Dimitri from Paris

Dimitri from Paris
Description de l'image Dimitri from Paris.jpg.
Crédit image :
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Informations générales
Nom de naissance Dimitrios Yerasimos
Naissance (59 ans)
Istanbul, Turquie
Activité principale DJ, compositeur
Genre musical Disco, House
Années actives Depuis 1996
Site officiel Dimitrifromparis.com

Dimitri from Paris (né Dimitrios Yerasimos en octobre 1963 à Istanbul) est un musicien français de house et un animateur de radio.

Il est crédité pour avoir été le premier à diffuser de la musique house sur la radio en France[1].

Biographie

Dimitrios Yerasimos est né à Istanbul de parents grecs. À l'âge de 3 ans, sa famille emménage à Paris. Adolescent, il achète beaucoup de disques (le premier disque qu'il achète à 12 ans est une compilation des musiques de James Bond par John Barry), et à 17 ans, il choisit de s'orienter vers une carrière de DJ. Jeune, il fréquente régulièrement la salle Wagram[2]. Pour créer sa première table de remix de disques, il "emprunte" le tourne-disque de ses parents et le relie au sien en soudant les fils[3].

Il commence sa carrière en 1986 sur la radio FM française Skyrock, en mixant du funk avec de la musique électronique dans l'émission Skydance. Il est l'un des premiers à introduire la house en France. Ses mixes sont faits avec peu de moyens, mais il montre son talent en samplant des artistes comme Étienne Daho, Julien Clerc, Goûts de luxe. Il s'intéresse aussi à des groupes comme Sugarhill Gang, Chic, Grandmaster Flash. En 1987, il passe chez NRJ, où il produit une émission hebdomadaire de house, NRJ Club, chaque samedi soir de 20 h à 22 h en compagnie de Smicky (la voix historique de NRJ, de son vrai nom Éric Calixte[2]. 1987 est aussi l'année où Dimitri from Paris se met à faire ses propres remixes[4]. En 1990, l'émission se renomme NRJ Megamix pour débuter chaque dimanche de 20 h à 21 h, avec « Bibi » alias Fréderic Tharreau qui l'assiste. En 1992, l'émission est proposée chaque samedi soir de 0 h à 1 h. La dernière d'NRJ Megamix est diffusé le 28 août 1994, sans préavis, après que la chaîne de radio ait commencé à faire des mesures d'audience les weekends[2].

En 1991, il compose et participe au morceau La Zoubida de Vincent Lagaf' et mais ne veut pas être cŕedité. Il compose également le remix sur un maxi 45 tour intitulé "La Zoubida version Aziz House mix Dimitri"[5].

À partir de 1996, il est parfois invité à mixer dans les soirées Respect is burning au Queen[6]. Via ses contacts avec le magasin de disques Champs-disques, il produit des mixes pour les défilés de mode de Karl Lagerfeld, Chanel, ... puis commence à créer des morceaux originaux pour ces enseignes[2]. Lors d'une tournée aux États-Unis, il est mis en relation avec des représentants du magazine Playboy et organise un set au manoir Playboy, ce qui débouche sur la sortie de l'album A Night at the Playboy Mansion qui génère 400.000 ventes[7]. En 2005, une fausse rumeur émerge affirmant qu'il aurait été arrêté en Thailande pour trafic de drogues[8].

Il sort l'album Sacrebleu en juillet 1996 sous le label de Bob Sinclair Yellow productions[7], puis A Night at the Playboy Mansion en 1999[9], Disco Forever en 2000, After the Playboy Mansion en 2002 (collaboration avec le magazine Playboy)[10]. L'album Cruising attitude sort en 2003 au Japon seulement et sert de générique au dessin animé Moon Phase. L'album In the House of Love sort en 2006 en triple CD de mix avec le label britannique Defected.

Distinctions

Discographie

Crédit image :
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Dimitri from Paris au Coachella Valley Music and Arts Festival (2008)

Albums

Compilations

Notes et références

  1. (en) Computer Music published, « Interview: Dimitri From Paris talks production », sur MusicRadar, (consulté le )
  2. a b c et d « Dans les oreilles de... Dimitri From Paris - Radio Nova », sur https://www.nova.fr/ (consulté le )
  3. « Le disco n'a jamais été aussi vivant prouve Dimitri from Paris avec ce mix au groove imparable », sur Trax Magazine, (consulté le )
  4. « Rencontre avec la légende française du disco Dimitri From Paris, de retour à Paris pour une date inédite », sur Dure Vie, (consulté le )
  5. « "La Zoubida" : le tube planqué de Dimitri From Paris », sur Greenroom, (consulté le )
  6. « Avec ses soirées « Respect is burning »,le Queen fédère les fans de techno », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. a et b (en-US) « “Good music never really dies….” 909originals chats to Dimitri From Paris », sur 909originals, (consulté le )
  8. (en-GB) icecool, « Dimitri From Paris On Disco, Drugs, Life & Love - Interviews - Articles - hkclubbing.com », sur www.hkclubbing.com (consulté le )
  9. Avec l'accord du fondateur du magazine Playboy, Hugh Hefner. Cet album est une sorte de synthèse de la musique des années 1970-1980 (soul, hip-hop et disco)
  10. « DIMITRI FROM PARIS », sur RFI Musique, (consulté le )
  11. « La une du ministère de la Culture et de la Communication (Remise des insignes de chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres à Dimitri From Paris) », sur www.culture.gouv.fr, (consulté le )

Voir aussi

Bibliographie

  • Raphaël Malkin, Music sounds better with you, Le Mot Et Le Reste, , 288 p. (ISBN 2360541838)

Liens externes