Colette Merklen-Dutournier

Colette Merklen-Dutournier, est une pianiste compositeur française contemporaine, née en 1947 au Raincy (93).

Biographie

Colette Merklen-Dutournier est née au Raincy le 22 septembre 1947 a suivi de pair un enseignement général (Lycée Camille Sée puis Lycée Jean de La Fontaine et enfin Lycée Janson de Sailly) et un enseignement musical (Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris). Elle étudie le Solfège, l'Harmonie, et la Composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec le Professeur Robert Dussaut, Compositeur et Prix de Rome. Elle Obtient dans sa classe une première médaille en juin 1963. Diplômée pharmacien en juin 1974, elle étudie le piano avec des Professeurs qui l'ont formée aussi à la Technique et à la Culture Musicale Française comme Pierre Duvauchelle, pianiste, élève de Marguerite Long, fondateur et Chef d'Orchestre de l'Orchestre de chambre de Paris. Grâce à lui, elle rencontre Paul Badura-Skoda et étudie avec lui. En juin 1987, elle obtient le Certificat d'Aptitude Professionnelle à l'Enseignement Supérieur du Piano (déclaré à l'Académie de Paris conformément à la loi du 12 juillet 1875) et crée une Académie de Musique en septembre 1987. En juillet 1994, Colette Merklen-Dutournier a créé le Festival de Musique Française d'Orbec (Calvados), ville dans laquelle Claude Debussy à séjourné et a été inspiré pour sa composition de Jardins sous la pluie sur une poésie de Maurice Desclers; Festival parrainé par Bruno Rigutto. Puis elle crée la Musique TRANSCLASSIQUE. Elle a su allier les modes à quart de ton du Moyen-Orient au système tempéré du piano et les rythmes à grande périodicité de l'Extrême-Orient à ceux de petite périodicité de l'Occident en conservant l'authenticité des Cultures, pour donner ainsi naissance à une Nouvelle Musique, à ce Chant du Monde qui apporte à l'Humanité cette Fraternité tant attendue.

En 1997, elle compose une musique Transclassique sur des mélodies de Cherif Kheddam. Cette musique a été enregistrée et produite par le Club du Disque Arabe sous le titre "Sortilèges"[1],

Elle a été invitée à jouer cette Musique Transclassique à:

  • Concert à Seattle en août 1998 auquel l'Alliance Française de Seattle était conviée.
  • Interview effectué par l'Alliance Française de Seattle et publié dans son journal L'ECHO en octobre 1998[2].
  • L'alliance Française de San Francisco le 19 mai 2000[3].
  • Cabourg (Normandie)
    • le 12 août 2002 en présence des Attachés Culturels de Chine et du Japon[4]
    • le 18 août 2004 pour les 150 ans de la ville [5]
    • Au service Culturel de l'Ambassade de Chine à Paris pour le nouvel An chinois le 10 février 2007[6]
  • En Chine à Shanghai en 2006, la musique Transclassique Europe-Chine a été diffusée à la Télévision de Shanghai [7]
  • En Chine à Hang-Tcheou en 2006, Colette Merklen-Dutournier a été interviewée par une journaliste de la télévision de Hang-Tcheou, cette interview a été traduit en Français par Bing Lamagnère, musicienne de Pipa, professeur à l'université de Hang-Tcheou[8].

Du 30 octobre au 10 novembre 2009, elle est invitée par l'institut d'Art et de la Communication de l'Université de Jiaotong du sud-ouest à Chengdu. elle y donne des cours d'interprétation, des récitals et des interviews à la télévision.

Colette Merklen-Dutournier a voulu partager la Musique Occidentale Classique avec toutes les autres Musiques du Monde parce que toutes expriment les Peines et les Joies des Hommes, leurs coutumes, leurs Histoires, leurs espérances, leurs croyances, et qu'ensemble, en respectant chacune d'entre elles, elles forment une polyphonie d'une grande richesse et d'une grande beauté.

Œuvres

Elle a composé des œuvres pour Piano dont : Les âmes [9], Inès, Révolution, Shéol, texte écrit par François de Véra.

Notes et références

  1. youtube.com
  2. colettemerklen-dutournier.com
  3. colettemerklen-dutournier.com
  4. mapage.noos.fr
  5. mapage.noos.fr
  6. billetreduc.com
  7. youtube.com
  8. youtube.com
  9. cityzens.fr

Liens externes

  • Site officiel

Cet article « Colette Merklen-Dutournier » est issu de Wikimonde Plus.