Chevaux se baignant

Chevaux se baignant
Image dans Infobox.
Détail du rouleau, partie centrale
Artiste
Date
Entre et
Type
Encre et couleurs sur soie
Dimensions (H × L)
28,1 × 155,5 cm
Localisation
Musée du Palais (en)

Chevaux se baignant (Yuma tu) est une peinture représentant des chevaux avec leurs palefreniers au bord d'une rivière, réalisée à l'encre de Chine et couleurs sur rouleau de soie par l'artiste Chinois Zhao Mengfu. Elle est conservée au Musée du Palais à Pékin.

Description

Le rouleau de soie mesure 28,5 × 154 cm, et est peint à l'encre de Chine rehaussée de couleurs[1].

Le rouleau en entier.

Le rouleau présente une rivière bordée d'arbres, rappelant une peinture de paysage de Zhao Mengfu, autour de laquelle des chevaux et leurs palefreniers se baignent[2]. Chaque cheval de la peinture est représenté avec une attitude et une couleur unique[2]. Leur encolure est arquée ou tournée, ils hennissent ou baissent la tête, indices de leur pedigree, exprimant de l'énergie[2]. Les palefreniers sont représentés dans le style Tang, et présentent une certaine diversité ethnique, cohérente avec l'arrivée au pouvoir de la dynastie Yuan[2]. Par ailleurs, ils s'occupent des chevaux avec une attitude reflétant l'expertise[2]. Le premier cheval visible en déroulant le rouleau (à droite) pourrait être Blanc qui illumine la nuit[2].

L'eau de la rivière est très claire, cristalline[3]. Quelques bancs d'herbe sont représentés, de même que des rochers et quelques végétaux à feuilles[3]. Cinq arbres solides plongent leurs racines au bord de la rivière[3].

Analyse

Détail de la partie gauche du rouleau.

Cette peinture offre un bon aperçu de la diversité d'origines des fonctionnaires de la cour impériale des Yuan[2]. La rivière représentée pourrait être la Wowa, réputée pour être le berceau de chevaux-dragon[2]. L'ensemble de la peinture est nettement influencé par le style Tang, en particulier les arbres[3]. Cette peinture est assez proche, par son style, d'une copie de Wei Yan par Li Gonglin, Chevaux pâturant[3].

Parcours de la peinture

Cette œuvre est conservée au Musée du Palais à Pékin[1].

En 2014, des timbres chinois à l'effigie de cette peinture ont été émis[4].

Références

  1. a et b McCausland 2011, p. XV.
  2. a b c d e f g et h McCausland 2011, p. 180.
  3. a b c d et e McCausland 2011, p. 181.
  4. (en) Richard Tang, How to Collect & Invest in China Stamps, Lulu.com, , 262 p. (ISBN 978-1-365-90752-4 et 1-365-90752-X, lire en ligne), p. 197.

Bibliographie

  • [McCausland 2011] (en) Shane McCausland (ill. Zhao Mengfu), Zhao Mengfu : calligraphy and painting for Khubilai's China, Hong Kong, Hong Kong University Press, , 431 p. (ISBN 978-988-8028-57-3 et 988-8028-57-X, lire en ligne)
  • [Mengtao 2013] (zh) Zhao Mengtao, 浴马图 [« Dynastie Yuan. Zhao Mengfu - Chevaux se baignant »], Hunan Fine Arts Publishing House,‎ , 199 p. (ISBN 978-7-5356-5876-0 et 7-5356-5876-8, OCLC 910690513)