Dororo (manga)

Dororo
Image illustrative de l'article Dororo (manga)
Logo de l'édition française du manga.
どろろ
(Dororo)
Type Shōnen
Genre aventure, historique, surnaturel
Manga
Auteur Osamu Tezuka
Éditeur (ja) Shōgakukan
(fr) Akata
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shonen Sunday
Sortie initiale
Volumes 4

Autre

Dororo (どろろ?) est un shōnen manga d'Osamu Tezuka prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Sunday de l'éditeur Shōgakukan entre et [1]. L'édition française a été publiée par Akata en 2006[2].

Le manga a été adapté en série télévisée d'animation (Dororo to Hyakkimaru, 1969), en jeu vidéo (Blood Will Tell: Tezuka Osamu's Dororo, 2004) et en film en prise de vues réelles (Dororo, 2007). En 2019, le manga est de nouveau adapté en série d'animation sous le titre Dororo.

Synopsis

Ce manga, se déroulant durant l'époque Sengoku, conte l'histoire de Hyakkimaru, jeune homme dont 48 parties du corps sont offertes à 48 démons au moment de sa naissance. Son père a, en effet, conclu un pacte avec eux afin d'acquérir des pouvoirs. Il abandonne aussitôt son fils qui est élevé par un médecin. Celui-ci remplace les parties manquantes du corps de Hyakkimaru par des prothèses, dont certaines s'avèrent être des armes (par exemple, ses faux bras cachent des sabres).

Comme la vue, l'ouïe et ses autres sens lui ont été dérobés, le jeune homme développe des sens surnaturels qui lui permettent de se défendre face aux démons. À chaque fois qu'il bat l'un d'eux, il récupère une des parties manquantes de son corps.

Le titre du manga fait référence au personnage secondaire, Dororo, un jeune orphelin voyou qui croise le chemin de Hyakkimaru et le suit à travers le Japon.

Personnages

  • Hyakkimaru : Personnage principal du manga, il est dépourvu de 48 parties de son corps et chasse les 48 démons qui les possèdent pour les récupérer.
  • Dororo : Personnage principal du manga, c'est un enfant voyou qui accompagne Hyakkimaru au fil de l'histoire. Dans l'original ainsi que dans la série d'animation, Hyakkimaru apprend que Dororo possède un corps de fille. Mais Dororo maintient qu'il est un garçon.

Genèse de l'œuvre

Tezuka explique qu'il avait prévu initialement une série beaucoup plus longue. Le héros devait récupérer ses facultés au cours de beaucoup plus d'épreuves. L'évolution involontaire vers une histoire plus sombre que prévu et d'autres projets ont amené l'auteur à terminer l'histoire plus vite que prévu. Ceci donne un changement de rythme tout à fait perceptible avec une fin presque abrupte[3].

Publication

De à , le manga est réédité par Kōdansha en quatre volumes reliés parus dans la collection des œuvres complètes de Tezuka. En , une édition au format bunko est proposée au public[4].

L'édition française est publiée par Akata en quatre volumes sortis entre et . Une édition Prestige est éditée en deux volumes par Delcourt/Tonkam avec un premier volume sorti le [5].

Liste des volumes

no  Japonais Français
Date de sortie ISBN Date de sortie ISBN
1 [ja 1] 978-4-06-108747-7[ja 1] [fr 1] 2-7560-0154-6[fr 1]
Liste des chapitres :
  • Chapitre 1 : Par où tout commence
  • Chapitre 2 : Hyakkimaru, l'enfant-des-cent-démons
  • Chapitre 3 : Où Hyakkimaru rencontre le musicien aveugle
  • Chapitre 4 : Où nos héros font la rencontre de Gamin-clochette
  • Chapitre 5 : Dame Bandaï
  • Chapitre 6 : Le masque-tumeur
2 [ja 2] 978-4-06-108748-4[ja 2] [fr 2] 2-7560-0232-1[fr 2]
Liste des chapitres :
  • Chapitre 1 : Où Dororo se remémore son passé pitoyable
  • Chapitre 2 : Où nos amis font connaissance avec un sabre enchanté
  • Chapitre 3 : Où Hyakki et Dororo se heurtent à "Banmon", la Porte de bois
3 [ja 3] 978-4-06-108749-1[ja 3] [fr 3] 2-7560-0418-9[fr 3]
Liste des chapitres :
  • Chapitre 1 : Où Dororo affronte Fudô-sans-visage
  • Chapitre 2 : Où nos amis rencontrent Sabamé "Œil de maquereau"
  • Chapitre 3 : Où Hyakki et Dororo apprennent à résister aux tourments de l'enfer
  • Chapitre 4 : Où Dororo croise deux requins
4 [ja 4] 978-4-06-108750-7[ja 4] [fr 4] 2-7560-0419-7[fr 4]
Liste des chapitres :
  • Chapitre 1 : Shiranui, celui qui aimait les requins
  • Chapitre 2 : Où nos amis ont une surprise au cap Sans-pitié
  • Chapitre 3 : Midoro, la jument maudite
  • Chapitre 4 : L'étang de Donburi-Bara
  • Chapitre 5 : Le révérend Shikényûdô
  • Chapitre 6 : Nué, le tigre-serpent

Autres éditeurs

  • Drapeau des États-Unis Vertical

Adaptations

Série télévisée d'animation

Une première série télévisée d'animation est diffusée en 1969 sur Fuji TV sous le titre Dororo to Hyakkimaru.

En est annoncée une nouvelle adaptation réalisée par Kazuhiro Furuhashi et produite par Twin Engine. Son animation est confiée aux studios MAPPA et Tezuka Productions[6]. Le premier épisode de Dororo est diffusé le sur Amazon Prime Video. Le générique d'ouverture, Kaen, est interprété par le groupe Queen Bee et le générique de fermeture, Sayonara Gokko, par le groupe Amazarashi [7],[8].

Film

Jeu vidéo

Manga

Un remake illustré par Satoshi Shiki, intitulé The Legend of Dororo and Hyakkimaru (どろろと百鬼丸伝, Dororo to Hyakkimaru-den?) débute dans le numéro de décembre du magazine Champion Red sorti le [9]. Le premier volume relié est publié le [10]. Aux États-Unis, la série est licenciée par Seven Seas Entertainment et le premier volume publié le [11].

Un autre remake de l'œuvre dessiné par Atsushi Kaneko, intitulé Search & Destroy (サーチアンドデストロイ?), paraît entre 2018 et 2020 dans le TezuComi, magazine de 18 numéros en hommage à Osamu Tezuka[12]. L'histoire est transposée dans un univers "Cyberpunk". La série est éditée en trois volumes par Delcourt/Tonkam dont le premier volume est sorti le [13].

Prix et récompenses

  • 2009 : Prix Eisner de la meilleure édition américaine d'une œuvre internationale (Japon)

Bibliographie

  • Élodie Lepelletier, « Dororo », dans Manga 10 000 Images n°2, Versailles : Éditions H, , p. 148-149.

Notes et références

  1. (en) « Dororo (manga) », sur Anime News Network (consulté le 25 avril 2014).
  2. « Dororo », sur manga-news.com (consulté le 23 avril 2014).
  3. Osamu Tezuka (trad. du japonais par Jacques Lalloz), Dororo : Postface, t. 4, Paris, Akata, , 231 p. (ISBN 2-7560-0419-7), p. 234.
  4. « Dororo - vo », sur manga-news.com (consulté le 23 avril 2014).
  5. « L'édition prestige de Dororo est enfin datée chez Delcourt/Tonkam », sur manga-news.com, (consulté le 14 février 2021)
  6. (en) Crystalyn Hodgkins, « Dororo TV Anime's 1st Promo Video, Cast, Staff, Visual Revealed », sur Anime News Network, (consulté le 9 février 2019).
  7. Yuuki K, « QUEEN BEE en charge de l’opening de « Dororo » ! », sur Japan FM, (consulté le 9 février 2019).
  8. (en) Crystalyn Hodgkins, « Dororo TV Anime's 3rd Promo Video Reveals, Previews amazarashi's Ending Theme », sur Anime News Network, (consulté le 9 février 2019).
  9. (en) Rafael Antonio Pineda, « Osamu Tezuka's Dororo Manga Gets Remake in October », sur Anime News Network, (consulté le 5 septembre 2018)
  10. (ja) « どろろと百鬼丸伝 第1巻 », Akita Shoten (consulté le 26 mars 2019)
  11. (en) Alex Mateo, « Seven Seas Licenses The Legend of Dororo and Hyakkimaru, Love Me For What I Am Manga », sur Anime News Network, (consulté le 23 octobre 2019)
  12. (en) Karen Ressler, « Contents Announced for 1st TezuComi Tribute Magazine », sur Anime News Network, (consulté en février 2021)
  13. « Search and Destroy, le remake de Dororo par Atsushi Kaneko, sortira chez Delcourt/Tonkam, 29 Octobre 2020 », sur manga-news.com (consulté le 14 février 2021)

Édition japonaise

Kōdansha

  1. a et b (ja) « Tome 1 »
  2. a et b (ja) « Tome 2 »
  3. a et b (ja) « Tome 3 »
  4. a et b (ja) « Tome 4 »

Édition française

Akata

  1. a et b (fr) « Tome 1 »
  2. a et b (fr) « Tome 2 »
  3. a et b (fr) « Tome 3 »
  4. a et b (fr) « Tome 4 »

Liens externes