Colin Niel

Colin Niel
Description de cette image, également commentée ci-après
Colin Niel en repérage à Saint-Laurent du Maroni (Joub)
Naissance (44 ans)
Clamart, Hauts-de-Seine, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes
Prix Polar Michel-Lebrun
Prix Landerneau polar
Prix Polar en séries
Prix littéraire Cezam Inter CE
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Obia
  • Seules les bêtes

Colin Niel, né le à Clamart, est un romancier français, auteur de romans noirs.

Biographie

Ingénieur agronome, ingénieur du génie rural et des eaux et forêts, diplômé d'études approfondies en biologie de l'évolution et écologie, Colin Niel a travaillé pendant douze ans dans la préservation de la biodiversité. Il a vécu plusieurs années en Guyane française, où il a notamment été chef de mission pour la création du parc amazonien de Guyane, mais aussi à Paris, à Lille, à Montpellier, en Guadeloupe où il fut directeur adjoint du parc national de la Guadeloupe.

Sa série guyanaise multiprimée, Les Hamacs de carton (2012), Ce qui reste en forêt (2013), Obia (2015) et Sur le ciel effondré (2018), met en scène le personnage d’André Anato, un gendarme noir-marron à la recherche de ses origines. En 2019, il signe avec le photographe guyanais Karl Joseph La Guyane du capitaine Anato, un livre-photo dans lequel on retrouve plusieurs personnages de ces 4 romans à travers 12 nouvelles inédites.

En 2017, il publie Seules les bêtes, un roman qui ne fait pas partie de cette série, et qui plonge le lecteur dans la solitude du monde rural sur les causses, roman lui aussi plusieurs fois récompensé et adapté pour le cinéma par le réalisateur Dominik Moll[1].

Le parait Entre fauves, thriller choral entre désert de Namibie et vallées pyrénéennes, qui explore les relations entre hommes et grands prédateurs, et l'instinct de chasse niché en chaque être humain.

Colin Niel vit actuellement à Marseille, où il se consacre à l'écriture.

Œuvre

Romans

Série guyanaise

  1. Les Hamacs de carton, Le Rouergue, coll. « Rouergue noir », 2012, 288 p. (ISBN 978-2812603532)
    Réédition, Actes Sud, coll. « Babel noir » no 89, 2013, 378 p. (ISBN 978-2-330-01970-9)
  2. Ce qui reste en forêt, Le Rouergue, coll. « Rouergue noir », 2013, 384 p. (ISBN 978-2812605536)
    Réédition, Actes Sud, coll. « Babel noir » no 136, 2015, 484 p. (ISBN 978-2-330-05114-3)
  3. Obia, Le Rouergue, coll. « Rouergue noir », 2015, 496 p. (ISBN 978-2812609459)
    Réédition, Actes Sud, coll. « Babel noir » no 186, 2017, 563 p. (ISBN 978-2-330-08165-2)
  4. Sur le ciel effondré, Le Rouergue, coll. « Rouergue noir », 2018, 503 p. (ISBN 978-2-8126-1658-7)
    Réédition, Actes Sud, coll. « Babel noir » no 245, 2021, 528 p. (ISBN 978-2-330-14325-1)

Autres romans

Livre photo

  • Colin Niel (textes) et Karl Joseph (photographies), La Guyane du capitaine Anato, Le Rouergue, 2019, 256 p. (ISBN 978-2-8126-1872-7)

Collectif

  • Belles Rencontres / photographies Xavier Hacquard, Vincent Loison, préf. de J.-B. Pouy. Paris : Éd. de la Grange Batelière, 03/2021, p. 72-73. (ISBN 979-10-97127-17-6)

Distinctions

L'œuvre de Colin Niel a été récompensée par de nombreux prix littéraires :

Adaptation

En 2019 sort le film Seules les bêtes, réalisé par Dominik Moll[1], avec Denis Ménochet, Laure Calamy, Damien Bonnard, Nadia Tereszkiewicz, et Valéria Bruni-Tedeschi, et une courte apparition de Colin Niel en vendeur de coopérative agricole. Adaptation fidèle au roman d'origine, notamment dans sa construction chorale, le film est très bien accueilli par la critique et deux fois nommé aux César 2020, notamment pour le César de la meilleure adaptation[22].

Références

  1. a et b « Cévennes : "Seules les bêtes", le roman de Colin Niel, lauréat du Cabri d'or 2017, adapté au cinéma », sur midilibre.fr (consulté le )
  2. « Le Havre : Colin Niel prix des Ancres Noires 2014 », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Palmarès de la douzième édition de Quais du Polar - 813 Le BLOG », 813 Le BLOG,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Le Prix Polar Michel Lebrun décerné à Colin Niel - 813 Le BLOG », 813 Le BLOG,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Prix 1001 feuilles », sur www.bibliothequedelamballe.fr (consulté le )
  6. « Colin Niel, lauréat du Prix des Lecteurs 2016 - Festival du Polar Villeneuve lez Avignon », sur www.polar-villeneuvelezavignon.fr (consulté le )
  7. « Les lycéens de Saint-Pierre et Miquelon décernent le Prix du récit de l’ailleurs à "Obia" de Colin Niel - saint-pierre et miquelon 1ère », saint-pierre et miquelon 1ère,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Prix 2016 des Lecteurs d’Antony | Une bibliothèque au coeur du quartier La Fontaine », sur bibliopourtous-antony.org (consulté le )
  9. « Obia de Colin Niel (Prix des lecteurs 2017) », sur LES ANCRES NOIRES, (consulté le )
  10. « Le Prix Landerneau Polar 2017 est décerné à Colin Niel pour Seules les bêtes », Actualitte.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Polar en séries | Quais du Polar », sur www.quaisdupolar.com (consulté le )
  12. « Alès : le prix littéraire du Cabri d'or revient à Colin Niel », sur midilibre.fr (consulté le )
  13. « Sang d'encre 2017 a décerné ses prix », sur L'Essor Isère (consulté le )
  14. « Prix Polars Pourpres 2017 », sur 813 Le BLOG (consulté le )
  15. « Les lauréats du Prix littéraire des lycéens et apprentis 2018 », sur Auvergne Rhône-Alpes - Livre et lecture,
  16. « Seules les bêtes, lauréat du prix Flaubert 2019 », sur Lycée Gustave Flaubert, (consulté le )
  17. blog813, « Trophées 813 2019 », sur 813 Le BLOG (consulté le )
  18. « Colin Niel lauréat du prix Libr’à Nous Polar 2021 », sur Polar et Thriller | BePolar (consulté le )
  19. « Entre fauves, de Colin Niel, Lauréat 2021 du Prix Libraires en Seine », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  20. « César 2020 : retrouvez la liste intégrale de toutes les nominations », sur Télérama.fr (consulté le )

Liens externes