Christophe Revault

Christophe Revault
Image illustrative de l’article Christophe Revault
Christophe Revault en juillet 2015.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Paris (France)
Décès (à 49 ans)
Lieu Octeville-sur-Mer (France)
Taille 1,90 m (6 3)
Période pro. 1992-2010
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1988-1992 Drapeau : France Le Havre AC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1992-1997 Drapeau : France Le Havre AC134 0(0)
1997-1998 Drapeau : France Paris SG037 0(0)
1998-2000 Drapeau : France Stade rennais FC057 0(0)
2000-2006 Drapeau : France Toulouse FC219 0(0)
2006-2007 Drapeau : France Stade rennais FC001 0(0)
2007-2010 Drapeau : France Le Havre AC082 0(0)
Total 530 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1995-1996Drapeau : France France A'002 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2012 Drapeau : France Le Havre AC 6v 0n 1d
2015 Drapeau : France Le Havre AC 4v 1n 0d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : juin 2021

Christophe Revault, né le à Paris et mort le à Octeville-sur-Mer, près du Havre, est un footballeur français. Il évolue au poste de gardien de but du début des années 1990 à la fin des années 2000.

Il fait ses débuts professionnels en D1 lors de la saison 1992-1993 au Havre AC. Il rejoint le Paris Saint-Germain en 1997 pour une saison, avant d’évoluer au Stade rennais FC puis au Toulouse FC. Il participe ensuite à la remontée du Havre en Ligue 1 en 2008. Une fois retiré des terrains, il intègre l’encadrement de son club formateur en tant que directeur sportif, conseiller du président et recruteur. Il en devient à deux reprises l'entraîneur par intérim, en 2012 et en 2015.

Biographie

Enfance parisienne et formation havraise (1988-1997)

Natif de Paris, Christophe Revault séduit les dirigeants du Havre AC lors d'un match de jeunes en 1988[1], alors qu’il évolue à Alfortville[2].

Il rejoint alors le centre de formation du doyen des clubs français[1].

Professionnel au Havre (1992-1997)

Christophe Revault débute en professionnel avec le Havre AC. Il fait ses débuts en Division 1 lors de la saison 1992-1993[3][4].

En 1994-1995, Christophe Revault passe de doublure à gardien titulaire. Il obtient plusieurs convocations en équipe de France comme doublure et obtient également l'étoile d'or France Football des gardiens de Division 1.

Au terme de l'exercice 1995-1996, il conserve son étoile d'or France Football des gardiens de D1.

Ses performances lui valent d’être appelé en équipe de France A à l’automne 1996 par Aimé Jacquet après avoir porté à deux reprises le maillot de l’équipe de France A’[5]. Revault termine la saison 1996-1997 en disputant pour la troisième saison consécutive la totalité des 38 journées de championnat. Il obtient pour la troisième fois consécutives l'étoile d'or France Football des gardiens de Division 1.

Il quitte alors le HAC après avoir disputé plus de 100 matchs de D1 avec son club formateur. Il est alors considéré comme un des meilleurs à son poste de D1.

En équipe de France

Christophe Revault porte à deux reprises le maillot de l’équipe de France A’ : le 25 mai 1995 à Cherbourg contre la Slovaquie A’ (1-0) et le 26 mars 1996 à Charleroi contre la Belgique (1-1) sous la direction de Roger Lemerre[5].

Ses performances lui valent d’être appelé en équipe de France A à l’automne 1996 par Aimé Jacquet[5].

Échec à Paris puis passage à Rennes (1997-2000)

Christophe Revault rejoint alors le Paris SG où il doit succéder à Bernard Lama[4] et il est pressenti pour intégrer durablement l’équipe de France[3]. Sa saison se complique à la suite de quelques bourdes en championnat, mais surtout lors d'un match de Ligue des champions chez le Bayern Munich[3]. En direct sur TF1, le club parisien s'incline lourdement 5-1 avec deux erreurs de Christophe[3]. Christophe constate dix ans plus tard : « Je ne m’étais pas bien rendu compte de la tâche qui m’attendait. J’avais 25 ans. Au Havre, j’étais Dieu (...). Je croyais que c’était comme ça partout. Tout est parti de mon match à Munich. Je n’ai pas pu m’en remettre. (...) C’est là que je me suis aperçu que je n’étais peut-être pas taillé pour un grand club »[3]. Vincent Fernandez lui est alors préféré en cours de saison et il quitte alors le club de la capitale à la fin de l'exercice, ne jouant même pas, les finales victorieuses des deux coupes nationales.

Retenu dans les trois gardiens de l'équipe de France avant son arrivée à Paris, Christophe Revault n'est pas dans le groupe pour la Coupe du monde 1998 au profit de Lionel Charbonnier[3]. Revault n'est même plus jamais rappelé par un sélectionneur.

Lors de l'été 1998, il rejoint le Stade rennais FC, désormais entraîné par son ancien coéquipier : Paul Le Guen. Christophe se rase le crâne à la suite d'un pari fait avec des amis le soir de la finale de la Coupe du monde 1998[1]. Il reste deux saisons en Bretagne.

Chute puis grande remontée avec Toulouse (2000-2006)

En 2000, alors âgé de 28 ans, il rejoint le Toulouse FC. À la fin de la saison 2000-2001, le TFC termine avant-dernier du championnat et est rétrogradé sportivement. De plus, le club est en déficit et est rétrogradé par la DNCG. Christophe Revault et d'autres joueurs cadres comme Stéphane Lièvre et William Prunier restent alors fidèles au club qui repart en National[4]. Pour ne rien arranger, une partie de sa maison est détruite à la suite de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse.

Christophe Revault devient alors le capitaine de l'équipe qui finit quatrième et accède à la Ligue 2.

L'année suivante, le TFC est champion de Ligue 2 et de retour dans l'élite seulement deux ans après sa rétrogradation[4]. Christophe Revault reçoit le trophée UNFP de meilleur gardien de Ligue 2[4]. Il encadre alors la jeune génération du TFC, où figurent Achille Emana, Nabil Taïder et Malik Boumendjel .

Revault garde la cage toulousaine sans discontinuer jusqu'en février 2006 lors du match contre le FC Nantes où il se blesse. À l'intersaison, Élie Baup prend la direction de l'équipe 1 du Téfécé et lui préfère Nicolas Douchez. En plus de cela, une rumeur insistante annonce l'arrivée de Fabien Barthez au club.

En 2017, à l'occasion des 80 ans du Toulouse Football Club, il est élu dans l'équipe de légende toulousaine sur le site internet du club[6].

Saison blanche à Rennes et fin au Havre (2006-2010)

Durant l'été 2006, Christophe Revault quitte le Toulouse FC pour le Stade rennais FC, en tant que numéro 2 dans la hiérarchie des portiers[1]. Il ne joue qu'un seul match durant la saison.

Pour retrouver la compétition, il rejoint son club formateur, le Havre AC avec qui il est sacré champion de Ligue 2 dont il dispute chaque journée. Christophe Revault est élu meilleur gardien de L2 pour la seconde fois, après 2003 avec Toulouse[4].

L'équipe est rétrogradée la saison suivante.

En mai 2010, il met un terme à sa carrière de footballeur professionnel à 38 ans[1].

Reconversion au Havre AC

Malgré sa retraite des terrains, il reste dans le club normand en tant que superviseur. Il reprend ensuite des études dans le domaine de la gestion et de l'organisation sportive et intervient comme consultant à la télévision sur Direct 8. Il devient plus tard le conseiller du président du HAC Jean-Pierre Louvel.

Le 13 novembre 2012, après une succession de mauvais résultats et une 16e place au classement, Jean-Pierre Louvel décide de limoger Cédric Daury et nomme Christophe Revault comme nouvel entraîneur afin de redonner de l'envie au groupe. Il décide d'être accompagné par Abasse Ba, Johann Louvel et Joël Beaujouan. Il est nommé pour sept matchs et est susceptible d'être reconduit en cas de bonnes performances. Le 19 décembre, après un bilan plutôt positif de six victoires et une défaite, il décide néanmoins de démissionner de son poste d’entraîneur.

À la suite du limogeage de Thierry Goudet, il est de nouveau nommé comme entraîneur par intérim le 28 septembre 2015[7]. Il prend fin à la suite de la nomination de Bob Bradley à la tête de l'équipe[8]. Son bilan est de nouveau convaincant avec quatre victoires et un match nul, il laisse le club à la 4e place après l'avoir pris en main à la 15e.

Mort

Cortège hommage à Christophe Revault à Toulouse, 8 mai 2021.

Il est retrouvé sans vie le à son domicile d'Octeville-sur-Mer[9]. L'autopsie conclut que son décès est dû à une péritonite[10].

Lors des rencontres du week-end suivant, ses anciens clubs de Toulouse, du Havre, de Rennes et de Paris lui rendent hommage[11],[12],[13]. Damien Comolli, président du club toulousain, annonce que le virage ouest du Stadium de Toulouse portera son nom[14]. Les supporters havrais se rassemblent devant le Stade Océane pour lui rendre hommage[15] tandis que leurs homologues toulousains organisent un cortège en son honneur, à proximité du Stadium[16],[12].

Statistiques

Statistiques de Christophe Revault au 29 avril 2015[17],[18]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France A' Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1989-1990 Drapeau de la France Le Havre AC D2 3 - - - - - - - - - - 3 0
1990-1991 D2 1 - - - - - - - - - - 1 0
1991-1992 D1 - - - - - - - - - - - 0 0
1992-1993 D1 1 - - - - - - - - - - 1 0
1993-1994 D1 1 - - - - - - - - - - 1 0
1994-1995 D1 38 - 3 - 4 - - - - 1 - 46 0
1995-1996 D1 38 - 2 - 3 - - - - 1 - 44 0
1996-1997 D1 38 - 1 - 1 - - - - - - 40 0
Sous-total 120 0 6 0 8 0 - 0 0 2 0 136 0
1997-1998 Drapeau de la France Paris Saint-Germain D1 28 - 1 - - - C1 8 - - - 37 0
1998-1999 Drapeau de la France Stade rennais FC D1 29 - 2 - 3 - - - - - - 34 0
1999-2000 D1 18 - 4 - 1 - - - - - - 23 0
Sous-total 47 0 6 0 4 0 - 0 0 0 0 57 0
2000-2001 Drapeau de la France Toulouse FC D1 30 - 1 - 1 - - - - - - 32 0
2001-2002 National 38 - 1 - 1 - - - - - - 40 0
2002-2003 Ligue 2 34 - 3 - 1 - - - - - - 38 0
2003-2004 Ligue 1 38 - 3 - 1 - - - - - - 42 0
2004-2005 Ligue 1 38 - 2 - 1 - - - - - - 41 0
2005-2006 Ligue 1 25 - - - 1 - - - - - - 26 0
Sous-total 203 0 10 0 6 0 - 0 0 0 0 219 0
2006-2007 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 - - 1 - - - - - - - - 1 0
2007-2008 Drapeau de la France Le Havre AC Ligue 2 38 - 1 - 2 - - - - - - 41 0
2008-2009 Ligue 1 33 - - - 1 - - - - - - 34 0
2009-2010 Ligue 2 6 - 1 - - - - - - - - 7 0
Sous-total 77 0 2 0 3 0 - 0 0 0 0 82 0
Total sur la carrière 475 0 26 0 21 0 - 8 0 2 0 532 0

Palmarès

En club

En Équipe de France

Distinctions individuelles

Notes et références

  1. a b c d et e « Football. L'ancien gardien de but rennais Christophe Revault décède brutalement à 49 ans », sur France 3 Bretagne, (consulté le 3 juin 2021)
  2. « Passé par Le Havre et le PSG, l'ancien gardien Christophe Revault est mort à 49 ans - Scan Sport », sur Sport24, (consulté le 3 juin 2021)
  3. a b c d e et f Laurent Pruneta, « Décès à 49 ans de Christophe Revault, ancien gardien du Havre et du PSG », sur leparisien.fr, (consulté le 3 juin 2021)
  4. a b c d e et f « La carrière de Christophe Revault en images », sur L'Équipe, (consulté le 3 juin 2021)
  5. a b et c « Christophe Revault nous a quittés », sur www.fff.fr, (consulté le 3 juin 2021)
  6. « 80 ans du TFC : Découvrez le 11 de légende du club », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,
  7. « Le Havre : Thierry Goudet part déjà » (consulté le 28 septembre 2015)
  8. « Le Havre : Bob Bradley présenté jeudi », sur L'Equipe.fr (consulté le 10 novembre 2015)
  9. « Disparition de Christophe Revault. La ville du Havre et le football français sous le choc », sur lecourriercauchois.fr
  10. « Christophe Revault est décédé d’une péritonite, selon l’autopsie », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  11. « Ligue 2: les hommages de Toulouse et du Havre à Christophe Revault », sur msn.com, (consulté le 8 mai 2021)
  12. a et b « EN IMAGES. TFC : supporters, joueurs, dirigeants ont rendu hommage à Christophe Revault », sur ladepeche.fr, (consulté le 8 mai 2021)
  13. « Une minute de silence en hommage à Christophe Revault avant Rennes-PSG », sur lequipe.fr, (consulté le 4 juin 2021).
  14. « TFC : Un virage du Stadium de Toulouse va porter le nom de Christophe Revault », sur msn.com, (consulté le 8 mai 2021)
  15. Jean-Baptiste Morel, « L'IMAGE. Environ 200 personnes réunies au Havre en hommage à Christophe Revault », sur actu.fr, (consulté le 9 mai 2021)
  16. « Les supporters de Toulouse rendent hommage à Christophe Revault », sur lequipe.fr, (consulté le 8 mai 2021)
  17. « Fiche de Christophe Revault », sur footballdatabase.eu
  18. « Fiche de Christophe Revault », sur LFP.fr

Liens externes