Coinbase

Coinbase
logo de Coinbase
illustration de Coinbase
Crédit image:
Steve Jurvetson from Los Altos, USA
licence CC BY 2.0 🛈

Création
Fondateurs Brian Armstrong et Fred Ehrsam ()
Forme juridique Société du Delaware ()
Action NASDAQ (COIN)
Siège social San Francisco
Actionnaires Brian Armstrong (+21.5 pourcent (unité non prise en charge)) ()[1]
Union Square Ventures (en) (+8.1 pourcent (unité non prise en charge)) ()[1]
Andreessen Horowitz (+14.1 pourcent (unité non prise en charge)) ()[1]
Activité Bitcoin, cryptocurrency industry (), technologie financière et place de marché de cryptomonnaies
Produits Cryptomonnaie
Effectif 1 249 ()[1]
Site web www.coinbase.com
Fonds propres 963,6 M$ ()[1]
Chiffre d'affaires 3,2 G$ ()[2]
Bilan comptable 5,9 G$ ()[1]
Résultat net −2,6 G$ ()[2]

Coinbase est un portefeuille de devises numériques en ligne et une plate-forme d'échange de cryptomonnaies permettant d'acheter, de vendre et de stocker des Bitcoin (BTC), des Ethereum (ETH), des Ethereum classic (ETC), des Litecoin (LTC), des Bitcoin Cash (BCH) et de nombreuses autres cryptomonnaies[3].

Le siège de la société est situé à San Francisco, en Californie.

Histoire

Fondée le par Brian Armstrong et Fred Ehrsam[4], Coinbase lance en octobre de la même année ses premiers services d’achat et de vente de bitcoin sur Internet par virement bancaire.

En 2014, le site enregistre un million d’utilisateurs inscrits.

Le , Coinbase se voit classée en deuxième position au classement Richtopia des 100 organisations les plus influentes de la Blockchain[5].

Le , l'autorité de régulation des services financiers de New York (DFS) accorde à Coinbase une licence[6],[7] lui permettant d’élargir ses services en intégrant deux nouvelles devises virtuelles, l’Ethereum et le Litecoin.

En , la plateforme ajoute une nouvelle devise, le Bitcoin Cash (BCH).

En , la plateforme ajoute une nouvelle devise, le Ox (ZRX).

En , Coinbase revendique plus de 20 000 000 utilisateurs[8] dans 190 pays.

En , Coinbase lance une carte de paiement, donnant la possibilité aux utilisateurs de la plateforme de réaliser des achats avec leurs cryptomonnaies dans les magasins ou de réaliser des retraits via les distributeurs automatiques. Uniquement réservé au Royaume-Uni à ses débuts, la Coinbase Card est ensuite déployée à 6 autres pays européens (Allemagne, Espagne, France, Irlande, Italie et Pays-Bas), au cours du premier semestre 2019[réf. nécessaire].

En février 2021, Coinbase transmet son formulaire S-1 à la Securities and Exchange Commission (SEC), officialisant sa volonté de s'introduire en bourse et d'être cotée au NASDAQ. L'entreprise est alors déjà évaluée à plus de 100 milliards de dollars[9].

En mars 2021, Coinbase est reconnu coupable par la Commodity Futures Trading Commission de "wash trading", une manipulation servant à gonfler artificiellement les volumes de transaction afin de tromper les investisseurs. La société est condamnée à verser une amende de 6,5 millions de dollars[10].

Le 14 avril 2021, Coinbase fait son introduction (IPO) sur le Nasdaq avec un prix initial prévu de 250 $ par action et une valorisation à 65 milliards de dollars[11]. Le prix d'ouverture lors du démarrage des transactions sur le Nasdaq à 13h25 a été de 381 $. Coinbase obtient une valorisation record de 86 milliards de dollars pour son premier jour à Wall Street[12].

En juin 2022, dans un contexte de fragilisation du marché des cryptomonnaies, Coinbase annonce la suppression de 1.100 postes, soit 18% de ses effectifs, après avoir enregistré une perte nette de 430 millions de dollars au premier trimestre 2022[13].

Le 10 janvier 2023 Coinbase annonce un nouveau plan social avec la suppression de 950 emplois[14]. Puis, en juin 2023, la plateforme est accusée par la Securities and Exchange Commission (SEC) de ne pas avoir enregistré ses services auprès d'elle, fragilisant à nouveau ses caisses et le cours de son action[15].

Prévu pour le 9 août 2023, Coinbase a annoncé le lancement de son réseau layer 2 nommé "Base" . Ce réseau, initialement ouvert aux développeurs le 13 juillet de la même année, vise à offrir une alternative au réseau Ethereum, en permettant des transactions plus rapides et à moindre coût. Le réseau Base intégrera également le Coinbase Wallet et l'application Coinbase, renforçant ainsi son accessibilité[16].

En octobre 2023, un tribunal russe a condamné Coinbase, une importante plateforme d'échange de crypto-monnaies, à une amende d'un million de roubles (environ 11 000 $) pour non-conformité à une nouvelle réglementation russe. Cette réglementation exige que les entreprises internationales stockent les données personnelles des citoyens russes sur des serveurs situés en Russie. Cette mesure s'inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement russe pour renforcer la "souveraineté numérique" et le contrôle sur les données numériques de ses citoyens[17].

Condamnations

En janvier 2023, Coinbase a été condamnée à 100 millions de dollars pour blanchiment d'argent par le département des services financiers de l'État de New York. La condamnation se divise en deux parties : 50 millions de condamnation pécuniaire et 50 millions d'obligation d'investissements à dépenser pour une meilleure observance de la conformité aux lois américaines[18].

Utilisation de la plateforme

Pour s'inscrire sur Coinbase il est nécessaire de faire valider son identité. Plusieurs pièces d'identités peuvent être utilisées : permis de conduire, passeport ou carte nationale d'identité.

Principaux moyens d'achat des crypto-monnaies disponibles[19] :

  • SEPA (gratuit, Europe et Royaume-Uni seulement)
  • Carte bancaire (frais en général de 3,99% par achat)
  • Virement bancaire (frais de 1,49% par achat)

Références

  1. a b c d e et f prospectus
  2. a et b Form 10-K, (SEC filing)
  3. « Avis Coinbase », sur CoinJournal, (consulté le )
  4. « À propos de Coinbase » (consulté le )
  5. (en-GB) « Top 100 Blockchain Organisations - Blockchain Age », Blockchain Age,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « New York accorde une licence à Coinbase », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. « New York accorde une licence à l'opérateur de monnaie virtuelle Coinbase », La Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. « À propos de Coinbase » (consulté le ).
  9. « Le géant du Bitcoin Coinbase se lance en Bourse : tout ce que vous devez savoir », sur Journal du Coin, (consulté le )
  10. Coinbase condamné à une amende de 6,5 millions de dollars pour avoir gonflé ses volumes de transactions, L'Usine Digitale, 22 mars 2021
  11. « Coinbase entre en Bourse sur une valorisation de 65 milliards de dollars », sur La Tribune (consulté le )
  12. « Entrée en Bourse record pour Coinbase, la plate-forme d’échange de cryptomonnaies », sur Le Monde avec AFP, (consulté le )
  13. « Le géant américain des cryptos Coinbase va supprimer 18% de ses effectifs », sur BFM BUSINESS (consulté le )
  14. Arnaud Leparmentier, « Coinbase licencie en masse pour survivre au naufrage des cryptomonnaies » Accès payant, Le Monde, (consulté le )
  15. Laure Elizabeth IACOUCCI, « La SEC attaque Coinbase en justice ! », sur BeinCrypto France, (consulté le )
  16. Charles Ledoux, « Coinbase va lancer son Layer 2 ‘Base’ la semaine prochaine », magazine,‎ (lire en ligne Accès libre)
  17. Emmanuel Mounier, « Un tribunal russe inflige une amende d’un million de roubles à Coinbase », magazine, no Cryptonaute.fr,‎ (lire en ligne Accès libre)
  18. Joséphine Boone, « Cryptomonnaies : Coinbase paiera 100 millions de dollars d'amende » Accès libre, Les Échos, (consulté le )
  19. (en) « Coinbase pricing and fees disclosures | Coinbase Help », sur help.coinbase.com (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes