Choc des civilisations (histoire)

Choc des civilisations (histoire)

Le choc des civilisations est un concept et un outil d'analyse de l'histoire. L'historien Bernard Lewis l'invente en 1957, au lendemain de la crise du canal de Suez, lors d'un colloque sur les tensions au Moyen-Orient, organisé à l'université Johns-Hopkins de Washington[1],[2]. Selon ce concept, les « ressentiments actuels des peuples du Moyen-Orient se comprennent mieux lorsqu’on s’aperçoit qu’ils résultent, non pas d’un conflit entre des États ou des nations, mais du choc entre deux civilisations […] ». [réf. nécessaire]

Le politologue Samuel Huntington reprend ce concept dans son article « The Clash of Civilizations? », paru dans la revue Foreign Affairs en 1993[3]. Il le popularise finalement avec la parution de son livre Le Choc des civilisations (en anglais, The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order), paru en 1996.

Notes et références

  1. Alain Gresh, « Bernard Lewis et le gène de l’islam », Le Monde diplomatique,‎ , p. 28 (ISSN 0026-9395, lire en ligne, consulté le 4 mars 2016)
  2. Bernard Lewis, « Bernard Lewis : l'orient et moi », sur Le Point.fr, (consulté le 4 mars 2016)
  3. (en) Samuel P. Huntington, « The Clash of Civilizations? », Foreign Affairs, no été,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2016)