Convoi n° 21 du 31 juillet 1943

Convoi n° 21 du 31 juillet 1943

Convoi n° 21 du 31 juillet 1943
Caserne Dossin à Malines
Caserne Dossin à Malines

Contexte Seconde Guerre mondiale
Mode de transport Ferroviaire
Numéro XXI
Départ Drapeau de la Belgique Belgique (31 juillet 1943)
Arrivée Auschwitz, Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Déportés Juifs
· Total 1553
· Moins de 16 ans 174
But de la déportation Extermination

Le convoi no 21 du est le vingt-et-unième convoi de déportation à quitter, au cours de la Seconde Guerre mondiale, le territoire belge en direction d'Auschwitz-Birkenau[1],[2].

Le convoi XXI acheminait 1553 déportés : 775 hommes, 778 femmes, dont 174 enfants de moins de seize ans.

Pour la deuxième fois, le transport se fait au moyen de wagons à bestiaux. Dix personnes parvinrent à ouvrir une porte et à s'échapper. Quatre furent abattus : Wolf Szmulewicz (45 ans), Josek Majer Benkiel (36 ans), son épouse Chaja Bina (33 ans) et David Kanner (19 ans). Deux autres, âgés de 21 ans, furent repris et ramenés à la caserne Dossin : Eva Mandel et Eva Ledermann[3].

L'espionne Sarah Goldberg est inscrite sur la liste de déportation du Convoi no 21 sous le no 525 (comme Henri Wajnberg, son mari, qui est tué dans une chambre à gaz le ).

Références

  1. Maxime Steinberg, Un pays occupé et ses juifs : Belgique entre France et Pays-Bas, Gerpinnes, Quorum, , 314 p. (ISBN 978-2-873-99014-5, OCLC 263411514) .
  2. Maxime Steinberg, La persécution des Juifs en Belgique (1940-1945, Bruxelles, Editions Complexe, coll. « Questions à l'histoire », , 316 p. (ISBN 978-2-804-80026-0, OCLC 255094611, lire en ligne)
  3. Caserne Dossin.be

Voir aussi