Divinely Uninspired to a Hellish Extent

Divinely Uninspired to a Hellish Extent

Album de Lewis Capaldi
Sortie 17 mai 2019
Durée 42:17
Genre Pop, blue-eyed soul
Format CD, téléchargement numérique
Producteur Nick Atkinson, Edd Holloway, Jamie Hartman, Mike Cave, James Earp, TMS, David Sneddon, Anu Pillai, Phil Cook, Malay
Label Vertigo, Universal, Capitol

Singles

  1. Bruises
    Sortie : 16 mai 2017
  2. Grace
    Sortie : 21 septembre 2018
  3. Someone You Loved
    Sortie : 8 novembre 2018
  4. Hold Me While You Wait
    Sortie : 3 mai 2019
  5. Before You Go
    Sortie : 19 novembre 2019

Divinely Uninspired to a Hellish Extent (littéralement « Divinement peu inspiré dans une mesure infernale[1] ») est le premier album studio de l'auteur-compositeur-interprète écossais Lewis Capaldi. Il est sorti le sous les labels Vertigo Records en Europe, Capitol Records aux États-Unis, et Universal Music dans le reste du monde. Il contient les singles Grace, Someone You Loved et Hold Me While You Wait, les deux premiers étant déjà sortis dans son EP Breach en 2018. Lewis Capaldi est parti en tournée mondiale pour la promotion de l'album à partir de [2] ; l'édition étendue de l'album, sortie en , contient également le single Before You Go.

L'album a atteint la première place des charts britanniques et des charts irlandais, devenant l'album le plus rapidement vendu de l'année dans ces pays. Il a été certifié disque d'or au Royaume-Uni deux semaines après sa sortie.

Genèse

Lewis Capaldi en 2018.

Lors de l'annonce de l'album, Lewis Capaldi déclare : « Tout le monde vous dit toujours à quel point c'est génial d'enregistrer son premier album et qu'ils se souviendront toujours du « processus » avec plaisir. Je m'en souviendrai comme d'un moment extrêmement stressant, qui a réussi à être en même temps extrêmement ennuyeux ». Il ajoute qu'il aime « développer les chansons », mais qu'il n'apprécie pas de réenregistrer la guitare et de passer beaucoup de temps au mixage. Il plaisante aussi en disant qu'en sortant son premier album, il ne pensait pas lui donner « un nom aussi stupide que celui que j'ai donné, mais voilà »[3]. Selon MTV, il « pourrait gagner le Meilleur titre d'album 2019 »[4].

Succès commercial

Divinely Uninspired to a Hellish Extent est devenu le second album le plus rapidement vendu de l'année en Irlande, trois jours après sa sortie[5]. L'album a pris la première place des charts irlandais avec 6 389 unités vendues (ventes physiques, streaming et téléchargement). Il est ensuite devenu l'album le plus rapidement vendu de l'année et de la décennie (avec 2 100 unités vendues de plus que le premier album de Billie Eilish, When We All Fall Asleep, Where Do We Go?), et même le quatrième album le plus rapidement vendu de tous les temps dans le pays[6]. Il est resté numéro un des ventes pendant quatre semaines au total[7].

Au Royaume-Uni, il est resté cinq semaines en tête des ventes[8]. Deux semaines seulement après sa sortie, il est certifié disque d'or[9], avant de devenir disque de platine deux mois plus tard. Il est revenu en tête des ventes au Royaume-Uni lors de la première semaine de l'année 2020[10], et n'en a jamais quitté le Top 10 pendant 45 semaines depuis sa sortie, ce qui en fait l'album ayant eu le plus de succès au premier trimestre 2020[11]. Un an après sa sortie, Divinely Uninspired to a Hellish Extent redevient numéro un des ventes au Royaume-Uni et est certifié triple disque de platine[12].

Accueil critique

Divinely Uninspired to a Hellish Extent
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Clash4/10[13]
Evening Standard3/5 étoiles[14]
The Guardian3/5 étoiles[15]
The Independent4/5 étoiles[16]
The Line of Best Fit8/10[17]
New Musical Express2/5 étoiles[18]
Q4/5 étoiles[19]
The Skinny4/5 étoiles[20]
The Times3/5 étoiles[21]
ViceA−[22]

Dans The Guardian, Ben Beaumont-Thomas déclare que « peu d'artistes ont autant de différence entre leur musique et leur personnalité publique » que Lewis Capaldi, qui dans ses chansons apparaît comme « un homme brisé en mille morceaux par une rupture ». Il décrit sa sincérité comme « attirante » et affirme qu'il y a « des chansons solidement écrites ici, et de la noblesse dans la pure sincérité des paroles » et décrit la musique comme « de la vilaine pop qui pleure, à pleine force »[15]. Roisin O'Connor de The Independent parle de la voix de Lewis Capaldi comme « une puissance rocailleuse qui réussit à évoquer le charisme naturel du jeune homme de vingt-deux ans, même sur la plus pleurnicharde des ballades » et affirme que l'album « alterne entre les morceaux au piano et à la guitare, avec une production qui retient les moments bruts » ce qui « n'est pas l'album le plus audacieux (…) il s'agit plus de dévoiler les matériaux bruts avec lesquels Capaldi doit travailler »[16]. Hayley Milross de The Line of Best Fit qualifie l'album de « début assuré et installé » et ajoute que même si Lewis Capaldi n'a pas « sorti un album qui relève de l'extraordinaire », c'est « un recueil de chansons d'amour poignantes qui sont honnêtes et sincères »[17].

Robin Murray, dans Clash, se demande pourquoi la musique de Lewis Capaldi est « si ennuyeuse » comparée à sa personnalité publique « hilarante ». Il affirme que l'album « n'est pas quelque chose que quiconque devrait détester. C'est bien produit, bien joué, et dans la plupart des cas bien écrit, mais hautement répétitif dans ses sujets à base de « il a dit, elle a dit » », en ajoutant que son « refus d'être détesté » est « peut-être son aspect le plus décourageant et le plus irritant »[13]. Dans le New Musical Express, Jordan Bassett qualifie l'album de « ballades émotionnelles au piano » qui « contrastent fortement avec sa personnalité publique » et conclut qu'il est « un peu déconcertant qu'une star aussi charismatique puisse faire un album qui manque autant de personnalité, même si ses fans n'y trouveront rien à redire »[18].

Liste des pistes

No TitreAuteur Durée
1. GraceLewis Capaldi, Nick Atkinson, Edd Holloway 3:03
2. BruisesLewis Capaldi, James Earp 3:38
3. Hold Me While You WaitLewis Capaldi, Jamie N Commons, Jamie Hartman 3:26
4. Someone You LovedLewis Capaldi, Samuel Romans, Thomas Barnes, Peter Kelleher, Benjamin Kohn 3:02
5. MaybeLewis Capaldi, Nick Atkinson, Edd Holloway 3:30
6. ForeverLewis Capaldi, Joseph Janiak, Sean Douglas 3:30
7. OneLewis Capaldi, Phil Cook, Tom Mann 2:59
8. Don't Get Me WrongLewis Capaldi, Jamie Hartman 3:33
9. HollywoodLewis Capaldi, Callum Stewart, Philip Plested, Kane Parfitt 3:11
10. Lost On YouLewis Capaldi, David Sneddon, Anu Pillai 3:15
11. FadeLewis Capaldi, James Ryan Ho 4:04
12. HeadspaceLewis Capaldi 5:06
42:17
Version étendue
No TitreAuteur Durée
13. Before You GoLewis Capaldi, Thomas Barnes, Philip Plested, Peter Kelleher, Benjamin Kohn 3:36
14. Leaving My Love BehindLewis Capaldi, Andrew Frapton, Max Farrar 3:31
15. Let It RollLewis Capaldi, Nick Atkinson, Edd Holloway 3:39
53:03

Classements, certifications et récompenses

Classements hebdomadaires

Pays (2019-2020) Meilleur classement
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[23] 7
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[24] 7
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[25] 6
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[26] 6
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[27] 59
Drapeau du Canada Canada (Canadian Albums)[28] 5
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[29] 9
Drapeau de l'Écosse Écosse (OCC)[30] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[31] 20
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[32] 17
Drapeau de la France France (SNEP)[33] 40
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[34] 1
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[35] 17
Drapeau de la Lituanie Lituanie (LAIPA)[36] 7
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[37] 5
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[38] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[39] 10
Drapeau de la Tchéquie République tchèque (IFPI)[40] 10
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[41] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[42] 7
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[43] 3

Classements en fin d'année

Pays (2019) Classement
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[44] 71
Drapeau du Canada Canada (Billboard)[45] 42
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard 200[46] 136
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RMNZ)[47] 34
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (OCC)[48] 1
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[49] 52

Certifications

Pays Certifications Unités certifiées/vendues
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[50] Disque d'or Or 35 000^
Drapeau du Canada Canada (MC)[51] Disque de platine 2 × Platine 160 000*
Drapeau du Danemark Danemark (IFPI Danemark)[52] Disque de platine Platine 20 000^
Drapeau de la France France (SNEP)[53] Disque d'or Or 50 000‡
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[54] Disque de platine Platine 50 000‡
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RMNZ)[55] Disque de platine 2 × Platine 30 000*
Drapeau de la Norvège Norvège (IFPI Norvège)[56] Disque de platine Platine 20 000‡
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (NVPI)[57] Disque d'or Or 20 000‡
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[58] Disque de platine 3 × Platine 900 000^
« * » représente les chiffres de vente, basés sur la certification uniquement.
« ^ » représente les chiffres de vente en termes d’import-export, basés sur la certification uniquement.
« ‡ » représente les chiffres de vente et de diffusion, basés sur la certification uniquement.

Récompenses et nominations

Année Organisation Catégorie/Récompense Résultat Ref.
2020 Brit Awards Mastercard Album of the Year Nomination [59]

Références

  1. Marion Grégoire, « Divinely Uninspired To A Hellish Extent - Lewis Capaldi », sur Lumensart (consulté le 25 mai 2020).
  2. (en) Nick Reilly, « 'I hope people don't think it's shit': Lewis Capaldi announces debut album and new UK tour dates », sur New Musical Express, (consulté le 2 mars 2019).
  3. (en) Robin Murray, « Lewis Capaldi Introduces His Debut Album », sur Clash, (consulté le 2 mars 2019).
  4. (en) « Lewis Capaldi Reveals Genius Debut Album Title & New UK Tour Dates », sur MTV, (consulté le 2 mars 2019).
  5. (en) « Lewis Capaldi could claim Ireland's fastest-selling debut album of 2019 », sur Official Charts Company (consulté le 7 juillet 2019).
  6. (en) « Lewis Capaldi claims Ireland's fastest-selling debut album of the decade by a male artist », sur Official Charts Company (consulté le 7 juillet 2019).
  7. (en) « Lewis Capaldi celebrates four weeks as Irish Number 1 album, Jonas Brothers claim highest new entry », sur Official Charts Company (consulté le 7 juillet 2019).
  8. (en) « Lewis Capaldi vs. Lighthouse Familyfor this week's Number 1 album », sur Official Charts Company, (consulté le 12 juillet 2019).
  9. (en) « Charts analysis: Lewis Capaldi scores gold album in second week at summit », sur MusicWeek, (consulté le 12 juillet 2019).
  10. (en) « Lewis Capaldi claims the first Number 1 album of the new decade », sur Official Charts Company, .
  11. (en) « The Official Top 40 biggest albums of 2020 so far », sur Official Charts Company, .
  12. (en) Rob Copsey, « Lewis Capaldi celebrates an incredible year of Official Albums Chart success by returning to Number 1 », sur Official Charts Company, .
  13. a et b (en) Robin Murray, « Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent », sur Clash, (consulté le 19 mai 2019).
  14. (en) Andre Paine, « Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent », sur Evening Standard, (consulté le 7 août 2019).
  15. a et b (en) Ben Beaumont-Thomas, « Lewis Capaldi: Divinely Uninspired to a Hellish Extent review – full-force, ugly-crying pop », sur The Guardian, (consulté le 19 mai 2019).
  16. a et b (en) Roisin O'Connor, « Lewis Capaldi review, Divinely Uninspired to a Hellish Extent: Debut album proves Scottish singer's songwriting chops », sur The Independent, (consulté le 19 mai 2019).
  17. a et b (en) Hayley Milross, « Lewis Capaldi has a generation in the palm of his hand », sur The Line of Best Fit, (consulté le 19 mai 2019).
  18. a et b (en) Jordan Bassett, « Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent review », sur New Musical Express, (consulté le 28 novembre 2019).
  19. (en) John Aizlewood, « Lewis Capaldi: Divinely Uninspired to a Hellish Extent », Q, no 399,‎ , p. 106.
  20. (en) Dylan Tuck, « Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent », sur The Skinny, (consulté le 19 mai 2019).
  21. (en) Will Hodgkinson, « Lewis Capaldi: Divinely Uninspired to a Hellish Extent review », sur The Times, (consulté le 7 août 2019).
  22. (en) Robert Christgau, « Robert Christgau on Lizzo's Casual Confidence », sur Vice, (consulté le 7 août 2019).
  23. (de) Charts.de – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 24 mai 2019.
  24. (en) Australian-charts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. ARIA Top 50 album. Hung Medien. Consulté le 25 mai 2019.
  25. (de) Austriancharts.at – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 31 mai 2019.
  26. (nl) Ultratop.be – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 24 mai 2019.
  27. Ultratop.be – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 24 mai 2019.
  28. (en) Lewis Capaldi - Chart history – Billboard. Canadian Albums Chart. Prometheus Global Media. Consulté le 8 octobre 2019.
  29. (da) Danishcharts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Tracklisten. Hung Medien. Consulté le 5 juin 2019.
  30. (en) Archive Chart. Top 40 Scottish Albums. The Official Charts Company. Consulté le 25 mai 2019.
  31. (en) Lewis Capaldi - Chart history – Billboard. Billboard 200. Prometheus Global Media. Consulté le 3 décembre 2019.
  32. (fi) Finnishcharts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Suomen virallinen lista. Hung Medien. Consulté le 14 octobre 2019.
  33. Lescharts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. SNEP. Hung Medien. Consulté le 28 mai 2019.
  34. (en) GfK Chart-Track. Irish Albums Chart. Irish Recorded Music Association. Consulté le 25 mai 2019.
  35. (en) Italiancharts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. FIMI. Hung Medien. Consulté le 25 mai 2019.
  36. (lv) « Mūzikas Patēriņa Tops/ 45. nedēļa » [archive du ], sur LAIPA (consulté le 28 novembre 2019).
  37. (en) Charts.org.nz – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 24 mai 2019.
  38. (en) Norwegiancharts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 16 novembre 2019.
  39. (nl) Dutchcharts.nl – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 24 mai 2019.
  40. (cs) ČNS IFPI. Note: Insérer annéesemaine dans la liste déroulante. Hitparáda – Albums Top100 Oficiální. IFPI Czech Republic. Consulté le 29 juillet 2019.
  41. (en) Official Albums Chart Top 100. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 11 juillet 2019.
  42. (en) Swedishcharts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Sverigetopplistan. Hung Medien. Consulté le 23 novembre 2019.
  43. (en) Swisscharts.com – Lewis Capaldi – Divinely Uninspired to a Hellish Extent. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 29 mai 2019.
  44. (nl) « Jaaroverzichten 2019 », sur Ultratop (consulté le 20 décembre 2019).
  45. (en) « Top Canadian Albums – Year-End 2019 », sur Billboard (consulté le 6 décembre 2019).
  46. (en) « Top Billboard 200 Albums – Year-End 2019 », sur Billboard (consulté le 6 décembre 2019).
  47. (en) « Top Selling Albums of 2019 », sur Recorded Music NZ (consulté le 21 décembre 2019).
  48. (en) Rob Copsey, « The Official Top 40 biggest albums of 2019 », sur Official Charts Company, (consulté le 1er janvier 2020).
  49. (de) « Schweizer Jahreshitparade 2019 », sur hitparade.ch (consulté le 31 décembre 2019).
  50. (en) « ARIA Australian Top 50 Albums », sur Australian Recording Industry Association (consulté le 21 juin 2020)
  51. (en) « Gold/Platinum - Music Canada » (consulté le 10 décembre 2019).
  52. (da) « Certificeringer - IFPI Denmark » (consulté le 3 janvier 2020).
  53. « Les Certifications - SNEP », sur SNEP (consulté le 3 septembre 2020)
  54. (it) « Certificazioni », sur FIMI (consulté le 9 juin 2021).
  55. (en) « NZ Top 40 Albums », sur nztop40.co.nz (consulté le 1er juillet 2020).
  56. (no) « Norwegian certifications - Lewis Capaldi », sur IFPI Norway (consulté le 16 mars 2019).
  57. (nl) « Goud/Platina », sur NVPI (consulté le 18 mai 2020).
  58. (en) « BRIT Certified - bpi » [Entrer "Lewis Capaldi" et sélectionner "Search by Keyword"], sur British Phonographic Industry (consulté le 22 février 2019).
  59. (en) « BRIT Awards 2020: See the winners », sur CNN, .

Liens externes