Consonne fricative vélaire voisée

Consonne fricative vélaire voisée
Symbole API ɣ
Numéro API 141
Unicode U+0263

X-SAMPA G
Kirshenbaum Q

La consonne fricative vélaire voisée est un son consonantique assez fréquent dans les langues parlées. Le symbole dans l’alphabet phonétique international est [ɣ]. Ce symbole est celui de la lettre latine gamma minuscule, tirée de la lettre grecque gamma (γ), mais utilisée distinctement aussi dans les transcriptions latines de certaines langues.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de la consonne fricative vélaire voisée.

  • Son mode d'articulation est fricatif, ce qui signifie qu’elle est produite en contractant l’air à travers une voie étroite au point d’articulation, causant de la turbulence.
  • Son point d'articulation est vélaire, ce qui signifie qu'elle est articulée avec la partie antérieure de la langue (le dorsum) contre le palais mou (ou velum).
  • Sa phonation est voisée, ce qui signifie que les cordes vocales vibrent lors de l’articulation.
  • C'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche.
  • C'est une consonne centrale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer au-dessus du milieu de la langue, plutôt que par les côtés.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

En français

Le français standard ne possède pas le [ɣ]. Il peut néanmoins apparaître, dans certains accents régionaux, comme allophone du [ʁ].

Autres langues

  • Le néerlandais possède le [ɣ], qui peut parfois devenir une fricative palatale [ʝ].
  • En arabe, ce son peut aussi être allophone de la fricative uvulaire غ [ʁ].
  • En grec moderne, la lettre gamma se prononce ainsi devant les sons /a/, /ɔ/ et /u/.
  • La lettre cyrillique Ҕ en iakoute et en abkhaze se prononce [ɣ].
  • En alphabet amazigh latin, la lettre gamma s'écrit ɣ et se prononce [ɣ].
  • En espagnol, portugais, catalan, occitan, galicien et basque, la lettre g est prononcée [ɣ] entre voyelles. Elle est prononcée [ɡ] seulement en début de mot, devant une consonne ou après une nasale.
  • En kikuyu la lettre g se prononce toujours [ɣ] quand elle n'est pas dans les digrammes ng et ng'.
  • En sicilien, la lettre g valant /ɡ/ en standard, si précédée par une voyelle peut être prononcée /ɣ/ dans certains dialectes.
  • En russe, la lettre г valant /ɡ/ en standard peut se retrouver prononcée /ɣ/ dans les dialectes méridionaux.
  • En gothique, lorsque la lettre "𐌲" (g) est placée entre deux voyelles, ou après une voyelle et avant un phonème voisé, elle est alors prononcée /ɣ/. Exemple : "𐍄𐌰𐌲𐍂" (tagr) signifiant "Larme", se prononce \ˈtaɣɟ\[1].

Références

  1. Joseph Wright, Grammar Of The Gothic Language, Clarendon Press,Oxford, (lire en ligne)

Articles connexes