Décaprote

Décaprote

Un décaprote est, en Grèce romaine, et plus particulièrement à l’époque impériale, un homme qui a la charge (decaprotia) de gérer l'impôt que la cité doit à Rome, en levant les tributs et en avançant de sa poche les sommes manquantes. Ces travailleurs volontaires étaient recrutés parmi les décurions de la cité[1]. Cette fonction est essentiellement masculine, même s'il y a des traces d'occupation de la charge par des femmes, notamment à Sillyon, en Pamphylie[2]. On peut considérer cette charge comme une forme de liturgie, puisqu'il faut nécessairement des hommes ou femmes riches pour accomplir cette fonction[3].

Références

  1. (en) Tenney Frank, An economic history of Rome (lire en ligne), p. 253
  2. Maurice Sartre, L'Asie Mineure et l'Anatolie : d'Alexandre à Dioclétien, Paris, Armand Colin, , 375 p. (ISBN 2-200-21696-3), inscriptions IGR III - 800/802 - p. 253
  3. (en) Bradley Hudson McLean, An Introduction to Greek Epigraphy of the Hellenistic and Roman Periods from Alexander the Great Down to the Reign of Constantine (323 B.C.-A.D. 337), Ann Arbor (Mich.), University of Michigan Press, , 516 p. (ISBN 0-472-11238-4, lire en ligne)