Communication scientifique et technique

Communication scientifique et technique

La communication scientifique et technique (CST) est l'activité dont l'objet est de diffuser les problématiques et les résultats de la recherche scientifique fondamentale ou appliquée ou du développement industriel soit en direction des pairs, soit vers un large public (on parle souvent dans ce cas de vulgarisation).

La communication scientifique et technique répond à des règles très différentes selon le public visé : règles de plus en plus formalisées aujourd'hui quand il s'agit de la communication des scientifiques à destination des autres membres de la communauté scientifique, règles beaucoup plus souples pour la vulgarisation. Mais, dans tous les cas, qu'elle soit écrite ou orale, elle recherche l'efficacité et la bonne perception des messages émis. Ce type de communication est enseigné dans le cadre de formations initiales de type master, ou par le biais de modules de formation courts. Aussi, beaucoup d'ouvrages qui traitent de communication scientifique et/ou technique se présentent comme des guides ou des manuels de bonnes pratiques.

La communication scientifique et technique peut passer par différents médias : conférences, panneaux ou posters, articles, émissions de radio et de télévision, interviews, exposition d'objets, mais aussi images, vidéos, pièces de théâtre, visites d’usines ou de laboratoires de recherche…

Les acteurs de la communication scientifique et technique

  • Chercheurs, ingénieurs et techniciens ;
  • Musées, surtout les musées scientifiques et muséums ;
  • CCSTI, Centres de culture scientifique, technique et industrielle ;
  • Presse écrite, parlée, télévision, Internet (dont les blogs et les vidéastes web) ;
  • Journalistes, personnel des musées ;
  • Associations et agences ;
  • Organismes publics (mairies, régions, ministères : éducation nationale, de la recherche).

Bibliographie

  • Roger Bénichoux, Daniel Pajaud et Jean Michel, Guide pratique de la communication scientifique : comment écrire, comment dire, Paris, G. Lachurié, , 268 p. (ISBN 978-2-904182-04-4, OCLC 461777234).
  • Louis Timbal-Duclaux, La Communication écrite scientifique et technique : qualité et lisibilité : connaissance du problème, applications pratiques : séminaire, Paris, ESF-Entreprise moderne d'édition, coll. « Formation permanente en sciences humaines » (no 84), , 145 p. (ISBN 978-2-7101-0823-8, OCLC 802817950).
  • Michèle Febvre et Andre Giordan, Maîtriser l'information scientifique et médicale : à l'usage des étudiants, chercheurs et enseignants de biologie et de médecine, Neuchâtel Paris, Delachaux et Niestle, , 227 p. (ISBN 978-2-603-00795-2, OCLC 964094512).
  • M Huguier, H. Maisonneuve, C.L. Benhamou et al., La Rédaction médicale : de la thèse à l'article original : la communication orale, Paris, Doin, , 3e éd., 165 p. (ISBN 978-2-7040-0945-9, OCLC 40447783).
  • Michèle Lenoble-Pinson, La rédaction scientifique : conception, rédaction, présentation, signalétique, Bruxelles, De Boeck Universite, coll. « Méthodes en sciences humaines », , 152 p. (ISBN 978-2-8041-1963-8, OCLC 718360069).
  • Cécile Michaut, Vulgarisation scientifique : mode d'emploi, Les Ulis, ECP sciences, , 159 p. (ISBN 978-2-7598-1160-1, OCLC 1019992122).
  • (en) Phyllis Cash, How to write a research paper step by step, Bookman Book, , 100 p. (OCLC 813668241).
  • (en) Vernon Booth, Writing a scientific paper, and Speaking at scientific meetings, Biochemical Society, , 48 p. (OCLC 1014969093).
  • Vernon Booth, Communicating in Science : Writing a Scientific Paper and Speaking at Scientific Meetings, Cambridge England New York, NY, USA, Cambridge University Press, , 78 p. (ISBN 978-0-521-42915-3, OCLC 1089482494, présentation en ligne).
  • (en) Robert Day et Barbara Gastel, How to write and publish a scientific paper, Cambridge, United Kingdom, Cambridge University Press, , 326 p. (ISBN 978-1-316-64043-2, OCLC 1016121507).

Articles connexes