Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna

Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna

Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna
Image illustrative de l’article Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna

Idéologie Islamisme
Salafisme djihadiste
Fondation
Date de formation
Pays d'origine Libye
Dissolution
Date de dissolution 2019
Causes Défaite militaire à la bataille de Derna
Actions
Zone d'opération Libye
Organisation
Chefs principaux Ateyah al-Chaari
Deuxième guerre civile libyenne

La Force de protection de Derna, anciennement Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna (Majlis Choura al-Mujahidine Derna), est une alliance de groupes islamistes et djihadistes fondée en en Libye.

Histoire

Composition

Le Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna est fondé en dans la ville de Derna, par l'alliance de plusieurs groupes : la Brigade des martyrs d'Abou Salim, Ansar al-Charia et Jaysh al-Islami al-Libi[1],[2]. Dans l'ensemble, cette coalition est plutôt proche d'al-Qaïda[3]. Ansar al-Charia est dissout le 27 mai 2017[4] et la Brigade des martyrs d'Abou Salim devient ensuite la faction majeure de cette coalition[5].

En août 2015, l'État islamique déclare également que le groupe al-Mourabitoune, dirigé par Mokhtar Belmokhtar, a été fondé à Derna et est proche du Conseil de la Choura des moudjahidines[6],[7].

Le , le Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna change de nom et se rebaptise « Force de protection de Derna »[5],[8].


Actions

En juin 2015, après l'assassinat de l'émir de la brigade des martyrs d'Abou Salim, le Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna entre en guerre contre l'État islamique, également présent à Derna[9],[3]. Après quelques jours de combats, l'État islamique est repoussé hors du centre-ville[3]. Il reste encore présent dans des quartiers limitrophes avant d'être définitivement chassé de Derna en avril 2016[10],[11].


Début 2018, Derna est la dernière ville de la Cyrénaïque, la région de l'est de la Libye, à échapper au contrôle du gouvernement de Tobrouk[12]. En mai 2018, une vaste offensive de l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar débute alors contre le Conseil de la Choura des moudjahidines de Derna afin de prendre le contrôle de la ville[5],[12]. Le 20 juin, la majeure partie de la ville de Derna est reconquise par l'ANL[13],[14],[15]. La dernière poche dans le centre-ville tombe en février 2019[16].


Notes et références

  1. Thomas Joscelyn, « Osama Bin Laden’s Files: The Arab revolutions », The Long War Journal,
  2. Frédéric Bobin, « En Libye, après le sud saharien, la menace djihadiste gagne le littoral », Le Monde,
  3. a b et c  « Libye: le groupe EI chassé du centre de Derna », RFI,
  4. Le Monde avec AFP, « Libye : l’organisation terroriste Ansar Al-Charia annonce sa dissolution »,
  5. a b et c  Célian Macé, « Libye : le maréchal Haftar jette ses forces dans la bataille de Derna », Libération,
  6. « L'EI lance un avis de recherche contre Mokhtar Belmokhtar », RFI,
  7. Mohamed Berkani, « Daech condamne à mort Mokhtar Belmokhtar, Al Qaïda parle de trahison », Francetv info,
  8. (en) « New video message from Majlis Shūrā al-Mujāhidīn Darnah’s Aṭīyah Sa’īd al-Shā’rī: “After Ḥaftar .. Darnah Protection Force” », Jihadology,
  9. Reuters, « Libye-L'EI chassé de Derna, selon ses rivaux islamistes », sur boursorama.com,
  10. Mohamed Berkani, « Libye: al-Qaïda chasse définitivement Daech de Derna, qui se replie vers Syrte », Francetv info et Geopolis,
  11. Reuters, « Libye-L'EI abandonne des positions près de Derna-militaires », sur boursorama.com,
  12. a et b  AFP, « Libye: Haftar lance une offensive pour "libérer" Derna des "terroristes" », L'Express,
  13. « Libye: le maréchal Haftar annonce la «libération de Derna» », RFI,
  14. France 24 avec AFP, « Libye : le maréchal Haftar annonce la "libération" la ville de Derna, dernier bastion islamiste »,
  15. Ayman al-Warfalli, « Les forces d'Haftar disent s'être emparées de Derna, dans l'Est libyen », sur challenges.fr, Reuters,
  16. Xinhua, « L'armée libyenne achève ses opérations militaires à Derna »,