Droit norvégien

Le droit norvégien est le droit de tradition civiliste, de la branche du droit scandinave, appliqué en Norvège.

Sources du droit

Constitution

La constitution de Norvège est la loi suprême (lex superior) du Royaume de Norvège[1].

Normes internationales

L'article 26 paragraphe 2 de la Constitution dispose :

« Les traités portant sur des matières d'une importance particulière et en tous cas les traités dont, conformément à la Constitution, l'entrée en vigueur nécessite une nouvelle loi ou une décision de la part du Storting, ne pourront être la source d'obligation tant que le Storting n'aura pas donné son approbation. »

— Article 26 paragraphe 2

Législation

Le pouvoir législatif est confié au Storting[2].

Règlements

Les règlements (forskrifter) sont les normes émises par l'administration centrale dans le cadre de compétences conférées par une loi adoptée au Storting[1].

Circulaires

Les circulaires sont les instructions émises par les agences administratives supérieures à leurs subordonnés. Elles contiennent des directives et des règles d'interprétation des lois[1].

Sources

Références

  1. a b et c Bertnes 2012
  2. Article 49 de la Constitution

Bibliographie

Compléments

Articles connexes

Liens externes