Débuts du rugby à XV

Chronologie du rugby à XV
Les racines du rugby à XV (avant 1858) ◄◄ Les débuts du rugby à XV (1858-1870) ►► 1871 en rugby à XV

Les débuts du rugby à XV recouvrent une période où le jeu de rugby à XV construit son règlement et son environnement.

Chronologie (1858-1870)

  • 1857-58 :
    • le Liverpool Football Club (club ouvert aux étudiants et non étudiants, Angleterre), troisième club au monde à pratiquer les Rugby School rules
  • 1858 :
    • reformulation des règles aux conceptions australiennes
  • 1862 :
    • le ballon est créé par un cordonnier fabricant de chaussures habitant la ville de Rugby, Richard Lindon[1] (1816-1887). À son époque, le ballon existe sous deux formes : les premiers ballons en cuir à sept panneaux cousus (dont deux partiellement lacés) de forme sphérique ou ovoïde et des chambres à air – gonflables avec une pompe à air – en caoutchouc d'Inde qui, en raison de la souplesse et élasticité du caoutchouc vulcanisé, épousent la forme du contenant. Lindon devient rapidement le principal fabricant-fournisseur des deux ballons distinctifs (sphérique : football ; ovoïde : rugby football, à la demande de ses pratiquants). Jusqu'en 1862, les premiers ballons des deux jeux étaient plus ou moins sphériques, leur chambre à air étant une vessie de porc gonflée à la force des poumons des pratiquants.
    • le Blackheath Rugby Football Club (club non étudiant, Angleterre) bascule dans la pratique des Rugby School rules et codifie la même année quelques-unes des premières règles du rugby football union.
  • 1866 :
    • entrée en vigueur de la mise à jour de plusieurs règles du rugby football à l'australienne, c'est-à dire création de l'Australian rules ou Football australien (puis viendront des variantes : sans placage, avec ballon rond, etc.)
    • fondation du club anglais des Harlequins
  • 1867 :
  • 1870 :

Naissances

Andrew Stoddart (1863-1915).
Arthur Gould (1864-1919).

Notes et références

Bibliographie

  • Richard Escot et Jacques Rivière, Un siècle de rugby, Paris, Calmann-Lévy, , 13e éd., 480 p., relié (ISBN 978-2-7021-4118-2)