Clémence Guetté

Clémence Guetté
Illustration.
Crédit image:
Clément Agostini
licence CC BY-SA 2.0 🛈

Clémence Guetté en 2022.
Fonctions
Première vice-présidente de l’Assemblée nationale
En fonction depuis le
(2 jours)
Élection 19 juillet 2024
Président Yaël Braun-Pivet
Législature XVIIe (Cinquième République)
Prédécesseur Valérie Rabault
Députée française
En fonction depuis le
(2 ans et 29 jours)
Élection 19 juin 2022
Réélection 30 juin 2024
Circonscription 2e du Val-de-Marne
Législature XVIe et XVIIe (Cinquième République)
Groupe politique LFI
Prédécesseur Jean François Mbaye
Vice-présidente du groupe LFI-NUPES à l'Assemblée nationale

(1 an, 11 mois et 18 jours)
Avec Alexis Corbière
Élection
Président Mathilde Panot
Législature XVIe (Cinquième République)
Prédécesseur Mathilde Panot (indirectement)
Biographie
Date de naissance (33 ans)
Lieu de naissance Bressuire (France)
Nationalité Française
Parti politique PG (depuis 2010)
LFI (depuis 2016)
Diplômée de Université de Poitiers
IEP de Paris
AgroParisTech
Site web clemenceguette.fr

Clémence Guetté, née le 15 mars 1991 à Bressuire (Deux-Sèvres), est une femme politique française.

Membre du Parti de gauche, puis de La France insoumise à partir de 2016, elle a notamment été la coordinatrice du programme politique de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle de 2022. Dans la foulée, elle est élue députée de la 2e circonscription du Val-de-Marne, puis réélue en 2024.

Depuis 2023, elle est, avec Jean-Luc Mélenchon, coprésidente du laboratoire d'idées insoumis l'Institut La Boétie.

Biographie

Origine et formation

Clémence Guetté est native de Bressuire dans les Deux-Sèvres, d'une mère professeur d'anglais et d'un père homme au foyer[1], et réside à La Forêt-sur-Sèvre[2]. Elle a un frère[3].

Après un baccalauréat scientifique, elle obtient une licence de lettres à l'université de Poitiers, où réside une partie de sa famille[3], puis un master de sociologie politique à Sciences Po Paris (promotion 2014)[4].

Elle passe également, durant un an, par Agro ParisTech, pour se former aux politiques de l'environnement[5],[6],[7]. Étudiante boursière, elle effectue des petits boulots parallèlement à ses études pour subvenir à ses besoins[8].

Débuts politiques

Pendant ses études, elle est brièvement membre de l'Union nationale des étudiants de France (UNEF), qu'elle quitte, jugeant l'organisation trop proche du Parti socialiste. Elle y côtoie les étudiants Aurélien Taché, Stéphane Séjourné, Guillaume Chiche et Pierre Person, futurs députés engagés à partir de 2016 dans le parti La République en marche[8],[9],[10],[11].

En 2010, Clémence Guetté adhère au Parti de gauche, avant d'être repérée par son chef et fondateur Jean-Luc Mélenchon et de connaître une ascension fulgurante[12]. Elle participe[pas clair] à l'élection présidentielle française de 2012[13], à l'élection présidentielle de 2017 et aux législatives qui suivent [précision nécessaire].

Elle est embauchée par La France insoumise (LFI) pour travailler à plein temps sur le programme, notamment avec Charlotte Girard[10]. Après le départ de cette dernière en 2019, Clémence Guetté prend sa place en tant que coordinatrice du programme de l'Avenir En Commun dans la campagne l'Union populaire accolé à la candidature de Jean-Luc Mélenchon en 2022. Dans le même temps, elle exerce les fonctions de secrétaire générale du groupe parlementaire de La France insoumise[1],[14].

Clémence Guetté est candidate pour la première fois aux élections régionales de 2021. Elle est tête de liste pour LFI en Nouvelle-Aquitaine[7], liste qui est soutenue par une partie[Laquelle ?] du Parti communiste français et par le Nouveau Parti anticapitaliste. Sa liste récolte 5,67 % des voix.

Députée du Val-de-Marne

Elle est ensuite candidate NUPES aux élections législatives de 2022 dans la deuxième circonscription du Val-de-Marne (Orly, Créteil-Sud, Choisy-le-Roi)[15],[16]. Elle arrive largement en tête au premier tour[17] marqué par une forte abstention (58,38 %[18]) puis est élue députée à l'issue du second tour, avec environ 64 % des voix exprimées, face au candidat de la majorité présidentielle et député sortant, Jean François Mbaye[2],[19],[20].

Elle siège au sein du groupe La France insoumise et est membre de la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire de l'Assemblée nationale.

Elle est réélue en 2024, toujours dans la deuxième circonscription du Val-de-Marne, après la dissolution de l'Assemblée nationale par le président de la République Emmanuel Macron, et ce dès le premier tour de ces élections législatives de 2024, avec 55 % des suffrages exprimés[21].

Le , elle est élue 1re vice-présidente de la XVIIe législature[22] avec 337 voix, bien que devancée d'une voix par Naïma Moutchou, la fonction revenant au candidat arrivé en tête du scrutin se déclarant de l’opposition[23].

Coprésidente de l'Institut La Boétie

Depuis février 2023, elle copréside avec Jean-Luc Mélenchon[24] le think tank de gauche Institut La Boétie, rattaché au parti politique La France insoumise.

Résultats électoraux

Élections législatives

Année Parti Circonscription 1er tour 2d tour
Voix % Rang Voix % Issue
2022 LFI (NUPES) 2e du Val-de-Marne 12 440 47,46 1re 16 523 64,20 Élue
2024 LFI (NFP) 22 494 55,0 1re Élue

Élections régionales

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où elle est tête de liste.

Année Liste Région 1er tour 2d tour Sièges obtenus
Voix % Voix %
2021 LFI-NPA-PCF diss. Nouvelle-Aquitaine 84 519 5,67 non qualifiée
0  /  183

Références

  1. a et b Rachid Laïreche, « Le portrait. Clémence Guetté, programmée », Libération,‎ (lire en ligne).
  2. a et b Fabien Goualt, « Législatives. La Deux-Sévrienne Clémence Guetté (Nupes) élue dans le Val-de-Marne », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « Régionales en Nouvelle-Aquitaine : Clémence Guetté, l'insoumise pressée », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le )
  4. « Sciences Po Alumni », sur Sciences Po Alumni (consulté le )
  5. Lenny Benbara, « La France insoumise : du parti au mouvement », Le vent se lève,‎ (lire en ligne).
  6. Chloé Friedmann et Léa Mabilon, « La fulgurante ascension de Clémence Guetté, 31 ans, l'indéfectible Insoumise au côté de Jean-Luc Mélenchon », Madame Figaro,‎ (lire en ligne).
  7. a et b Rémy Dodet, « Clémence Guetté, discrète bosseuse des “ insoumis “ », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  8. a et b AFP, « Clémence Guetté, des rouages de LFI à la candidature en Nouvelle-Aquitaine », La Croix,‎ (lire en ligne).
  9. Arthur Nazaret, « Clémence Guetté, la jeune tête pensante de la France Insoumise », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne).
  10. a et b AFP, « Clémence Guetté, des rouages de LFI à la candidature en Nouvelle-Aquitaine », L'Express,‎ (lire en ligne).
  11. Baptiste Bizé, « Régionales en Nouvelle-Aquitaine : Clémence Guetté, l'insoumise pressée », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne).
  12. Baptiste Regnard, « Remaniement : qui est Clemence GUETTÉ, la députée LFI pressentie pour devenir Première ministre ? » Accès libre, sur CNews.fr, (consulté le )
  13. Carl Meeus, « "La trajectoire est similaire à celle de 2017", Clémence Guetté, LFI », Le Figaro Magazine,‎ , p. 22 (lire en ligne).
  14. Carl Meeus, « Clémence Guetté, Sylvain Desclous et la campagne présidentielle... Les indiscrétions du Figaro Magazine », Le Figaro Magazine,‎ (lire en ligne).
  15. Laurent Regnier, « Législatives. La Deux-Sévrienne Clémence Guetté annoncée dans la deuxième circonscription du Val-de-Marne », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  16. Abel Mestre, « Elections législatives 2022 : à Créteil, l’" insoumise " Clémence Guetté tente de s’implanter », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  17. « Législatives: Clémence Guetté, largement en tête du premier tour dans le Val-de-Marne », Libération,‎ (lire en ligne).
  18. Deuxième circonscription du Val-de-Marne
  19. « Résultats du second tour des élections Législatives 2022 dans la 2e circonscription du Val-de-Marne », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  20. « Les résultats du second tour des élections législatives dans la 2e circonscription du Val-de-Marne », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  21. « Ce qu’il faut retenir du premier tour des législatives 2024 dans le Val-de-Marne », sur Le Monde,
  22. Assemblée nationale, « Élection du Bureau de l'Assemblée nationale », sur Assemblée nationale (consulté le )
  23. « DIRECT. Assemblée nationale: quatre vice-présidents, dont deux LFI, élus au premier tour », sur BFMTV (consulté le )
  24. Anatole Bernaudeau, « LFI : cinq questions sur l’institut La Boétie, école pour former les futurs élus du mouvement de Jean-Luc Mélenchon », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne).

Liens externes