Chronologie des faits économiques et sociaux dans les années 1750

Années :
Décennies :
Siècles :
Millénaires :

Chronologie de l'économie

Années 1740 - Années 1750 - Années 1760

Événements

  • 1750-1800 : 80 000 esclaves noirs sont déportés chaque année par les Européens vers l’Amérique (soit près de 1600 par an)[5].
  • 1755 : famine au Japon[6].
  • 1757 : les clôtures sont autorisées au Danemark[7].

France

  • 1751-1752 : disette[8] ; émeutes de subsistance à Arles (janvier 1752), en Auvergne, en Dauphiné et à Rouen (avril 1752)[9].
  • 1756-1763 : au plus fort de la guerre de Sept Ans, après un équilibre relatif du budget, les dépenses de l’État français montent à 1 800 tonnes d’équivalent argent par an. Les revenus nets à 700 tonnes. Il faut recourir à l’emprunt. Le pays, en bonne santé économique, se tire de l’épreuve, bien que le négoce colonial (Compagnie des Indes, Bordeaux) s’effondre. Les exportations se maintiennent à un plancher de 170 où 180 millions de livres par an (240 millions en 1748-1756), pour remonter avec vigueur dès le retour de la paix (1764). Le marché intérieur se défend, la production céréalière se porte bien, avec des prix relativement élevés, portés par les achats de l’intendance. La guerre maritime favorise le transport terrestre. L’industrie lainière plafonne mais ne s’effondre pas, pour repartir à la hausse après 1763[10].
  • Après 1756 : le port de de Bordeaux reçoit puis de 20 millions de livres par an de denrées coloniales des Antilles françaises. Du début du siècle à la Guerre d'indépendance (1775), ce commerce à triplé[11].
  • 1757-1762 : printemps et étés sec et chaud. Vendanges précoces[12].

Le prix constaté du blé stagne au cours de la décennie en France, malgré de forts écarts certaines années, et monte un peu si l'on prend en compte l'évolution parallèle du salaire horaire, qui lui diminue légèrement, selon l'économiste Jean Fourastié, qui a démontré l'importance de l'Histoire de la culture des céréales sur celle de l'économie, également pour cette décennie de détente sur l'offre de céréales[13]:

Années 1750 1751 1752 1753 1754 1755 1756 1757 1758 1759
Prix observé du quintal de blé (en livres) 15,2 15,5 17,6 15,7 14,8 11,3 12,7 15,8 15 15,6
Prix réel (ajusté du salaire horaire) 191 194 220 197 186 142 159 197 187 196

Grande-Bretagne

  • 1750 :
    • épidémie de typhus à Londres[14]. Les épidémies de typhus et de grippe épargnent la Grande-Bretagne après 1750[15].
    • augmentation de la production agricole en Angleterre grâce à la généralisation des innovations agricoles. Le rendement des céréales atteint 10,3 quintaux par hectare contre 7 en 1700[4].
    • la production de charbon est de 5 millions de tonnes[16].
    • les routes à péage constituent un réseau de 5 400 km rayonnant autour de Londres. Elles se multiplient au cours des deux décennies suivantes pour totaliser 24 000 km, soit le sixième du réseau britannique[15].
  • Vers 1750 : 15 000 personnes, venues de toute la Grande-Bretagne, s’installent chaque année à Londres[15].
  • 1751 : le Gin Act limite la production et la consommation d'alcool[17].
Baigneuse nue plongeant directement d'une roulotte de bain dans la mer, sur une plage de Margate à la fin du XVIIIe siècle. Gravure de 1790 de Thomas Rowlandson (1756-1827).
  • 1753 : le Dr Russell publie Effets de l'eau de mer sur les glandes qui recommande la boisson d'eau de mer et le bain de mer comme moyens thérapeutiques. Il ouvre le premier établissement de bains à Brighton[18].
  •  : le potier britannique Josiah Wedgwood (1730-1795) fonde la manufacture de vaisselle d’Etruria à Burslem (Staffordshire). Il vend dans le monde entier des céramiques à l’antique[19].

Monarchie de Habsbourg

  • 1750 : l'impératrice-reine Marie-Thérèse fonde dans le port franc de Fiume la première raffinerie de sucre de canne de l'empire[20].
  • Vers 1750 : la Hongrie compte au milieu du siècle quelque 20 000 diplômés, nobles ou roturiers, les honoracior[21].
  • 1752 : création de la manufacture de cotonnades de Friedau à Vienne[22].
  • 1751-1756 : enquête de la Monarchie autrichienne pour dresser l’état de l’enseignement sur tout le territoire[23].
  • 1753 : manufacture de cotonnades de Schwechat fondée par le marchand alsacien Jan Fries à Vienne[22].
  • 1753-1754 : Marie-Thérèse promulgue un nouveau tarif douanier unitaire dans les États des Habsbourg, qui permet de défendre le marché intérieur[24]. Le nouveau tarif douanier veut obliger la Hongrie à vendre et à acheter à l’Autriche. Ce tarif établit la dépendance du pays, fournisseur de produits bruts, et en retarde son industrialisation[25].
  • 1754 :
    • le système des jurandes et maîtrises est renforcée dans les États habsbourgeois pour assurer un contrôle de qualité[24].
    • la manufacture de draperies de Linz passe sous contrôle d’état et ne cesse de se développer jusqu’en 1780. Jan Fries crée une fabrique de velours à Döbling, faubourg de Vienne[22].
  • 1755 :

Russie

  • 1750 : ouverture d'une école de la marine[27].
  • 1752 : tentative d’acclimatation des vers à soie en Petite Russie et dans les gouvernements d’Astrakhan et d’Orenbourg[27].
  • 1753 :
  • 1754 :
    • création d'établissements de crédit à Saint-Pétersbourg et à Moscou par un ukase du [29].
    • l'impératrice Élisabeth fait publier une « instruction pour le cadastre général de l'Empire » et le projet d’un nouveau code favorable aux nobles[30].
    • édit autorisant le commerce du blé entre la Russie et l’Ukraine[27].
  • 1755 :
    • interdiction d’exporter le chanvre, l’alcool et les cuirs[27].
    • suppression des droits d’entrée sur les produits étrangers importés en Petite Russie, et prélevé par la Russie[27].
    • en Petite Russie, abolition d’un grand nombre de taxes intérieures qui grevaient l’industrie locale[27].
  • 1759 : Pierre Chouvalov monopolise à son profit le commerce du bétail et de la viande. Il multiplie les prix par six et réalise d’énormes bénéfices[27].

Démographie

  • 1750 :
    • la population de la Terre s'élève à quelque 771 millions d'individus[31]. 2 millions d’habitants en Océanie, 100 millions en Afrique, de 406 à 479 en Asie, de 11 à 12,4 en Amérique, de 140 à 144 en Europe[32].
    • la France compte 25,3 millions d’habitants (frontières actuelles)[33].
    • vingt millions d’habitants dans le Saint-Empire[34], dont 80 % de paysans.
    • deux millions d’habitants aux Provinces-Unies, où la population stagne depuis 1650[35].
    • 15,5 millions d’habitants en Italie[32].
    • 9 millions d’habitants en Espagne[32].
    • 1,4 million d’habitants en Suède[32].
    • 641 000 habitants en Norvège[36].
    • 11,4 millions d’habitants en Pologne[37].
    • 14,5 millions d’habitants en Russie[32].
    • 2,5 millions d’Indiens au Mexique[38].
  • 1759 : 500 000 Portugais ont émigré au Brésil depuis 1700.

Notes et références

  1. Mireille Touzery, De l’estime au cadastre en Europe. L’époque moderne, Institut de la gestion publique et du développement économique, (ISBN 9782111294547, présentation en ligne)
  2. Michel Péronnet 1998, op. cit, p. 257.
  3. C. G. de Koch, Histoire abrégée des traités de paix entre les puissances de l'Europe depuis la paix de Westphalie, vol. 1, Meline, Cans et compagnie, (présentation en ligne)
  4. a et b Michel Péronnet 1998, op. cit, p. 77.
  5. Peronnet 2005, op. cit, p. 163.
  6. Jean-Noël Biraben, « Le point sur l'histoire de la population du Japon », Population, vol. 48, no 2,‎ , p. 451 (présentation en ligne)
  7. Marie Cornu, Fabienne Orsi, Judith Rochfeld, Dictionnaire des biens communs, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130817697, présentation en ligne)
  8. Pierrick Pourchasse, Le commerce du Nord : Les échanges commerciaux entre la France et l’Europe septentrionale au XVIIIe siècle, Rennes, P.U. de Rennes, , 392 p. (ISBN 978-2-7535-3195-6, présentation en ligne), chap. 2 (« Une réserve de munitions navales pour l’Occident= »), p. 124.
  9. Hippolyte Taine, Les origines de la France contemporaine, Ink book, (ISBN 9791023211214, présentation en ligne)
  10. Emmanuel Le Roy Ladurie, L'Ancien Régime-de Louis XIII à Louis XV, 1610-1770, Hachette, (ISBN 9782012357310, présentation en ligne), p. 338
  11. P. Butel, « Le trafic européen de Bordeaux, de la guerre d'Amérique à la Révolution », Annales du Midi, vol. 78, no 76,‎ , p. 37-82 (présentation en ligne)
  12. Emmanuel Le Roy Ladurie, Daniel Rousseau, Anouchka Vazak, Les fluctuations du climat de l'an mil à aujourd'hui, Fayard, (ISBN 9782213668093, présentation en ligne)
  13. "Statistiques de prix – La baisse des prix du blé, fait capital de l’histoire économique" par Jacqueline Fourastié, 2013 [1]
  14. George C. Kohn, Encyclopedia of Plague and Pestilence: From Ancient Times to the Present, (ISBN 9781438129235, présentation en ligne)
  15. a b et c Philippe Chassaigne, Histoire de l'Angleterre, Flammarion (ISBN 9782080240866, présentation en ligne).
  16. Michel Péronnet 1998, op. cit, p. 100.
  17. Michel Péronnet 1998, op. cit, p. 55.
  18. Paul Morand, Bains de mer, arléa, (ISBN 9782706273926, présentation en ligne)
  19. Richard Barrett, Glynis Frater et Paula Miles, Applied Business GCSE : OCR Teacher Support Pack, Nelson Thornes, (ISBN 978-0-7487-6833-2, présentation en ligne)
  20. Alain Bihr, Le premier âge du capitalisme (1415-1763)- Un premier monde capitaliste, vol. 3, Syllepse (ISBN 9782849507926, présentation en ligne)
  21. Molnár Miklós, A Concise History of Hungary, Cambridge University Press, (ISBN 9780521667364, présentation en ligne)
  22. a b c et d Jean Bérenger, Joseph II : serviteur de l'état, Paris, Fayard, , 623 p. (ISBN 978-2-213-63458-6, présentation en ligne)
  23. Antonia Bernard, Petite histoire de la Slovénie, Institut d'études slaves, (ISBN 978-2-7204-0316-3, lire en ligne)
  24. a et b Michel Péronnet 1998, op. cit, p. 281.
  25. a et b Georges Castellan, Histoire des peuples d'Europe centrale, Fayard, , 528 p. (ISBN 978-2-213-63910-9, présentation en ligne)
  26. Michel Péronnet, Le XVIIIe siècle (1740-1820) - Des Lumières à la Sainte-Alliance, Hachette supérieur (ISBN 9782014612479, présentation en ligne)
  27. a b c d e f g et h Catherine Klein-Gousseff, Yves Sansonnens, Les Grandes Dates de la Russie et de l'URSS, Larousse (ISBN 9782295009258, présentation en ligne)
  28. Recueil des cours de l'Académie de droit international de La Haye, Martinus Nijhoff Publishers, (ISBN 9789028604025, présentation en ligne)
  29. L’Économiste russe, vol. 1, (présentation en ligne)
  30. Michel Lhéritier, La Russie des tzars jusqu'au XIXe siècle, vol. 1, La Renaissance du livre, (présentation en ligne)
  31. Jean-Noël Biraben, « Essai sur l'évolution du nombre des hommes », Population, vol. 34, no 1,‎ , p. 13-25 (présentation en ligne)
  32. a b c d et e Documents d'histoire moderne - du milieu du XVIIe siècle à la fin du XVIIIe siècle, Presses universitaires de Bordeaux, (ISBN 9782867811289, présentation en ligne)
  33. Emmanuel Le Roy Ladurie, Brève histoire de l'Ancien Régime, Fayard, , 424 p. (ISBN 978-2-213-68905-0, présentation en ligne)
  34. Henry Bogdan, Histoire des trois Reich, Place des éditeurs, (ISBN 9782262061272, présentation en ligne)
  35. Peronnet 2005, op. cit, p. 256.
  36. Peronnet 2005, op. cit, p. 286.
  37. Peronnet 2005, op. cit, p. 290.
  38. Michel Peronnet, Yves-Marie Bercé, Mireille Laget, Michel Henry, Alain Molinier, Le XVIIe siècle 1620 - 1740 - De la Contre-réforme aux Lumières, Hachette Éducation, (ISBN 9782011814340, présentation en ligne)
  39. Philippe Chassaigne, Histoire de l'Angleterre, Flammarion (ISBN 9782080240866, présentation en ligne).
  40. Paul Pasteur, Histoire de l'Autriche - De l'empire multinational à la nation autrichienne (18e-20e s.), Armand Colin, (ISBN 9782200275587, présentation en ligne)
  41. Jacques Lacoursière, Jean Provencher, Denis Vaugeois, Canada-Québec - synthèse historique, 1534-2000, Les éditions du Septentrion, (ISBN 9782894481868, présentation en ligne)
  42. Eric Schnakenbourg, Le monde atlantique - Un espace en mouvement XVe-XVIIIe siècle, Armand Colin, (ISBN 9782200632434, présentation en ligne)