Denys de La Patellière

Denys de La Patellière
Nom de naissance Denis Marie Joseph Dubois de La Patellière[1]
Naissance
Nantes, Loire-Atlantique (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Décès (à 92 ans)
Dinard, Ille-et-Vilaine (France)
Profession réalisateur
scénariste
Films notables Un taxi pour Tobrouk
Du rififi à Paname
Le Tatoué
Prêtres interdits

Denis Dubois de La Patellière, dit Denys de La Patellière, est un réalisateur et scénariste français né le à Nantes (Loire-Atlantique) et mort le à Dinard (Ille-et-Vilaine).

Parmi sa filmographie, il est notamment connu pour avoir réalisé Un taxi pour Tobrouk (1960) avec Charles Aznavour et Lino Ventura, ou encore Le Tatoué (1968) avec Louis de Funès et Jean Gabin.

Biographie

Formation

Fils d'officier, Denys de La Patellière prépare le concours de l'école de Saint-Cyr. Durant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans l'armée de la Libération. À la fin du conflit, il fait carrière dans le cinéma. Son beau-frère, qui travaille au Comité d'organisation du cinéma, l'aide à entrer comme ouvrier développeur cinématographique au laboratoire des Buttes-Chaumont[2]. Par la suite, il devient monteur pour le journal d'actualités de la société de presse Les Actualités françaises[3].

Carrière cinématographique

La Patellière est assistant réalisateur de Maurice Labro pour L'Héroïque Monsieur Boniface (1948), de Georges Lacombe pour Prélude à la gloire et de Georges Lampin pour Suivez cet homme[4]. Il réalise Les Aristocrates, son premier long métrage, en 1955. Le film met en vedette Pierre Fresnay, Brigitte Auber et Maurice Ronet. Il est suivi par Le salaire du péché (1955) avec Danielle Darrieux et Retour de manivelle (1956), un film policier avec Michèle Morgan.

Il a réalisé les drames avec Jean Gabin en père de famille comme Les grandes familles et Rue des Prairies. Gabin a joué aussi dans les films Le Tonnerre de Dieu, Le Tatoué et Le Tueur (1972). Dans sa carrière on trouve aussi un film de guerre, Un taxi pour Tobrouk (1960) et un film à costumes, La Fabuleuse Aventure de Marco Polo (1963).

Denys de La Patellière a réalisé son dernier film pour le cinéma en 1973, Prêtres interdits, avec Robert Hossein en prêtre et la jeune Claude Jade. Ce grand drame, inspiré des mémoires de guerre du réalisateur, écrit avec la collaboration de François Boyer, et racontant l'histoire d'un amour exceptionnel contre toutes les hypocrisies, restera comme le testament personnel de La Patellière.

Carrière télévisuelle

Denys de La Patellière réalise plusieurs feuilletons télévisés, comme Le Comte de Monte-Cristo, une mini-série de six épisodes adaptée du roman d'Alexandre Dumas, diffusée sur FR3 (actuelle France 3) en 1979, et Bonjour maître, feuilleton en douze épisodes pour Antenne 2 (actuelle France 2). Il réalise également des téléfilms, tels Paparoff (1988) avec Michel Constantin. Durant les années 1990, il dirige deux épisodes de la série Maigret avec Bruno Cremer[3].

Autres activités

Son premier roman, L'Enfant évanoui, paraît en 2002[3].

Vie privée et famille

Le nom de famille complet est Dubois de La Patellière. La famille est anoblie sous la Restauration en 1817.

Un de ses fils, Alexandre de La Patellière, est réalisateur et producteur. Un autre de des fils, Fabrice de La Patellière, est directeur de la fiction de Canal+.

Récompenses et distinctions

Prix

Décoration

Filmographie

Assistant réalisateur

Réalisateur

Cinéma

Télévision

  • 1976 : Cinéma 16 - épisode "La Manipulation" (téléfilm) : réalisateur et scénariste
  • 1977 : Un juge, un flic (série télévisée) : réalisateur et scénariste
  • 1978 : Les Enquêtes du Commissaire Maigret (série télévisée) - épisode "Maigret et les Témoins Récalcitrants" : réalisateur
  • 1978 : Histoires de Voyous : Le Casse des Rois Mages (téléfilm) : réalisateur
  • 1980 : Le Comte de Monte-Cristo (feuilleton TV) : réalisateur
  • 1983 : Secret diplomatique (série télévisée) : réalisateur et scénariste
  • 1985 : Le Paria (feuilleton TV) : réalisateur
  • 1987 : Bonjour maître (feuilleton TV) : réalisateur
  • 1988 : Paparoff (série télévisée) : réalisateur et scénariste
  • 1992 : L'Affaire Salengro (téléfilm) : réalisateur
  • 1993 : Les Épées de Diamant (téléfilm) : réalisateur et scénariste
  • 1994 : Maigret (série télévisée) - épisode "Cécile est morte" : réalisateur et scénariste
  • 1995 : Maigret (série télévisée) - épisode "Maigret et l'affaire Saint-Fiacre" : réalisateur et scénariste

Scénariste

Cinéma

Télévision

Monteur

Notes et références

  1. « Denys de la Patellière » (consulté le 7 février 2018) : « Extrait de naissance n° NA2/104/1921 »
  2. « Denys de La Patellière : deuxième interview (2012) », Interview sur sa carrière accordée au site Autour de Louis de Funès, (consulté le 31 juillet 2014)
  3. a b et c Marie-Aude Roux, « Mort du réalisateur Denys de La Patellière », AFP,
  4. « Biographie de Denys de La Patellière », Bibliothèque du film
  5. Frédéric Gimello-Mesplomb, « Le prix de la qualité. L'Etat et le cinéma français (1960-1965) », Politix, (consulté le 7 février 2018)
  6. « Evénements touchant l'Académie en 2010 », Académie de Saintonge, (consulté le 7 février 2018)
  7. « Cinéma. Denys de la Patellière est décédé à Dinard », Ouest-France

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes