Daniel Spagnou

Daniel Spagnou
Illustration.
Fonctions
Maire de Sisteron
En fonction depuis le
(37 ans, 11 mois et 9 jours)
Élection 13 mars 1983
Réélection 12 mars 1989
11 juin 1995
11 mars 2001
9 mars 2008
23 mars 2014
15 mars 2020
Prédécesseur André Roman
Député de la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

(10 ans)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
Législature XIIe et XIIIe
Groupe politique LR
Prédécesseur Robert Honde
Successeur Christophe Castaner
Conseiller général des Alpes-de-Haute-Provence

(15 ans, 11 mois et 3 jours)
Circonscription Canton de Sisteron
Prédécesseur Jean Andrieu
Successeur Claude Brémond
Conseiller régional de PACA

(10 ans, 3 mois et 8 jours)
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Lieu de naissance Barcelonnette (Basses-Alpes)
Nationalité Française
Parti politique UMP
LR
Agir
Profession Directeur de caisse d'épargne

Daniel Spagnou est un homme politique français, né le à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence).

Il est membre du parti Agir, la droite constructive.

Biographie

Daniel Spagnou a exercé la profession de directeur de caisse d'épargne ; il est désormais retraité.

Il est entré en politique en devenant maire de Sisteron le . Il exerce toujours cette fonction, sa liste ayant obtenu au premier tour 57 % des suffrages exprimés en 2020.

Du au , il a été membre du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence. Il en a été vice-président de 1988 à 2001.

Pendant dix ans, du au 1er juillet 2002, il a également été membre du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, dont il a été vice-président de 1992 à 1998.

Le , il est élu député de la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence pour la XIIe législature (2002-2007). Il a battu au deuxième tour le député sortant Robert Honde, ancien maire PRG de Manosque, en recueillant 59,91 % des voix au second tour.

Il a été réélu député le , pour la XIIIe législature (2007-2012), en battant, au deuxième tour, Christophe Castaner, le maire PS de Forcalquier, avec 53,97 % des suffrages. Il siège dans le groupe UMP. Il appartient à la commission des affaires culturelles et est membre de la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

Il est membre du groupe d'études sur le problème du Tibet de Assemblée nationale[1].

En janvier 2011, il annonce, sur son site, qu'il ne sera pas candidat aux élections législatives de 2012[2].

Fin 2017, il rejoint Agir, la droite constructive.

Mandats

Député
Conseiller régional
Conseiller général
Conseiller municipal / Maire
Autres mandats et fonctions

Décorations

Notes et références

Sources

Annexes

Articles connexes

Liens externes