Rush de Chicago

(Redirigé depuis Chicago Rush)
Rush de Chicago
Logo de l'équipe
Activité de 2001 à 2013
Stade Allstate Arena
Capacité 16 143 spectateurs
Ville Chicago (Illinois)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ligue Arena Football League
Conférence National
Division Central

Champion 2006

Le Rush de Chicago est une équipe de football américain en salle basée à Rosemont, dans l’Illinois. L'équipe a joué à l'Allstate Arena de 2001 à 2013. Elle était membre de la Division Centrale de la Conférence Nationale de l'Arena Football League (AFL). Fondée en 2001, l’équipe s’est qualifiée pour les playoffs onze saisons sur 12 et a remporté un championnat AFL, l'ArenaBowl XX en 2006. Au cours de son histoire, le Rush a remporté cinq titres de division et a participé six fois au championnat de conférence, dont quatre apparitions consécutives de 2004 à 2007.

Histoire

La Rush a fait ses débuts en AFL en 2001. L’équipe joue ses matchs à domicile à la Allstate Arena (anciennement connue sous le nom de Rosemont Horizon), le même lieu utilisé auparavant par les Bruisers de Chicago, l’une des quatre équipes originales de l'Arena Football League.

2001-2005

L'Allstate Arena à Chicago, domicile du Rush.

Le Rush participe aux séries éliminatoires chaque année dans la courte histoire de la franchise et, jusqu'à présent, il a fait une apparition à l'ArenaBowl. Mike Hohensee est le premier entraîneur de la franchise et il reste le seul jusqu'à ce qu'il devienne l'entraîneur-chef du Soul de Philadelphie en 2011[1]. Un an après, Hohensee quitte le Soul pour entraîner les Barnstormers de l'Iowa.

Lors de leur première saison(2001), le Rush termine la saison régulière 7 à 7 et remporte son tout premier match en séries éliminatoires, battant les Predators d'Orlando 41 à 26, mais s'inclinant face au futur champion de l'ArenaBowl XV le Rampage de Grand Rapids sur le score de 53-21[2]. L'équipe comprend de jeunes joueurs qui deviendront des pilliers du Rush et les favoris des fans dans les années à venir, tels que Billy Dicken, Joe Douglass, Damien Porter et Jamie McGourty, et Riley Kleinhesselink, Cedric Walker et Anthony Ladd[3].

En 2002, Chicago remporte sa division avec un bilan de 9–5 et obtient un nouveau laissez-passer pour les playoffs[2]. Dicken est revenu au poste de quarterback et Chicago a signé Antonio Chatman, qui est nommé dans l'équipe All-Rookie en tant que wide receiver et returner[4]. Les joueurs de ligne défensifs John Moyer et James Baron sont également arrivés à Chicago[5]. Au premier tour, le Rush bat les Desperados de Dallas 60 à 47, mais il tombe en demi-finale contre les Rattlers de l'Arizona 46 à 35[6].

En 2003, l’AFL passe de 14 à 16 matchs. Dicken est le quarterback de l’équipe, mais il rate le coche après s’être fracturé la mâchoire au milieu de la saison. Antonio Chatman capte 123 passes pour 1 636 yards et 29 touchdowns. Pour les équipes spéciales, il inscrit 2062 yards au sol et est entré dans la zone des buts à sept reprises[7]. Chicago a également signé DeJuan Alfonzo, des Firebirds de l'Indiana, en début de saison. Alfonzo restera avec l’équipe jusqu’en 2010. Chicago a également recruté Bob McMillen, qui évoluera avec l’équipe jusqu’en 2007 et qui deviendra l’entraîneur-chef de Rush en 2011[8],[9]. Après avoir débuté la saison 0-3, les Rush ont terminé 8-5 se qualifient de nouveau pour les playoffs en tant que Wild Card Team[2]. Mais pour pouvoir participer aux séries éliminatoires, Chicago doit vaincre les Firebirds de l’Indiana lors du dernier jour de la saison régulière, et au bout d'un match à suspense, ils l'emportent 46 à 43, en prolongation[10]. Pour la première fois dans l'histoire de la franchise, Chicago ne gagne de match éliminatoire et est tombé dans le Wild Card Game contre les Dragons de New York 48 à 45[10]. Après la saison, Chatman rejoint la NFL, en signant avec les Packers de Green Bay[11].

En 2004, le Rush recrute Raymond Philyaw à titre de quarterback de franchise. Philyaw est connu pour son taux TD/interception, une statistique cruciale dans l'AFL, où les turnovers sont souvent des phases clef. En 2004, Philyaw ne lance que quatre interceptions[12]. Chicago commence l'année 4–0, son meilleur début dans l'histoire de la franchise[13]. The Rush remporte la division centrale avec une fiche de 11–5[2]. Ils gagnent leur match du premier tour 59 à 49 contre les Predators d’Orlando, mais ils tombent en demi-finale contre le futur champion de l'ArenaBowl XVIII, les SaberCats de San José[13], 49 à 35. Chicago mène tôt dans le match, mais Philyaw est victime d'une déchirure des ligaments croisés et ne peut terminer le match[14],[15].

En 2005, ils se qualifient une fois de plus pour les playoffs en tant que troisièmes de la Conférence Américaine[16]. Ils remportemt la demi-finale de la conférence contre les Avengers de Los Angeles, 52 à 45[17], mais finissent par perdre le match de championnat de conférence contre le futur champion de l'ArenaBowl XIX, le Crush du Colorado, en prolongation, avec un score final de 49 à 43[18]. Ce jeu devient connu sous le nom de "Confetti Game", en raison d'un employé de l'arène qui tire prématurément un canon à confettis, lorsque le jeu est prolongé en raison d'une pénalité défensive sur le drive final[19]. Après un délai de dix minutes pour nettoyer les confettis, le Rush a pu égaliser le match sur son dernier down, ce qui a forcé la période de prolongation[18].

Vainqueurs de l'ArenaBowl XX (2006)

En 2006, malgré leur bilan négatif de 7 à 9, le Rush se qualifie pour les playoffs au cinquième rang à la Conférence Américaine[2].

En avant-saison, Michael Bishop, ancien finaliste du trophée Heisman, et Matt D'Orazio se disputent le poste de quarterback titulaire de l'équipe et D'Orazio obtient gain de cause. Pendant la saison régulière, Chicago débute l'année à 0-2, mais pendant la saison, le Rush recrute le defensive back Jeremy Unertl et le spécialiste de l'offensive Bobby Sippio. Les deux ont eu un impact énorme sur leur camp respectif[20].

Avec un bilan de 5 à 9, le Rush remporte ses deux derniers matchs de la saison régulière pour se qualifier pour les séries éliminatoires[21]. Lors de la Wild Card Round, The Rush bat les Kats de Nashville, quatrième tête de série, par 55 à 47. Lors de la ronde divisionnaire, Chicago réussit à créer une énorme surprise en éliminant le champion en titre, le Crush du Colorado, 63–46. Dans le championnat de conférence, ils élimient les SaberCats (59 à 56), deuxièmes têtes de série, et donnent au Rush sa toute première apparition dans l'ArenaBowl de l'histoire de la franchise[21].

Dans l'ArenaBowl XX, le Rush bat les Predators d’Orlando, 69 à 61, pour donner à Chicago leur premier titre au Arena Bowl. Le quarterback Matt D'Orazio est le joueur offensif du match. Dennison Robinson remporte le titre de joueur défensif du match, et lBob McMillen est nommé Ironman du match[22].

2007-2008

En 2007, l’équipe sa division avec un bilan de 12–4[23]. D'Orazio est le quarterback de l'équipe et Bobby Sippio, pour sa première saison complète avec le Rush, capte 125 passes pour 1 742 yards et 53 touchdowns[24]. Après la saison, Sippio signera avec les Chiefs de Kansas City[25]. Chicago défait les Avengers le 9 juin 2007 lors des finales divisionnaires. Ils jouent ensuite contre les SaberCats pour la finale de conférence, mais perdent 61–49[26].

En 2008, le Rush fait sensation lors de la période d'agence libre en signant les légendes de l'AFL, Sherdrick Bonner et Damian Harrell[27]. Chicago ouvre sa campagne 2008 contre le champion en titre de l'ArenaBowl XXI, les Sabercats de San José.Ils les battent de manière convaincante sur le score de 70 à 47 devant 15 409 spectateurs à la Allstate Arena. Les blessures ont permis à Russ Michna de devenir titulaire devant Bonner. Harrell, Donovan Morgan et Travis LaTendresse affichent tous des saisons de réception de 1 000 yards. Avec une saison de 11 à 5, Chicago assure la première place de la conférence et l'avantage du terrain à la maison pour toutes les séries éliminatoires[28]. C'est la première fois que Chicago a l'avantage du terrain et le Rush n'a jamais perdu un match éliminatoire à domicile. Le Rampage de Grand Rapids défie Chicago dans la ronde divisionnaire. Il a terminé la saison régulière 6–10 mais assomme le Rush et 14 338 supporteurs, 58–41[29].

Restructuration de l'AFL (2009)

En 2009, l'Arena Football League suspend ses activités pour refinancer et restructurer son plan d'affaires. Après une mise à pied d'un an, l'AFL et le Rush reviennent en 2010 avec un modèle à une seule entité[30].

La renaissance (2010)

Le 10 décembre 2009, il est annoncé que le Rush reviendra pour 2010 sous une nouvelle propriété en tant que membre d'Arena Football 1[31]. La propriété obtient les droits sur ce nom après qu'une vente aux enchères accorde à l'AF1 le contrôle des actifs de l'AFL[31]. Deux mois plus tard, l'AF1 décide d'adopter l'ancien nom de la Arena Football League.

La formation 2010 de Rush comprend de nombreux nouveaux visages. Cependant, le quarterback Russ Michna, le linebacker DeJuan Alfonzo, ainsi que les joueurs de ligne Joe Peters, Robert Boss et Beau Elliot rejoignent l'équipe. Le wide receiver Samie Parker, Thaddeus Coleman et le kicker Chris Gould font également partie de la formation[32].

Chicago revient sur le terrain le 2 avril 2010, à l'extérieur, contre les Barnstormers de l'Iowa. Le match est diffusé sur le NFL Network[33] et Chicago l'emporte 61–43[34]. Le Rush débute la saison 4–0 et est à la première place de la division avec 10–4 à deux journées de la fin de la saison[34]. Cependant, l’équipe perd ses deux derniers matchs, d’abord contre les Vigilantes de Dallas, 1 à 13, puis termine l’année en s'inclinant face au Shock de Spokane[34]. Cela coûte une chance à l’équipe de remporter le titre de division et l'oblige à partir sur la route pour les playoffs[35]. L’équipe termine la saison régulière à 10–6[2] et perd contre l'Iron de Milwaukee lors des séries éliminatoires[34].

Le dixième anniversaire (2011)

Le Rush a célébré sa 10esaison en 2011. Bob McMillen remplace Mike Hohensee pour devenir le deuxième entraîneur-chef de l'équipe dans l'histoire de la franchise[9], et Russ Michna est revenu au poste de quarterback. Chicago termine la saison régulière avec un bilan de 13-5 ce qui lui assure le gain de la division centrale. Vic Hall bat le record de l'AFL pour les interceptions en une saison avec 15, le faisant comme rookie[36]. La défensive du Rushmène la ligue en nombre de points permis (46,3 par match) et bat des records de ligue pour le plus grand nombre de turnovers (56) et d'interceptions (42) en une saison[37]. Le receveur Reggie Grey termine l'année avec le plus grand nombre de prises (130) et de réceptions (1 969) dans l'histoire de la franchise, et égale le record du Rush avec 53 touchdowns au total[38]. Chicago bat les Vigilantes de Dallas à l'Allstate Arena au premier tour des playoffs, mais la saison de Rush se termine la semaine suivante, s'inclinant face aux Rattlers de l'Arizona lors du match du championnat de la conférence[39].

25e anniversaire de l'AFL (2012)

La saison 2012 marque la 25e saison de l'AFL et la 11e de Chicago. Le groupe de propriété, Chicago Gridiron LLC, déclare faillite avant le début de la saison et abandonne l’équipe[40]. La ligue intervient et contrôle le rush au cours de la saison 2012[41]. Chicago commence l'année avec une victoire à domicile de 70-48 contre le Tampa Bay Storm le 10 mars à l'Allstate Arena[42]. En 2012, Rush a ré-signé le quarterback Russ Michna, premier passeur de la franchise, Reggie Gray, deuxième équipe All-Arena 2011[43], le joueur défensif de l’année 2011 Vic Hall[43], le linebacker Kelvin Morris et le joueur de ligne offensive T.J. Watkins[44].

Nouveaux propriétaires et reprise par la ligue, deux foix (2013)

Chicago Rush 2013
Le logo du Rush de Chicago en 2013

Le 12 novembre 2012, le Rush est acheté par un groupe dirigé par Julee White de Testarossa Entertainment[45], mais trois mois plus tard, l'AFL met fin à l'achat en raison de l'incapacité de la propriété à respecter ses obligations envers la ligue[46].

Le 7 février 2013,la franchise est achetée par Star Rush Football, LLC, propriété du dirigeant de la société de capital-investissement David Staral Jr.[47]. Quelques semaines plus tard, ils concluent un accord avec l'Allstate Arena de Rosemont pour disputer tous les matchs à domicile, sauf deux[48]. Les deux autres matchs à domicile (le 8 juin contre le Blaze de l'Utah et le 15 juin contre les Talons de San Antonio) auront lieu au BMO Harris Bank Center de Rockford, dans l'Illinois, qui a accueilli le premier "jeu test" pour l'AFL en 1986[49]. Une semaine avant le début de la saison, le nouveau groupe de propriétaires présente le nouveau logo et l'uniforme de l'équipe, le gris du logo est remplacé par du rouge[50].

En mai 2013, David Staral Jr. refuse un contrôle nécessaire pour assurer la sécurité de l'Allstate Arena lors de deux matchs à domicile à venir. Apprenant la nouvelle, l'AFL reprend le contrôle de la franchise[51]. Staral a par la suite plaidé coupable à des accusations de faillite fédérale et de fraude intentionnelle (wire fraud) pour avoir dissimulé qu'il était en train de faire faillite alors qu'il négociait pour acheter l'équipe[52].

Le 1er août 2013, le Rush se rend à Spokane, dans l'État de Washington, pour affronter le Shock lors du premier tour des playoffs. Ils perdent 69-47. Trois turnover coûteux au quatrième quart-temps ont scellé la transaction[53].

La ligue a annoncé que le Rush n'avait pas signé de formulaire d'engagement de deux ans pour jouer en 2014 ou 2015, et qu'il est exclu jusqu'à nouvel ordre. La formation de l'équipe a été liquidée dans une draft de dispersion[54].

Saison par saison

Rush de Chicago 2001-2013
Saison Ligue Conférence Division Saison régulière Playoffs
Classement Final G P
2001 AFL American Central 4e 7 7 Victoire Wild Card (Orlando) 41–26

Défaite quart de finale (Grand Rapids) 21–53

2002 AFL American Central 1er 9 5 Victoire quart de finale (Dallas) 60–47

Défaite demi-finale (Arizona) 35–46

2003 AFL American Central 3e 8 8 Défaite Wild Card (New York) 45–48
2004 AFL American Central 1er 11 5 Victoire quart de finale (Orlando) 59–49

Défaite demi-finale (San Jose) 35–49

2005 AFL American Central 2e 9 7 Victoire demi-finale de conférence (Los Angeles) 52–45

Défaite finale de conférence (Colorado) 43–49 (OT)

2006 AFL American Central 3e 7 9 Victoire Wild Card (Nashville) 55–47

Victoire tour divisionnaire (Colorado) 63–46

Victoire finale de conférence (San Jose) 59–56

Victoire ArenaBowl XX (Orlando) 69–61

2007 AFL American Central 1er 12 4 Victoire tour divisionnaire (Los Angeles) 52–20

Défaite finale de conférence (San Jose) 49–61

2008 AFL American Central 1er 11 5 Défaite tour divisionnaire (Grand Rapids) 41–58
2009 L'AFL suspend les opérations pour la saison 2019
2010 AFL National Midwest 2e 10 6 Défaite demi-finale de conférence (Milwaukee) 54–64
2011 AFL National Central 1er 13 5 Victoire demi-finale de conférence (Dallas) 54–51

Défaite finale de conférence (Arizona) 48–54

2012 AFL National Central 2e 10 8
2013 AFL National Central 1er 10 8 Défaite demi-finale de conférence (Spokane) 47–69
Total 117 77 Saison régulière
10 10 Playoffs
127 87 Saison régulière et playoffs

Les joueurs

Rush de Chicago 2013 [55]
Joueur Position Université
Brian Brikowski LB Monmouth
Jorrick Calvin DB Troy
Darrell Campbell OL/DL,DT Notre Dame
Camerron Cheatham DB Cincinnati
Carson Coffman QB Kansas State
Landon Cox WR Northern Illinois
Luke Drone QB Illinois State
Steve Edwards G-T Tennessee St.
Nate Forse WR California (PA)
Reggie Gray WR/DB Western Illinois
Vic Hall DB,Dc Virginia
Jacob Hardwick DL Albany State (GA)
Anthony Hoke DL Cincinnati
Tyus Jackson LB Memphis
Jared Jenkins WR/DB Wisconsin-Stevens Point
Taurus Johnson WR South Florida
Alex Kube DB Northern Illinois
Colin Madison OL Temple
Alex Magee DT Purdue
Jose Martinez K Texas - El Paso
Brian McNally DL New Hampshire
Semaj Moody DB South Carolina State
Kelvin Morris FB/LB Clemson
Jerell Norton DB Arkansas
Ryan O'Neill OL Dartmouth
Martin Parker OL Richmond
JJ Payne FB/LB Western Illinois
Joe Phinisee DB Walsh (OH)
Josh Pleasant DB Kent State
Danny Southwick QB Occidental College (CA)
Derek Walker OL/DL,DE Illinois
DJ Woods WR Cincinnati
Rodney Wright WR Fresno State

Membres au Hall of Fame de l'AFL

Chicago Rush au Hall of Fame AFL [56]
Numéro Joueur Année d'entrée Position Années aux Rattlers
No. Name Year Inducted Position(s) Years w/ Rush
44 Bob McMillen 2013 FB/LB 2003-2008

Maillots retirés

Numéros retirés
Numéro Joueur Position Saisons Date Réf
44 Bob McMillen FB/LB 2003-2008 [57]
99 John Moyer OL/DL 2002-2008 [58]

Les entraîneurs

Nom Terme Saison régulière Playoffs Récompenses
G P N % G P
Mike Hohensee 2001–2010 84 56 0 .600 9 8
Bob McMillen 2011–2013 23 14 0 .622 1 1

Références

  1. (en) « Hohensee resigning as head coach of Rush », sur ESPN.com, (consulté le 29 janvier 2019)
  2. a b c d e et f « Chicago Rush Team History | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  3. (en) « 2001 Chicago Rush Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  4. (en) « AFL Names Rookie, Ironman Squads », sur OurSports Central, (consulté le 29 janvier 2019)
  5. (en) « 2002 Chicago Rush Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  6. « Chicago Rush Team History - 2002 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  7. (en) « Antonio Chatman Statistics on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  8. (en) « 2003 Chicago Rush Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  9. a et b (en) « Chicago Rush Gets New Start With New Coach », (consulté le 29 janvier 2019)
  10. a et b « Chicago Rush Team History - 2003 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  11. (en-US) « Undrafted Free Agent Wide Receivers Impress Rodgers », sur Lombardi Ave, (consulté le 29 janvier 2019)
  12. (en) « Ray Philyaw Statistics on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  13. a et b « Chicago Rush Team History - 2004 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  14. « AFL Box Score: Chicago Rush @ San Jose SaberCats (Jun 12, 2004) | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  15. (en-US) Dave Payne Special to the Tribune, « QB injury seals Rush's fate », sur chicagotribune.com (consulté le 29 janvier 2019)
  16. « AFL Arena Football History - Year By Year - 2005 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  17. « Chicago Rush Team History - 2005 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  18. a et b « AFL Box Score: Chicago Rush @ Colorado Crush (Jun 5, 2005) | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  19. (en-US) « SaberCats headed to Arena Bowl after crushing Rush », sur Monterey Herald, (consulté le 29 janvier 2019)
  20. (en) « 2006 Chicago Rush Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  21. a et b « Chicago Rush Team History - 2006 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  22. « AFL Box Score: ArenaBowl XX - Chicago Rush @ Orlando Predators (Jun 11, 2006) | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  23. « AFL Arena Football History - Year By Year - 2007 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  24. (en) « Bobby Sippio Statistics on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  25. Chris Thorman, « Kansas City Chiefs to Sign Arena League Star Bobby Sippio », sur Arrowhead Pride, (consulté le 29 janvier 2019)
  26. « Chicago Rush Team History - 2007 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  27. (en) « Harrell promises "a special season". - PressReader.com - Connecting People Through News », sur www.pressreader.com (consulté le 29 janvier 2019)
  28. « AFL Arena Football History - Year By Year - 2008 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  29. « Chicago Rush Team History - 2008 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  30. (en-US) DAN GELSTON, The Associated Press, « Arena Football League suspends operations », sur sandiegouniontribune.com (consulté le 29 janvier 2019)
  31. a et b (en) « New arena football league to include 16 teams », sur ESPN.com, (consulté le 29 janvier 2019)
  32. (en) « 2010 Chicago Rush Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  33. (en) « NFL Network names announcers for AFL debut », sur NFL.com (consulté le 29 janvier 2019)
  34. a b c et d « Chicago Rush Team History - 2010 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  35. « AFL Arena Football History - Year By Year - 2010 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  36. « AFL Career Leaders | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  37. (en) « ARENA FOOTBALL LEAGUE - 184 RECORDS (pdf) »
  38. (en) « Reggie Gray Statistics on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  39. « Chicago Rush Team History - 2011 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  40. (en-US) Paul Biasco, « Previous owners left Chicago Rush, league controlling team », sur Daily Herald, (consulté le 29 janvier 2019)
  41. (en-US) Robert Channick, « Rush sold to local investors », sur chicagotribune.com (consulté le 29 janvier 2019)
  42. « Chicago Rush Team History - 2012 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  43. a et b « AFL Arena Football League Awards | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  44. (en) « 2012 Chicago Rush Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 29 janvier 2019)
  45. (en-US) Daily Herald News Services, « New ownership group takes over Chicago Rush », sur Daily Herald, (consulté le 29 janvier 2019)
  46. (en) « Chicago Rush owner out after less than three months », sur Crain's Chicago Business, (consulté le 29 janvier 2019)
  47. (en-US) Daily Herald Report, « AFL approves new owner for Chicago Rush », sur Daily Herald, (consulté le 29 janvier 2019)
  48. (en) « Chicago Rush to play at Allstate Arena this season », sur Crain's Chicago Business, (consulté le 29 janvier 2019)
  49. « Chicago Rush to play 2 Arena League football games in Rockford - Rock… », sur archive.is, (consulté le 29 janvier 2019)
  50. (en) « Chicago Rush unveil new jerseys, colors », sur Crain's Chicago Business, (consulté le 29 janvier 2019)
  51. (en-US) Robert Channick, Chicago Tribune reporter, « Chicago Rush owner ousted by league, which takes over team », sur chicagotribune.com (consulté le 29 janvier 2019)
  52. (en-US) William Lee, « Ex-Chicago Rush owner pleads guilty to federal fraud charges », sur chicagotribune.com (consulté le 29 janvier 2019)
  53. « AFL Box Score: Chicago Rush @ Spokane Shock (Aug 1, 2013) | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 29 janvier 2019)
  54. « Chicago Rush Arena Football: Rush News », sur web.archive.org, (consulté le 29 janvier 2019)
  55. (en) « 2013 Chicago Rush Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 30 janvier 2019)
  56. (en) « Hall of Fame », sur Arena Football League (consulté le 27 janvier 2019)
  57. « Chicago Rush Set to Retire Head Coach Bob McMillen's Jersey », www.oursportscentral.com, OurSports Central, (consulté le 20 mars 2013)
  58. Eric R. Ivie, « Chicago Rush escape Tulsa Talons in wild finish », www.sports.yahoo.com, Yahoo!, (consulté le 20 mars 2013)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (en) Site officiel du Rush de Chicago
  • (en) Arena Football League site officiel