Dykstraflex

Dykstraflex
Domaine d'application Contrôle du mouvement cinématographique
Date de création 1977
Inventeur(s) John Dykstra
Entreprise Industrial Light & Magic
Premier usage connu Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (1977)
Invention similaire Automatic Camera Effects Systems

Dykstraflex est un système de motion control créé en 1976 par l'américain John Dykstra, précurseur dans le domaine des effets spéciaux et visuels.

Le Dykstraflex a été développé dans le cadre de la réalisation des effets visuels complexes de la série de films Star Wars.

Description

Dykstra utilisa une vieille caméra VistaVision et la monta sur un dispositif semblable à une grue, qui était motorisée et commandée par divers microprocesseurs. Ce système entièrement informatisé permettait à la caméra de se mouvoir selon différents axes : rotation horaire/antihoraire, panoramique horizontal/vertical, mouvement selon un arc/une courbe, travelling avant/arrière et travelling latéral.

Les objets filmés étaient fixes, l'impression de mouvement étant donnée par les déplacements de la caméra autour d'eux. Ces déplacements étaient enregistrés axe par axe, puis joués tous en même temps. On obtenait ainsi des mouvements d'une complexité inédite et surtout qui pouvaient être répétés autant de fois que nécessaire pour filmer séparément les différents éléments d'un plan (par exemple, une première fois pour filmer un vaisseau et une seconde fois pour filmer ses réacteurs).

Ce système permit à Industrial Light & Magic, une filiale de Lucasfilm, de créer les effets visuels les plus remarquables de l'époque.

Pour son film Le Trou noir (1979), Walt Disney Productions a développé un système similaire baptisé Automatic Camera Effects Systems (A.C.E.S.)[1],[2].

Récompense

John Dykstra a obtenu un Oscar du cinéma en 1978 pour son système.

Notes et références

  1. (en) Paul M. Sammon, « Inside The Black Hole », Cinefantastique, vol. 9, nos 3-4,‎ , p. 17 (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Terry Lawson, « The Good Ship Disney rockets into the space war », Dayton Journal Herald, vol. 172, no 300,‎ , p. 25 (lire en ligne, consulté le )

Article connexe