SG Dynamo Dresde

(Redirigé depuis Dynamo Dresde)
Dynamo Dresden
Logo du Dynamo Dresden
Généralités
Nom complet Sportgemeinschaft Dynamo Dresden e. V.
Surnoms SGD - Dynamo
Fondation
Couleurs Noir et jaune
Stade Rudolf-Harbig-Stadion
(32 066 places)
Siège Lennéstraße 12
01069 Dresde
Championnat actuel 3. Liga
Président Andreas Ritter
Entraîneur Markus Anfang
Joueur le plus capé Torsten Gütschow (352)
Meilleur buteur Torsten Gütschow (158)
Site web www.dynamo-dresden.de
Palmarès principal
National[1] Championnat de RDA (8)
Coupe de RDA (7)

Maillots

Domicile

Extérieur
Kit shorts.png

Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
3. Liga 2022-2023
0

Le SG Dynamo Dresden (Sportgemeinschaft Dynamo Dresden e. V.) est un club de football allemand basé dans la ville de Dresde, en Saxe, en Allemagne et qui évolue en 3. Liga.

Originellement fondé le en RDA sous le nom Sportgemeinschaft Dynamo Dresden, le club fait alors partie de la Sportvereinigung Dynamo (Association sportive Dynamo). En 1990, le club voit son nom changé en 1. FC Dynamo Dresden à la suite de la réunification. Il retrouve cependant son nom d'origine le , après une décision de l'Assemblée générale du club en .

Le Dynamo Dresden est l'un des clubs est-allemand ayant connu le plus de succès, avec un total de 98 matchs en Coupe UEFA, huit titres de champion de RDA, et sept coupes de RDA.

Après la réunification allemande, le club évolue en Bundesliga entre 1991 et 1995 avant d'être rétrogradé en Regionalliga (troisième division) après s'être vu retiré sa licence. Il évolue depuis entre la deuxième et la troisième division, intégrant la 2. Bundesliga à l'occasion de la saison 2016-2017.

Comptant plus de 19 000 membres, le Dynamo Dresden est l'un des 20 plus grands clubs allemands au nombre de licenciés.

Histoire

Période en Allemagne de l'Est (1950-1990)

Son histoire remonte à l'après-guerre. En 1950, presque toute l'équipe de Potsdam, en banlieue de Berlin, est déménagé vers Dresde pour former le club qui prend alors le nom de SG Deutsche Volkspolizei Dresden, devenu Dynamo Dresde trois ans plus tard. Ceci explique que dès sa première saison d'activité en 1953, son succès est fulgurant, avec un premier titre de champion de RDA. Une réussite qui n'est pas du goût du funeste patron de la Stasi, Erich Mielke, qui use de ses pleins pouvoirs pour transférer cette fois l'intégralité de l'effectif du Dynamo Dresde vers l'autre Dynamo – du nom des clubs gérés par la police, d'où ces transferts arbitraires de joueurs –, le Dynamo Berlin, qu'il supporte. Un coup forcément très dur qui mettra le Dynamo Dresde au placard pour quasi vingt ans. En 1971, le club de Saxe finit par revenir en force et conquiert un deuxième titre sous la houlette de l'entraîneur Walter Fritzsch, lequel permettra à l'équipe de remporter quatre nouveaux championnats en 1973, 1976, 1977 et 1978, année de son départ.

Les années 1970 correspondent à l'âge d'or du club, qui dispute alors ses premières campagnes européennes. La décennie qui suit sera en revanche nettement plus frustrante, Erich Mielke reprenant les choses en main pour arranger à sa guise certains transferts et matchs, permettant à son Dynamo Berlin de gagner dix fois consécutivement l'Oberliga entre 1979 et 1988 (Dresde terminant six fois son dauphin)… Une période marquée aussi par la tentative d'évasion vers l'Ouest de trois internationaux de l'équipe : Gerd Weber, Peter Kotte et Matthias Müller, qui devaient profiter en 1981 d'un déplacement avec l'équipe nationale pour s'échapper. Un plan déjoué par la Stasi, ce qui conduira à la suspension à vie des trois fuyards et même à l'emprisonnement du premier.

Après la réunification (depuis 1990)

Les derniers moments de gloire ont lieu juste avant la fin de la Guerre froide. En 1989 et 1990, le Dynamo Dresde conquiert l'antépénultième et l'avant-dernier titre de champion de RDA (le dernier sera pour l'Hansa Rostock) et enrichit également son palmarès d'une participation aux demi-finales de la Coupe UEFA en 1989, éliminant notamment l'AS Roma en huitièmes de finale, avant de s'incliner dans le dernier carré face à Stuttgart, club que rejoindra peu après l'une des stars montantes du club, un certain Matthias Sammer. RDA et RFA se réunifiant, c'est l'heure du grand exil, avec d'autres nombreux départs, dont celui de l'autre valeur montante Ulf Kirsten, qui rejoint le Bayer Leverkusen. Décimée, l'équipe ne s'en remettra pas et finira donc par quitter l'élite en 1995. Le club évolue actuellement en 3.Liga.

Logos

"... (2) Les couleurs du club (couleurs primaires et couleurs d'accent) sont le noir (noir profond, RAL 9005), le jaune (jaune signalisation, RAL 1023), le rouge (rouge rubis, RAL 3003) et le blanc (blanc pur, RAL 9010). Pour les produits imprimés, les applications d'écran, les applications d'affichage, les textiles, le merchandising et d'autres applications, des couleurs équivalentes doivent être utilisées.(3) Les couleurs dominantes pour les jeux sont le noir, le jaune, le rouge et le blanc. La tenue principale du jeu consiste en une chemise jaune, un short noir et des chaussettes jaunes. Les vêtements de remplacement doivent également être constitués des couleurs dominantes noir, jaune, rouge ou blanc. Les vêtements principaux et de remplacement peuvent donc être clairement différenciés les uns des autres en raison des options de couleurs disponibles conformément aux statuts de la ligue. Si le fonctionnement du jeu l'exige, des vêtements de remplacement combinés supplémentaires aux couleurs statutaires du club peuvent être utilisés, par ex. B. une chemise blanche, un pantalon blanc et des chaussettes blanches. Les uniformes principaux et de remplacement à fournir séparément aux gardiens de but conformément aux statuts de la ligue, au règlement des licences et au règlement du jeu de l'association ne sont pas concernés par ces dispositions. Les chemises et pantalons doivent porter l'écusson du club comme signe distinctif. ..." (2019)[2]

Palmarès

International

National

Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
  • Coupe de RDA (7) :
    • Vainqueur : 1952, 1971, 1977, 1982, 1984, 1985, 1990
    • Finaliste : 1972, 1974, 1975, 1978
Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Régional

NOFV
  • Oberliga Nordost Staffel Süd (1) :
    • Champion : 2002
Drapeau de la Saxe Saxe
  • Championnat de Saxe (1) :
    • Champion : 2009
  • Coupe de Saxe (3) :
    • Vainqueur : 2003, 2007, 2009
    • Finaliste : 1995, 2004

Entraîneurs

  • Sack (1950-51)
  • Kukowitsch (1951-52)
  • Döring (1952-53)
  • Gyarmati (1953-54)
  • Petzold (1954-55)
  • Werner (1956)
  • Kukowitsch (1956)
  • Petzold (1957-66)
  • Fuchs (1966-68)
  • Kresse (1968-69)
  • Fritzsch (1969-78)
  • Prautzsch (1978-83)
  • Sammer (1983-86)
  • Geyer (1986-90)
  • Häfner (1990-91)
  • Schulte (1991-92)
  • Sammer (1992-93)
  • Minge (1993)
  • Held (1993-94)
  • Hrubesch (1994-95)
  • Minge (1995)
  • Kreische (1995-96)
  • Schmuck (1996)
  • Schade (1996-98)
  • Voigt (1998)
  • Halata (1998-99)
  • Schafstall (1999)
  • Bell (1999-2000)
  • Pot (2000-01)
  • Hemp (2001)
  • Franke (2001-05)
  • Pacult (2005-06)
  • Meier (2006-07)
  • Geyer (2007-08)
  • Kaiser (2008-09)
  • Maucksch (2009-11)
  • Loose (2011-12[3])
  • Pacult (2012-13)
  • Janßen (septembre 2013-2014)
  • Böger (2014-2015)
  • Németh (2015)
  • Neuhaus (2015-2018)
  • Walpurgis (2018-2019)
  • Fiél (7/2019-12/2019)
  • Kauczinski (12/2019-4/2021)
  • Schmidt (4/2021-2/2022)
  • Capretti (3/2022-6/2022)
  • Anfang (7/2022-)

Effectif actuel 2022-2023

Nat. Poste Nom du joueur
1 Drapeau de l'Allemagne G Sven Müller
2 Drapeau de la Corée du Sud D Park Kyu-hyun (en prêt de Werder Brême)
3 Drapeau de la Géorgie M Akaki Gogia
4 Drapeau de l'Allemagne D Tim Knipping
6 Drapeau de l'Allemagne M Ahmet Arslan (en prêt de Holstein Kiel)
7 Drapeau de la Grèce A Panagiotis Vlachodimos
8 Drapeau de l'Allemagne D Jonathan Meier
9 Drapeau de l'Allemagne A Dennis Borkowski (en prêt de RB Leipzig)
10 Drapeau de l'Allemagne M Patrick Weihrauch
11 Drapeau de l'Allemagne M Jan Shcherbakovski
14 Drapeau de l'Allemagne D Paul Lehmann
15 Drapeau de l'Allemagne D Claudio Kammerknecht
16 Drapeau de l'Allemagne D Robin Becker
17 Drapeau de l'Ukraine D Kyrylo Melichenko
18 Drapeau de la Corée du Sud D Seo Jong-min
19 Drapeau de l'Allemagne M Luca Herrmann
No. Nat. Position Nom du joueur
20 Drapeau de l'Allemagne M Julius Kade
22 Drapeau de l'Allemagne M Michael Akoto
23 Drapeau de l'Allemagne G Stefan Drljača
25 Drapeau de l'Allemagne M Jonas Oehmichen
27 Drapeau de l'Allemagne M Niklas Hauptmann
28 Drapeau de l'Allemagne M Paul Will
29 Drapeau de l'Allemagne A Jonas Saliger
30 Drapeau de l'Allemagne A Stefan Kutschke
31 Drapeau de l'Allemagne D Jakob Lewald
32 Drapeau de l'Allemagne A Christian Conteh (en prêt de Feyenoord Rotterdam)
33 Drapeau de l'Allemagne A Manuel Schäffler
35 Drapeau de l'Allemagne G Niklas Heeger
36 Drapeau de l'Allemagne M Max Kulke
37 Drapeau de l'Allemagne M Oliver Batista Meier
38 Drapeau de l'Allemagne A Julius Hoffmann
39 Drapeau de l'Allemagne D Kevin Ehlers

Mise à jour au

Staff

Nationalité Nom Fonction
Markus Anfang Entraineur
Heiko Scholz Entraineur Adj.
Florian Junge Entraineur Adj.
David Yelldell Entraineur de gardiens
Matthias Grahé Entraîneur Athlétique

Joueurs emblématiques

Références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. http://web.archive.org/web/20210708141714/https://www.dynamo-dresden.de/fileadmin/upload/Verein/Dokumente/Mitgliederdokumente_Stand_Januar_2015/aktuellste_Versionen/20191216_SGDynamoDD_Satzung_RZ.pdf
  3. (en)Dresden dismiss Loose « Copie archivée » (version du 26 janvier 2013 sur l'Internet Archive), bundesliga.com, 9 décembre 2012

Liens externes