Conseil départemental de l'Orne

Conseil départemental de l'Orne
{{{alternative textuelle}}}
Situation
Pays France
Région Normandie
Département Orne
Siège Alençon
Exécutif
Président Christophe de Balorre (LR)
Groupes politiques
Budget
Budget total 383, 824 M€
Budget d'investissement 75,49 M€
Budget de fonctionnement 308,33 M€
Site internet http://www.orne.fr/

Le conseil départemental de l'Orne est l'assemblée délibérante du département français de l'Orne, composée de 42 conseillers départementaux et présidée par Christophe de Balorre depuis le . Cette assemblée siège à Alençon.

Compétences

Le siège du conseil départemental de l'Orne à Alençon.

Le département a pour objectif prioritaire d'améliorer le quotidien des habitants de l'Orne[1]. Pour parvenir à cet objectif, il dispose des domaines de compétence suivants :

  • social, santé (enfant, famille, personnes âgées et handicapées, insertion) ;
  • aménagement du territoire ;
  • organisation des transports et gestion des infrastructures routières ;
  • aide aux communes ;
  • soutien au développement local et touristique ;
  • gestion de certains établissements publics (collèges, bibliothèques départementales et archives départementales) et aide au développement de l'enseignement ;
  • protection de l’environnement.

Numérique

L'application multi-services « L'Orne dans ma Poche »

En 2016, le conseil départemental de l'Orne a développé, en partenariat avec la Société Orange, une application mobile dite « multi-services » appelée L'Orne dans ma poche[2].

Avec cette application, disponible sur les systèmes d'exploitation iOS et Android, les utilisateurs peuvent trouver un bouquet de services, d'activités, tourisme, sports, culture, événements, actualités de l'Orne, les circuits de randonnées, les informations liées au site universitaire d'Alençon mais aussi les horaires des transports scolaires, les lignes régulières du département ou encore la météo. L'Orne dans ma poche permet également aux Ornais et aux automobilistes venant des départements voisins de connaître en temps réel les conditions de circulation et le passage des saleuses lors des périodes hivernales. L'Orne est le premier département à offrir cette fonctionnalité sous cette forme[3].

L'Orne raccordable à la fibre d’ici à 2023

L'Orne sera 100% raccordée à la fibre optique d'ici à 2023 pour les habitants et les entreprises. Christophe de Balorre (président du conseil départemental de l'Orne), Chantal Castelnot (préfète de l'Orne), Hervé Morin (président du conseil régional de la Normandie), Régis Baudoin (directeur de la Mission France Très Haut Débit) et Stéphane Richard (Président-directeur général d'Orange) ont concrétisé, le , leur accord de complémentarité zone d'investissement privé et zone d'initiative publique pour le déploiement de la fibre à l'habitant sur la totalité du département de l'Orne.

À fin 2023, la totalité des entreprises et des foyers ornais sera raccordable :

  • à 50% dans la zone d'investissement privée déployée par Orange sur ses fonds propres ;
  • à 50% sur la zone d'initiative publique dans le cadre d'une délégation de service public (DSP) mise en place par le conseil départemental de l'Orne et réalisée par Orne Métropole Très Haut Débit[4] (société du groupe Orange)[5].

Mobilité

Autofree 61 : des véhicules électriques en libre-service

Le conseil départemental de l'Orne s'est lancé en 2017 dans une politique d'innovation territoriale pour l'électromobilité, en proposant aux Ornais des véhicules électriques en libre-service à l’hôtel du département mais aussi sur des sites extérieurs. Ainsi, 12 voitures sont mises à la disposition du public à Alençon et, depuis octobre 2018, Autofree 61 s'est étendu sur les sites du département suivants : Bellême, l'agence des Infrastructures départementales (ZI route du Mans), Mortagne-au-Perche à la délégation territoriale d'action sociale (rue du Moulin à vent), Argentan au centre d’exploitation routier (31, avenue de la 2e DB), La Ferté-Macé à l'agence des infrastructures départementales (rue Thiers, place de la Gare) et à Flers au centre d’exploitation routier (137, rue Ferdinand Lucas).

Le conseil départemental a mutualisé ses véhicules électriques 24 heures sur 24 et tous les jours de l'année afin que les agents du département et les Ornais puissent se partager les voitures sans aucune contrainte et à égalité. Les voitures électriques sont à la disposition du public via la plateforme « clem.mobi »[6] ou via l'application Clem Ecomobilité[7].

Président et vice-présidents

Président

Christophe de Balorre, conseiller départemental du canton de Radon, a été élu le président du conseil départemental de l'Orne, à la suite de la démission d'Alain Lambert[8].

Période Identité Étiquette
Président du conseil général
1810 1812 Jacques Mercier NC
1812 1834 NC
1834 1839 Jacques Mercier NC
1839 1945 NC
1945 1967 Gaston Meillon RPF puis RS puis UNR
1967 1993 Hubert d'Andigné UNR puis UDR puis RPR
1993 Gérard Burel RPR puis UMP
2015 Alain Lambert UMP puis UDI
Président du conseil départemental
2015 2017 Alain Lambert UDI
2017 en cours Christophe de Balorre LR

L'assemblée et les conseillers départementaux

Le conseil départemental de l'Orne est composée de 42 conseillers départementaux, chacun d'entre eux sont élus dans les 21 cantons de l'Orne.

Identité visuelle

Notes et références

  1. « L'institution », sur Orne.fr, (consulté le 23 janvier 2019)
  2. « L'Orne dans ma poche » sur orne.fr.
  3. « L'Orne dans ma poche », sur France 3 Normandie (consulté le 29 janvier 2019).
  4. ornemetropoletreshautdebit.fr.
  5. « Orange : l'Orne sera totalement raccordable à la fibre d'ici 2023 », sur Boursier.com (consulté le 29 janvier 2019).
  6. clem.mobi.
  7. « Dans l’Orne, l’administration partage ses voitures de service avec les habitants », ,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2019).
  8. « Christophe de Balorre, président du conseil départemental de l’Orne », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes