David Crosby

David Crosby
David Crosby 2019 by Glenn Francis.jpg
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
David Crosby en 2019.
Biographie
Naissance
Décès
(à 81 ans)
Santa Ynez (Californie)
Nom de naissance
David Van Cortlandt Crosby
Nationalité
Formation
Cate School (en)
Santa Barbara City College (en)
Activités
Période d'activité
Famille
Famille Van Cortlandt (en), famille Van Rensselaer (en)
Père
Mère
Aliph Van Cortlandt Whitehead ()
Fratrie
Ethan Crosby ()
Enfants
James Raymond ()
Beckett Cypher ()
Autres informations
Membre de
Les Baxter's Balladeers (en) (-)
The Byrds (-)
Crosby, Stills & Nash (en) (-)
Crosby, Stills, Nash & Young (-)
Crosby & Nash (-)
The Byrds (-)
Instrument
Label
Partenaire
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Enregistrement vocal

David Van Cortlandt Crosby, né le à Los Angeles (Californie) et mort le à Santa Ynez (Californie), est un chanteur, guitariste et compositeur américain.

Il est reconnu pour la qualité de sa voix haute et pure, ainsi que pour ses talents d'arrangeur vocal. Il a également travaillé de façon marginale pour le cinéma et la télévision comme compositeur, acteur et producteur. Il a été membre des Byrds de 1965 à 1968 puis a formé Crosby, Stills & Nash dès 1969, rejoints l'année suivante par Neil Young, formant un des groupes les plus importants de la musique et de la culture américaine du XXe siècle.

Biographie

David Crosby (à droite), membre des Byrds en 1965.

Né en 1941 à Los Angeles[1], fils d'Aliph Van Cortlandt et de Floyd Crosby, un directeur de la photographie, distingué par un Oscar de la meilleure photographie[1]. David Crosby quitte au début des années 1960 sa Californie natale pour le Greenwich Village de New York et se produit sur les scènes du quartier avec le groupe Baxter's Balladeers, avec son frère Chip Crosby[2]. Revenu en Californie, il est un des membres fondateurs du groupe The Byrds[1] auquel il donne sa couleur musicale. Il sort cinq albums avec le groupe avant de le quitter en 1967, à la suite d'un conflit avec Roger McGuinn, chanteur et guitariste du groupe, durant les sessions de l'album The Notorious Byrd Brothers. Crosby estime que ses compositions ne sont pas assez valorisées par rapport aux reprises. C'est ainsi que sa chanson Triad, chanson prônant le ménage à trois, se retrouve, dans un premier temps, sur l'album de Jefferson Airplane : Crown of Creation sur lequel il participe d'ailleurs comme guitariste.

Après son départ des Byrds, David Crosby produit le premier album de Joni Mitchell et accompagne Jackson Browne sur son premier effort en studio. Il joue avec divers musiciens et rencontre Graham Nash, musicien anglais en rupture de groupe comme lui, qui venait de quitter les Hollies. Ils composent quelques titres qu'ils soumettent à un autre ami de Crosby, Stephen Stills, lui aussi tout juste séparé de son groupe Buffalo Springfield. Stills est emballé, se joint à eux et c'est la naissance du trio Crosby, Stills & Nash (1969) qui connait le succès à la suite de son passage au festival de Woodstock, rejoint par le Canadien Neil Young, chanteur, guitariste, et compositeur, acolyte de Stephen Stills au sein du groupe Buffalo Springfield.

Crédit image :
licence CC BY 2.0 🛈
David Crosby en 1974.

Cette formation Crosby, Stills, Nash and Young, alias CSNY, a rapidement une notoriété très importante, comparable à celle des Beatles (c'est David Crosby lui-même qui fait la comparaison[1]), et passe ensuite pour l'un des meilleurs groupes de folk rock au monde. Mais son existence est courte, avec seulement un album en studio Déjà Vu et un album live plus hétéroclite 4 Way Street. David Crosby est le principal inspirateur, le « gourou » de l'album Déjà Vu dont il impose le titre, du nom d'un des morceaux qu'il signe. Il travaille tous les chœurs et les arrangements musicaux dans un sens expérimental, allant de l'orgue romantique à la César Franck au jazz-rock, ce qui donne la couleur très particulière de cet album. Le groupe explose ensuite à la suite des fréquentes disputes l'opposant à l'autre leader Stephen Stills, guitariste et compositeur du groupe, après que Neil Young ait claqué la porte.

Neil Young témoignera toujours de l'admiration pour Crosby et fera souvent appel à ses services pour les arrangements vocaux de ses albums, notamment Harvest, son album sorti peu après en 1971. David Crosby sort dans le même temps son premier album solo, If I Could Only Remember My Name[1]. Cet album, enregistré aux Studios Wally Heider de San Francisco par Stephen Barncard, regroupe la plupart des musiciens de la scène West Coast des années 1970 autour de leur « champion » : Grace Slick, Paul Kantner, Jack Casady et Jorma Kaukonen du groupe Jefferson Airplane, Jerry Garcia, Phil Lesh, Bill Kreutzmann et Mickey Hart du groupe Grateful Dead, Gregg Rolie et Michael Shrieve de Santana, David Freiberg du groupe Quicksilver Messenger Service, ainsi que Neil Young, Graham Nash et Joni Mitchell.

Dans les années 1970, David Crosby forme un duo durable avec Graham Nash, sortant plusieurs albums et se produisant fréquemment en concert. Leur parcours commun obtient un succès honorable, mais n'innove plus, n'arrivant pas à dépasser la période CNS&Y. Ils participent également à l'album CSN de 1977, avec Stephen Stills, qui connait le succès malgré leurs dissensions internes.

En 1973, David Crosby produit le dernier album studio des Byrds qui marquera le retour de la formation originale du groupe dont il fait partie.Tout simplement intitulé Byrds, il contient 11 chansons dont deux reprise de Neil Young, Cowgirl in the Sand ainsi que (See the Sky) About to Rain, on y retrouve aussi For Free de Joni Mitchell. L'album n'a pas connu le succès escompté, à la suite de quoi le groupe se sépare.

Confronté à de graves problèmes de dépression paranoïaque et de toxicomanie durant les années 1980, il a maille à partir avec la justice (en 1986, il passe cinq mois en prison au Texas[1]) et se retrouve en prison pour possession de substances illicites, port d'armes prohibées et menaces avec arme sur la voie publique. Il participe néanmoins aux reformations occasionnelles, pour des raisons essentiellement financières, de CSN durant les années 1980 et 1990. Neil Young y participe parfois en tant qu'invité.

En 1989, David Crosby participe aux chœurs en tant qu'invité, à l'album solo de Phil Collins, ...But Seriously sur deux chansons : That's Just the Way It Is et Another Day in Paradise. Puis Phil en fait autant sur l'album de David, Thousand Roads de 1993, sur la chanson Hero, sur laquelle il joue la batterie, les percussions et les claviers en plus de faire les chœurs.

Puis en 1992, David fait les chœurs en compagnie de Jackson Browne, sur l'album Rites of Passage des Indigo Girls sur deux chansons, Galileo et Let It Be Me. En 1994, David subit une transplantation hépatique.

Il fonde en 1998, le groupe CPR (C pour Crosby, P pour Pevar et R pour Raymond) avec le guitariste Jeff Pevar et le pianiste James Raymond (fils de David), ils publieront 4 albums entre 1998 et 2001[3].

Crédit image :
SolarScott
licence CC BY 2.0 🛈
David Crosby en 2012.

Et en 1999, il est sur l'album hommage à Gram Parsons, Return of the Grievous Angel: A Tribute to Gram Parsons sur la chanson qui donne sont titre au disque, Return of the Grievous Angel, en compagnie de Lucinda Williams.

En 2006, on le retrouve avec Graham Nash sur le troisième album solo de David Gilmour, On an Island, aux chœurs sur la chanson-titre. Puis on le retrouve par la suite sur le DVD Remember That Night: Live from the Royal Albert Hall toujours accompagné de Graham Nash sur trois chansons, ainsi qu'une version de Find the Cost of Freedom chantée avec Gilmour. Puis en 2008, il est sur le DVD Live in Gdańsk avec Graham Nash sur la chanson Find the Cost of Freedom.

En janvier 2014, David Crosby sort son premier album solo depuis 20 ans, Croz, enregistré en collaboration avec son fils James Raymond au home studio de ce dernier. Et la même année, alors que Crosby, Stills and Nash de nouveau réunis doivent assurer des concerts en Californie, David est opéré du cœur.

Et finalement en 2015, David Crosby remet les couverts avec Graham Nash sur le dernier album solo de David Gilmour, Rattle That Lock, sur la chanson A Boat Lies Waiting. Celle-ci revêt un caractère particulier puisqu'elle contient un sampling de la voix de Richard Wright, décédé en 2008.

Le 14 juillet 2016, David Crosby annonce un nouvel album solo nommé Lighthouse, qui sort le 21 octobre 2016[4],[5].

David, comme Stills, Nash et Young, affectionne tout particulièrement les guitares acoustiques américaines Martin, à la sonorité de medium très particulière, ainsi que les guitares électriques Gretsch. David Crosby s'accompagne le plus souvent à la guitare acoustique ou électrique 12 cordes, ou à la guitare acoustique 6 cordes accordée en accord ouvert de sol majeur, à l'instar de son amie Joni Mitchell.

Vie privée

David Crosby a eu un fils, James Raymond, avec Celia Crawford Ferguson en 1962, qui a été placé en vue d'adoption et a ensuite retrouvé son père à l'âge adulte. À partir de 1997, Raymond s'est produit avec Crosby sur scène et en studio, en tant que membre du groupe CPR et dans le cadre des groupes de tournée Crosby & Nash et Crosby, ainsi que Stills & Nash. David a eu trois autres enfants : une fille, Erika, avec Jackie Guthrie, une fille, Donovan Crosby, avec l'ancienne petite amie Debbie Donovan, et un fils, Django Crosby avec sa femme Jan Dance.

En mai 1987, David Crosby, alors âgé de 45 ans, épouse Jan Dance, alors âgée de 35 ans, à la Hollywood Church of Religious Science de Los Angeles. Son coéquipier Stephen Stills a assisté la mariée.

Le frère de Crosby, Ethan, qui lui a appris à jouer de la guitare et a commencé sa carrière musicale avec lui, disparaît fin 1997. Ethan avait laissé un mot indiquant son intention de mettre fin à ses jours, en précisant qu'on ne le recherche pas, afin que son corps "revienne sur terre". Il a été retrouvé mort des mois plus tard en mai 1998[6].

En janvier 2000, Melissa Etheridge annonce que David Crosby est le donneur de sperme de ses deux enfants qu'elle a eus avec sa partenaire de l'époque Julie Cypher par insémination artificielle. Le 13 mai 2020, Melissa annonce sur son Twitter que leur fils, Beckett, est décédé des causes liées à la dépendance aux opioïdes, à l'âge de 21 ans.

David Crosby se considère comme un partisan du Tibet et un disciple du dalaï-lama. Dans son interview à Audacy  de 2016, il déclare à propos de son album Time I Have que la chanson de 2014, fait référence au traitement du Tibet par la Chine[7].

Santé et mort

En 1994, David Crosby a reçu une greffe de foie très médiatisée, payée par Phil Collins. La nouvelle de sa greffe a créé une certaine controverse en raison de son statut de célébrité et de ses problèmes passés de toxicomanie et d'alcoolisme. Ses problèmes de foie découlaient d'une longue période d'hépatite C.

Il souffrait de diabète de type 2 et a été traité avec de l'insuline pour gérer la maladie. David Crosby, semblant beaucoup plus mince que ces dernières années, a annoncé au public lors d'un concert en octobre 2008, qu'il avait récemment perdu 55 livres (25 kilos) à la suite de sa lutte contre la maladie.

En février 2014, à la demande de son médecin, il reporte les dernières dates de sa tournée solo pour subir un cathétérisme cardiaque et une angiographie, sur la base des résultats d'un test de stress cardiaque de routine.

Le , David Crosby meurt à l'âge de 81 ans, des suites d'une longue maladie[1],[8].

Discographie

Crédit image :
licence CC BY 3.0 🛈
David Crosby et Graham Nash jouent à Occupy Wall Street en novembre 2011.

Solo

Albums studio
Albums live
  • 1989 : King Biscuit Flower Hour Presents David Crosby
  • 1993 : It's all coming back to me now...
Compilations
  • 2006 : Voyage - Boitier de 3 CD, couvrant la carrière de David Crosby en solo et des Byrds, de CSNY et des différentes associations de David avec les membres du groupe ainsi que CPR, le tout en ordre chronologique.

The Byrds

Albums studio
Compilations

Crosby, Stills & Nash

Albums studio

Album live

Compilations

  • 1980 : Replay
  • 1991 : CSN - Coffret 4 CD + Livret
  • 2005 : Greatest Hits

Crosby, Stills, Nash & Young

Albums studio

Albums live

Compilations

Crosby & Nash

Albums studio

Albums live

  • 1977 : Crosby & Nash Live
  • 2011 : Crosby & Nash: In Concert

Compilations

  • 1978 : The Best of Crosby & Nash
  • 2002 : The Best of Crosby & Nash: The ABC Years
  • 2006 : Crosby & Nash: Highlights

CPR

  • 1998 : CPR
  • 1998 : Live At Cuesta College
  • 1999 : Live At The Wiltern
  • 2001 : Just Like Gravity

Participations

Filmographie

Publication

  • Remember my name, A. J. Eaton, 2018, Etats-Unis.

Notes et références

  1. a b c d e f et g « L’artiste de folk rock David Crosby, du supergroupe Crosby, Stills, Nash & Young, est mort à 81 ans », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. « Universal Music France - Infos et exclus sur vos artistes préférés », sur Universal Music France (consulté le ).
  3. (it) Paolo Panzeri, « Il nome di questa band è CPR », Rockol,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Mike Ayers, « David Crosby Announces New Solo Album 'Lighthouse,' Shares New Track 'Things We Do For Love' (Exclusive) », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  5. Alexis Bernier, « Crosby intime épure », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. « opoyi.com/entertainment/who-was-ethan-crosby-david-crosbys-brother-who-committed-suicide-aged-60- »
  7. (en) Tenzin Nyidon, Rock legend David Crosby, friend of Tibet, Dalai Lama passes away at 81, Phayul.com, 23 janvier 2023
  8. « Le rockeur américain David Crosby est mort à l'âge de 81 ans », Le Figaro,‎ (lire en ligne)

Liens externes