Décembre 1941 (guerre mondiale)

Décembre 1941 (guerre mondiale)
Chronologies
Années :
1938 1939 1940  1941  1942 1943 1944
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologie de la Seconde Guerre mondiale
Jan - Fév - Mar - Avr - Mai - Jun
Jul - Aou - Sep - Oct - Nov - Déc
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy • Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la Seconde Guerre mondiale

Novembre 1941 - Décembre 1941 - Janvier 1942

  • Décembre :
    • Création de la première « brigade prolétarienne » par Tito en Yougoslavie.
    • Publication du premier numéro du journal de la résistance française Franc-Tireur
  • 3 décembre :
    • Władysław Sikorski remet à Staline une liste, encore incomplète, comportant les noms de 30 845 officiers polonais retenus prisonniers en URSS qui ne donnent plus aucun signe de vie.
    • En Finlande, les Soviétiques évacuent la forteresse d'Hanko, le territoire finlandais est alors entièrement libéré et retrouve ses frontières de 1939 avant l'attaque soviétique[1].
    • Sur pression des Soviétiques, le Royaume-Uni déclare la guerre à la Finlande, la Hongrie et la Roumanie[1].
  • 4 décembre :
    • Władysław Sikorski signe avec Staline un accord aux termes duquel les forces polonaises en URSS devaient être portées à 96 000 hommes ; Władysław Sikorski réussit à obtenir l’autorisation de Staline d’évacuer 25 000 Polonais vers l'Iran pour compléter les Forces armées polonaises au Moyen-Orient.
  • 6 décembre
    • Contre-attaque soviétique au nord du front, à l'est de Léningrad[1].
La catastrophe militaire du 7 décembre 1941 a profondément changé la perception stratégique globale de l'amirauté des États-Unis. Cette défaite par surprise a provoqué une telle réaction que d'aucuns l'identifient rétrospectivement comme une victoire à la Pyrrhus, voire comme la plus grande défaite japonaise de la guerre.
  • 19 décembre
    • Hitler relève le Generalfeldmarschall Brauchitsch du commandement de la Heer (l'armée de terre allemande) qu'il commandera désormais lui-même[1].
    • Le Congrès américain vote des pouvoirs exceptionnels au président Roosevelt. Il peut ainsi exercer la censure sur la presse ou réorganiser le pouvoir exécutif à son gré[1].
    • Le juge de la Cour suprême américaine, Owen Roberts, est nommé président de la commission chargée d'enquêter sur le désastre de Pearl Harbor[1]
  • 25 décembre :
    • Reddition de Hong Kong.
    • Attaque des Soviétiques contre les positions italiennes à Gorlovka et Rykovo par un froid polaire (-35°)[1]. Après des succès initiaux, les Italiens aidés par des blindés allemands repoussent l'offensive soviétique[1].
  • 26 décembre
    • Début de la troisième bataille de Changsa en Chine où les troupes de l'armée nationale chinoise de Tchang Kaï-chek attaquent les colonnes japonaises. Elles subissent une dure contre-attaque[1] et les Chinois se rétablissent sur la rivière Milo et se replient ensuite dans la ville de Changsa[1].
    • Les Soviétiques débarquent sur la péninsule de Kertch[1].
  • 27 décembre :
    • L’URSS parachute un premier groupe de communistes polonais, dévoués aux Soviétiques, dans les anciens confins orientaux de la Pologne pour y reconstituer le parti communiste dissous en 1938 et y contrebalancer l’influence des résistants qui s’étaient activés dès que les Allemands y avaient pénétré.
    • Opération commando britannique sur l'île de Vaagsö en Norvège méridionale.

Références

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa et ab « Chroniques de décembre 1941 », Histoire(s) de la Dernière Guerre, no 15,‎ .