Chronologie des faits économiques et sociaux dans les années 1720

Années :
Décennies :
Siècles :
Millénaires :

Chronologie de l'économie

Années 1710 - Années 1720 - Années 1730

Événements

  • 1720 :
    • création du Co-hong à Canton[1]. Les diverses compagnies européennes (surtout la britannique) entament des échanges directs avec la Chine, par l’intermédiaire des comptoirs de Canton. Le trafic est de six navires de 500 tonneaux par an jusqu’en 1730, puis augmente significativement[2].
    • 25 tonnes d’or du Brésil arrivent à Lisbonne[3].
    • création de la Compagnie de commerce de Middelbourg aux Pays-Bas (Middelburgsche Commercie Compagnie). Elle commerce entre l'Europe et les Indes occidentales[4].
    • Saint-Domingue produit 10 000 tonnes de sucre par an. Il y a environ 47 000 esclaves (3 400 en 1686)[5].

Europe

  • 1720 : Krach de 1720 au Royaume-Uni (South Sea Bubble)[11].
  • Vers 1720 : la Suède produit le tiers du fer européen. Il représente 75 % des exportations du pays en valeur[12].
  • 1720-1730 : la hausse des prix des céréales encourage la production pour l’exportation au Danemark[14].
  • 1721 :
    • exemption fiscale de trois ans donnée aux colons du Banat de Temesvar[15].
    • la flotte de guerre britannique dispose de 124 vaisseaux de ligne et de 104 navires d’appoint[16].
  • 1721-1735 : douceur exceptionnelle des hivers suédois, qui favorise les récoltes de grain, les pâturages, l’emploi des hommes, la santé publique et l’allongement de la vie. Grâce à une forte natalité et une mortalité relativement faible (22 ‰), la population augmente[17].
  • 1722 :
  • 1723 :
    • adoption de la loi Workhouse Test Act pour étendre et standardiser l'utilisation des asiles de pauvres (workhouses) contre le vagabondage en Angleterre. La loi permet aux autorités de refuser l'assistance aux pauvres qui ne veulent pas entrer dans les workhouses[22]. Six cent workhouses paroissiales sont construites en Angleterre et au Pays de Galles entre 1723 et 1750[23].
    • la fièvre jaune est signalée à Lisbonne, pour la première fois en Europe[24].
    • rétablissement des douanes intérieures dans les provinces basques espagnoles (décret du [25].

Russie

  • 1721 : oukase sur la vente de 800 000 paysans libres, cédés sans terre aux propriétaires d'usines et de fabriques[32].
  • 1722 : exploitation du premier gisement de houille près de Voronej[33].
  • 1723 : règlement du Collège des manufactures ([34]. Les fabriques créées par l’État perdent leur monopole et certaines sont affermées à des personnes privées à des conditions de reprise et d'exploitation avantageuses[33].
  • 1724 :
    • la Russie institue un tarif douanier protectionniste pour accélérer le développement industriel. Il y a alors 233 manufactures[35].
    • augmentation du trafic commercial du port de Saint-Pétersbourg (16 vaisseaux étrangers en 1714, 53 en 1715, 119 en 1722, 180 en 1724)[33].
  • 1725 :
    • à la mort de Pierre le Grand, l’armée de terre compte 210 000 soldats réguliers, 110 000 réservistes (cosaques, étrangers, etc.) et la marine dispose de 24 000 marins[36] montés sur une cinquantaine de vaisseaux sur la Baltique, la mer Blanche et la Mer d'Azov.
    • les revenus de l’État passent de 3 134 000 roubles en 1710 à 10 186 707 roubles en 1725[35]. Ils chutent de 10 à 8 millions de roubles de 1725 à 1727[33].
    • extraction de cuivre et de fer dans l’Oural. La production russe de fonte égale la production britannique[33]. 10 000 ouvriers ont une activité industrielle (20 000 en 1745).
  • 1725-1732 : construction d’un canal reliant la Neva à la Volga[33].
  • 1729 : législation sur les lettres de change. Baisse des taxes sur certains produits, comme le chanvre. Liberté d’exploitation des mines situées au-delà de Tobolsk[33].

France

  • 1718-1738 : attiédissement du climat. Vendanges abondantes et bonne récoltes céréalières[37].
  • 1720 : effondrement du Système de Law[38].
  • 1720-1724 : construction du canal du Loing[39].
  • 1720-1743 : chute de la valeur vénale des offices ; une charge de conseiller au Parlement de Paris coûte environ 100 000 livres en 1720 et 45 000 livres en 1743. Le nombre des officiers plafonne à 50 000 jusqu’à 1771[40],[41].
  • 1723, 1724 et 1725 : succession de trois mauvaises récoltes qui engendre une grave crise de subsistance, dont les effets se font surtout sentir au nord du royaume[42].
  • 1724-1725 : déflation de la livre tournois, inspirée par Joseph Paris Duverney. Le louis d'or tombe de 24 à 14 livres et l'écu de 6 à 4 entre et . La circulation monétaire se rétracte, sans faire baisser les prix[43].
  • 1726-1758 : la livre tournois tombe à la valeur de 4,27 grammes d’argent fin[44].
  • 1725 : institution de l’impôt du cinquantième des revenus fonciers par Dodun, y compris ceux des nobles, prélevés en nature. Le maréchal de Villars s'y oppose et l’impôt échoue[43].
  • 1725-1745 : les produits du commerce de la France avec la Chine passent de 1 à 13 millions de livres grâce aux importations de porcelaines[45]. Le nombre d’ouvriers employés par la Compagnie française des Indes orientales triple entre 1725 et 1745.
  • 1726-1728 : années chaudes. Vendanges précoces au 15, 17 et respectivement[46].
  • 1726-1743 : amélioration du sort des classes moyenne et moyenne inférieure pendant le gouvernement de Fleury. Des millions de personnes s’extraient de la misère, dans laquelle se débat encore vraisemblablement une dizaine de millions d’individus dans le royaume[41].

Le prix constaté du blé évolue en très légère hausse au cours de la décennie en France, et il baisse même, si l'on prend en compte l'évolution parallèle du salaire horaire, selon l'économiste Jean Fourastié, qui a démontré l'importance de l'Histoire de la culture des céréales sur celle de l'économie, également pour cette décennie de déficit global en céréales[47]:

Années 1720 1721 1722 1723 1724 1725 1726 1727 1728 1729
Prix observé du quintal de blé (en livres) 10,5 8,4 9,2 11,2 18,7 19,9 15,5 12,2 11,9 12
Prix réel (ajusté du salaire horaire) 175 120 131 161 267 284 200 163 159 160

Démographie

  • Vers 1720-1730 : 17 millions d’habitants en Allemagne[48].
  • 1720 :
    • de 22,6 à 23,2 millions d’habitants en France dans les frontières actuelles[49].
    • 474 000 colons d'origine britannique en Amérique du Nord. La colonie de New York compte 7 000 habitants. 30 000 habitants d’origine française au Canada[50].
    • 40 000 habitants à Saint-Domingue (6000 en 1680)[51].
  • 1721 :
    • 12,5 millions d’habitants en Ukraine (21 millions en 1796). La production céréalière augmente.
    • recensement au Japon, qui compte 26 millions de personnes non nobles, soit environ entre 30 et 31 millions d'habitants. La population stagne (1720-1860)[8].
  • 1725 :
    • 2 millions d’habitants en Autriche (90 % de germanophones).
    • 4 millions d’habitants en Bohême (majorité tchèque).
    • 15,6 millions d’habitants en Russie dont 90% de paysans[35].
  • Vers 1725 : 84 % des Français vivent dans des villes de moins de 2 000 habitants.
  • 1725-1815 : la population anglaise double, de cinq à dix millions de personnes[52].

Notes et références

  1. Abel Poitrineau, Le premier XVIIIe siècle - 1680-1750, Paris, Masson, (ISBN 9782402236324, présentation en ligne)
  2. Michel Peronnet, Alain Molinier, Henri Michel, Mireille Laget, Yves-Marie Bercé, Le XVIIe siècle 1620 - 1740 De la Contre-réforme aux Lumières, Hachette Éducation Technique, , 352 p. (ISBN 978-2-01-181434-0, présentation en ligne)
  3. Michel Peronnet, op. cit, p. 258.
  4. Lennart Bes, Edda Frankot et Hanno Brand, Baltic Connections : Denmark, Estonia, Finland, Germany, vol. 1, BRILL, (ISBN 978-90-04-16431-4, présentation en ligne)
  5. Paul Butel, Européens et espaces maritimes - vers 1690-vers 1790, Presses universitaires de Bordeaux, (ISBN 9782867811944, présentation en ligne)
  6. Barbara A. West, Frances T. Murphy, A Brief History of Australia, Infobase Publishing, (ISBN 9780816078851, présentation en ligne)
  7. Frédéric Mauro, Histoire du café, Desjonquères (ISBN 9782843214936, présentation en ligne)
  8. a et b Jean-Noël Biraben, « Le point sur l'histoire de la population du Japon », Population, vol. 48, no 2,‎ , p. 451 (présentation en ligne)
  9. Armelle Enders, Histoire du Brésil contemporain : XIXè-XXè siècles, Éditions Complexe, , 282 p. (ISBN 978-2-87027-637-2, présentation en ligne)
  10. Chantal Descours-Gatin, Quand l'opium finançait la colonisation en Indochine - l'élaboration de la régie générale de l'opium, 1860 à 1914, L'Harmattan, (ISBN 9782738410696, présentation en ligne)
  11. Jean-François Dunyach, Histoire de la Grande-Bretagne, Presses universitaires de France, (ISBN 9782715400726, présentation en ligne)
  12. Michel Peronnet, op. cit, p. 283.
  13. Alain Bihr, op. cit, p. 329.
  14. Philippe Meyer, Baltiques - Histoire d'une mer d'ambre, Place des éditeurs, (ISBN 9782262042158, présentation en ligne)
  15. Jean Bérenger, op. cit, p. 519.
  16. Michel Péronnet, Le XVIIIe siècle (1740-1820) - des Lumières à la Sainte-Alliance, Hachette supérieur (ISBN 9782014612479, présentation en ligne)
  17. Pierre Jeannin, L'Europe du Nord-Ouest et du Nord aux XVIIe et XVIIIe siècles, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130805786, présentation en ligne)
  18. René Favier, Les Européens et les Indes orientales au XVIIIe siecle ; aspects maritimes, commerciaux et coloniaux, Éditions Ophrys, (ISBN 9782708008373, présentation en ligne)
  19. Alain Bihr, Le premier âge du capitalisme (1415-1763)- Un premier monde capitaliste, vol. 3, Syllepse (ISBN 9782849507926, présentation en ligne)
  20. a et b Georges Castellan, Histoire des peuples d'Europe centrale, Fayard, (ISBN 9782213639109, présentation en ligne)
  21. Július Bartl, Dušan Škvarna, Slovak History - Chronology & Lexicon, Bolchazy-Carducci Publishers, (ISBN 9780865164444, présentation en ligne)
  22. Keith Wrightson, A Social History of England, 1500-1750, Cambridge University Press, (ISBN 9781107041790, présentation en ligne)
  23. Daniel Maudlin, The Idea of the Cottage in English Architecture, 1760 - 1860, Routledge, (ISBN 9781317643159, présentation en ligne)
  24. André Siegfried, Itinéraires de contagions - Épidémies et idéologies, Armand Colin (ISBN 9782402255264, présentation en ligne)
  25. Martin Ugalde Orradre, Nueva Síntesis de la historia del pueblo vasco, Ttarttalo, S.L, (ISBN 9788498432312, présentation en ligne)
  26. Georges Castellan, Histoire des peuples d'Europe centrale, Fayard, , 528 p. (ISBN 978-2-213-63910-9, présentation en ligne)
  27. Philippe Chassaigne, Histoire de l'Angleterre, Flammarion (ISBN 9782080240866, présentation en ligne).
  28. Pierrick Pourchasse, Le commerce du Nord - Les échanges commerciaux entre la France et l'Europe septentrionale au XVIIIe siècle, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753531956, présentation en ligne)
  29. Pierre Vilar, La Catalogne dans l'Espagne moderne - Le milieu naturel et le milieu historique, vol. 1, S. E. V. P. E. N., (présentation en ligne)
  30. François Vallat, Les bœufs malades de la peste : La peste bovine en France et en Europe (XVIIIe-XIXe siècle), Rennes, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753566811, présentation en ligne)
  31. Alban de Villeneuve-Bargemont, Histoire de l'économie politique, vol. 2, Paris, Guillaumin, (présentation en ligne)
  32. N. Tarassenko-Otresch, De l'or et de l'argent, vol. 1, Guillaumin & Cie., (présentation en ligne)
  33. a b c d e f et g Catherine Klein-Gousseff, Yves Sansonnens, Les Grandes Dates de la Russie et de l'URSS, Larousse (ISBN 9782295009258, présentation en ligne)
  34. C. T. Herrmann, Coup d'oeil sur l'état des manufactures en Russie et sur les principes de sa législation manufacturière depuis le seizième siècle jusqu'en 1814, (présentation en ligne)
  35. a b et c Pierre Gonneau, Histoire de la Russie : D'Ivan le terrible à Nicolas II : 1547-1917, Tallandier (ISBN 9791021020337, présentation en ligne)
  36. Richard Pipes, Histoire de la Russie des tsars, Place des éditeurs, (ISBN 9782262070694, présentation en ligne)
  37. Jean-François Berger (dir), Des climats et des hommes, La Découverte, (ISBN 9782348056284, présentation en ligne), « 10. Fluctuation du climat de la France du Nord et du Centre, au temps du Petit Âge glaciaire- Emmanuel Le Roy Ladurie, Daniel Rousseau »
  38. Laurent Avezou, La France du XVIIIe siècle, Armand Colin, (ISBN 9782200274078, présentation en ligne)
  39. Yves Fougerat, Le chemin qui marche - chronique de la Loire et de ses canaux, Éditions Cheminements, (ISBN 9782844781260, présentation en ligne)
  40. François Bluche, Les magistrats du Parlement de Paris au XVIIIe siècle, Les Belles Lettres,, (ISBN 9782717809886, présentation en ligne)
  41. a et b Emmanuel Le Roy Ladurie, L'Ancien Régime-de Louis XIII à Louis XV, 1610-1770, Hachette, (ISBN 9782012357310, présentation en ligne), p. 306-308
  42. André Zysberg, La Monarchie des Lumières (1715-1786), Points, , 558 p. (ISBN 978-2-7578-4567-7, présentation en ligne)
  43. a et b Jean-Christian Petitfils, Louis XV, edi8, , 936 p. (ISBN 978-2-262-05007-8, présentation en ligne)
  44. Georges d'Avenel, Histoire économique de la propriété, des salaires, des denrées et de tous les prix en général depuis l'an 1200 jusqu'en l'an 1800, vol. 1, Imprimerie Nationale, (présentation en ligne)
  45. Odilon Bos, Richard Hocquellet, Thierry Rentet, Histoire de France, Flohic, (ISBN 9782842340223, présentation en ligne)
  46. Emmanuel Le Roy Ladurie, Histoire humaine et comparée du climat : Canicules et glaciers (XIIIe-XVIIIe siècles), vol. 1, Fayard, , 748 p. (ISBN 978-2-213-64017-4, présentation en ligne)
  47. "Statistiques de prix – La baisse des prix du blé, fait capital de l’histoire économique" par Jacqueline Fourastié, 2013 [1]
  48. Michel Peronnet, op. cit, p. 269.
  49. Jean-Christian Petitfils, Le Régent, Fayard, (ISBN 9782213664149, présentation en ligne)
  50. Michel Peronnet, op. cit, p. 164.
  51. P. M. G. Harris, The History of Human Populations - Forms of growth and decline, vol. 1, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780275971311, présentation en ligne)
  52. Philippe Chassaigne, Histoire de l'Angleterre, Flammarion (ISBN 9782080240866, présentation en ligne).