Clotilde Silvestre de Sacy

Éléments biographiques

Bien lire et Aimer lire - 1960
Bien lire et Aimer lire - 1960

Clotilde Silvestre de Sacy ( - ), issue d’une famille célèbre d’hommes de lettres, a enseigné en établissement primaire entre 1924 et 1957. Elle a également dirigé un jardin d’enfants à Paris et reçut le diplôme d’orthophonie en 1967.

Elle est l’auteur du manuel Bien lire et Aimer lire (1re édition en 1960) et du recueil de textes complémentaire à la méthode (1re édition 1963). Ces ouvrages adaptent la méthode Borel-Maisonny à l'enseignement général de la lecture[1], et non plus seulement à la rééducation orthophonique[2]. Il s'agit d'une méthode syllabique, phonétique et gestuelle, où chaque phonème est associé à un geste, ce qui favorise notamment la mémorisation chez les enfants.

« Au début de ma carrière j’ai travaillé et essayé les méthodes existantes : aucune ne m’a donné entière satisfaction, il y avait toujours quelques enfants qui me quittaient sans savoir vraiment lire et je me heurtais à l’opposition des parents et de la direction quand je demandais à prolonger l’apprentissage. Puis j’ai eu la chance de rencontrer Madame Borel-Maisonny et de travailler avec elle. Elle a créé une méthode pour les sourds et les enfants atteints de troubles de la parole et du langage. Comme Madame Montessori l’avait fait, j’ai eu l’idée d’appliquer cette méthode dans mes classes »[3].

Entre 1946 et 1972, elle a collaboré avec Suzanne Borel-Maisonny. A partir de 1952, cette dernière lui confie régulièrement un nombre important d’enfants dyslexiques à prendre en groupes et ceci est à l’origine de la création de son école spécialisée[4].

Elle a fondé (avec Suzanne Borel-Maisonny et Suzanne de Séchelles) et dirigé à partir de 1957 le Centre de Rééducation Dyslexie-Dysorthographie à Paris, dans lequel travaille du matin au soir une centaine d'enfants gravement dyslexiques et dysorthographiques[5]. « Elle a toujours fait montre, dans ce travail difficile, de qualités pédagogiques, psychologiques et morales de tout premier plan » (Suzanne Borel-Maisonny).

En 1975 ce centre devient le centre Franchemont, toujours en activité actuellement dans la 11e arrondissement à Paris.

A partir des années 1960, Clotilde Silvestre de Sacy collabore comme conseiller pédagogique des Editions Sociales Françaises. De 1965 à 1978, elle collabore également à la revue Pomme d’Api (relecture et contrôle pédagogique, adaptations de textes[6]).

Liens externes

Bibliographie[7]

  • Bien lire et aimer lire, ESF éditeur, 1960 (1re édition), avec préface de Suzanne Borel-Maisonny
  • Avec Suzanne de Séchelles, Lecture, base de l’orthographe, ESF éditeur, 1962 (1re édition)
  • Bien lire et aimer lire, recueil méthodique des premiers textes courants, ESF éditeur, 1963 (1re édition)
  • Avec Suzanne de Séchelles, Du langage à l’orthographe, travail sur les homophones, ESF éditeur, 1965 (1re édition)
  • Avec Suzanne de Séchelles, Grammaire et langage, langage oral, langage écrit - Livre 1, ESF éditeur, 1974 (1re édition)
  • Articles dans la revue Education
  • Articles sur l’éducation dans Le petit écho de la mode

Notes et références

  1. Georges Henning, Bien lire et aimer lire : guide méthodologique, Chomedey, Québec, ESF-Mondia, , 48 p. (ISBN 978-0-88556-003-5, 0885560086 et 9780885560080, OCLC 15848411, lire en ligne)
  2. « Les fondements théoriques de Léo et Léa, par Thérèse Cuche et Michelle Sommer », sur leolea.org (consulté le 27 avril 2018)
  3. Lettre de Clotilde Silvestre de Sacy au Ministre de l’Education Nationale, Jean-Pierre Chevènement, 25 mars 1985.
  4. « SILVESTRE DE SACY Clotilde - ESF Sciences Humaines », sur esf-scienceshumaines.fr (consulté le 3 mai 2018)
  5. « L'association Franchemont », sur centre-franchemont.org (consulté le 27 avril 2018)
  6. Roux, Jacqueline de (1939-....) et Rollet, Colette, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 3 mai 2018)
  7. « Clotilde Silvestre de Sacy - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 3 mai 2018)