Cliff Curtis

Cliff Curtis
Description de cette image, également commentée ci-après
Crédit image :
Gage Skidmore
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Au Comic-Con de San Diego, en juillet 2016.
Naissance (54 ans)
Rotorua, Nouvelle-Zélande
Nationalité Drapeau de la Nouvelle-Zélande Néo-zélandais
Profession Acteur
Producteur
Films notables Training Day
Die Hard 4
Sunshine
Collateral Dommage
The Dark Horse
Murina
Avatar: The Way of Water
Séries notables Fear the Walking Dead

Cliff Curtis est un acteur et producteur néo-zélandais, né le à Rotorua (Nouvelle-Zélande).

Biographie

Curtis est l'un des neuf enfants d'un danseur amateur[1]. Curtis est descendant des Māori et sa tribu est affiliée aux Te Arawa[2] et aux Ngāti Hauiti.

Enfant, il a étudié le Mau Rākau, une forme Māori traditionnelle du combat au taiaha, avec des Māori Mita Mohi à Mokoia Island[3], ce qui nourrira ses capacités en tant qu'interprète de kapa haka. Curtis fut plus tard breakdancer puis participera à des compétitions de rock'n'roll[4]. Il reçoit son éducation supérieure au Western Heights High School à Rotorua.

Filmographie

Acteur

Cinéma

Télévision

Producteur

Voix francophones

En version française, Cliff Curtis n'a pas de voix régulière. De 1998 à 2001, il est successivement doublé par Luc Boulad dans Un cri dans l'océan, Antoine Tomé dans Virus, Massad Nabil dans Les Rois du désert, Bernard Gabay dans À tombeau ouvert, Robert Liensol dans Révélations, Bernard Métraux dans Training Day et Guillaume Orsat dans The Majestic. Par la suite, Joël Zaffarano le double de 2003 à 2009 dans Le Maître du jeu, Sunshine, Die Hard 4 : Retour en enfer et Droit de passage. Mathieu Buscatto le double en parallèle dans La Faille et 10 000.

Xavier Fagnon le double en 2010 dans Le Dernier Maître de l'air puis en 2018 dans En eaux troubles et en 2019 dans Doctor Sleep (2019). En parrallèle, il est doublé par Féodor Atkine dans Colombiana, Bruno Magne dans Fear the Walking Dead et Thierry Kazazian dans Fast and Furious: Hobbs and Shaw. Gilduin Tissier le double dans Reminiscence.

Notes et références

  1. (en) Haines, Leah, « Cliff Curtis, the megastar with a mortgage », The New Zealand Herald, (consulté le )
  2. (en) « "Don't cry for me, Waititi" says Pita Sharples », Scoop, (consulté le )
  3. [1], Interview with Carmen Parahi, Marae
  4. "The Dark Horse: Cliff's edge", Jul 26, 2014, The NZ Herald]

Liens externes