Chenopodium

Chenopodium, les Chénopodes, sont un genre de plantes dicotylédones, de la famille des Amaranthaceae ou, des Chenopodiaceae, en fonction des botanistes. Le genre doit son nom à la ressemblance des feuilles de l'espèce avec la trace d'une patte d'oie (du latin scientifique chenopodium, formé à partir des mots grecs χήν,-νός [oie] et πόδῖον [petit pied], littéralement patte-d'oie).

C'est un exemple de plante hémérochore en provenance d'Australie, plutôt qu'ayant transité d'Europe vers l’Australie.

Classification

Ce genre a été décrit par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778).

Dans la classification de Cronquist il est classé dans la famille des Chenopodiaceae, tandis que dans la classification APG III, il fait partie des Amaranthaceae.

Liste d'espèces

Selon GRIN (27 septembre 2015)[1] :

Notez que le Chénopode bon-Henri, espèce bien connue des francophones, auparavant nommé Chenopodium bonus-henricus L. est considéré par GRIN comme synonyme de Blitum bonus-henricus[2].

  • Chenopodium acuminatum Willd.
  • Chenopodium album L. - Chénopode blanc
  • Chenopodium atrovirens Rydb.
  • Chenopodium baccatum Labill.
  • Chenopodium berlandieri Moq.
  • Chenopodium bolivianum Murr
  • Chenopodium carnosulum Moq.
  • Chenopodium desiccatum A. Nelson
  • Chenopodium ficifolium Sm.
  • Chenopodium formosanum Koidz.
  • Chenopodium fremontii S. Watson
  • Chenopodium gaudichaudianum (Moq.) Paul G. Wilson
  • Chenopodium giganteum D. Don
  • Chenopodium hastatum Phil.
  • Chenopodium hians Standl.
  • Chenopodium hircinum Schrad.
  • Chenopodium hybr.
  • Chenopodium incanum (S. Watson) A. Heller
  • Chenopodium leptophyllum (Moq.) Nutt. ex S. Watson
  • Chenopodium neomexicanum Standl.
  • Chenopodium nevadense
  • Chenopodium nutans (R. Br.) S. Fuentes & Borsch
  • Chenopodium oahuense (Meyen) Aellen
  • Chenopodium opulifolium Schrad. ex W. D. J. Koch & Ziz
  • Chenopodium pallescens Standl.
  • Chenopodium pallidicaule Aellen
  • Chenopodium parabolicum (R. Br.) S. Fuentes & Borsch
  • Chenopodium petiolare Kunth
  • Chenopodium philippianum Aellen
  • Chenopodium pilcomayense Aellen
  • Chenopodium pratericola Rydb.
  • Chenopodium preissii (Moq.) Diels
  • Chenopodium purpurascens B. Juss. ex Jacq.
  • Chenopodium querciforme Murr
  • Chenopodium quinoa Willd.
  • Chenopodium spinescens (R. Br.) S. Fuentes & Borsch
  • Chenopodium standleyanum Aellen
  • Chenopodium strictum Roth
  • Chenopodium vulvaria L.
  • Chenopodium watsonii A. Nelson

Les chénopodes dans le langage courant

Dans le langage courant ces plantes sont connues sous des noms tels que le chénopode blanc (Chenopodium album L.), tandis que d'autres chénopodes sont éventuellement classés par les botanistes dans d'autres genres comme le chénopode bon-Henri ou épinard sauvage (Blitum bonus-henricus (L.) Rchb.[1], syn. Chenopodium bonus-henricus L.) ou l'épazote (Dysphania ambrosioides (L.) Mosyakin & Clemants[4], syn. Chenopodium ambrosioides L.).

Notes et références

  1. a et b GRIN, consulté le 27 septembre 2015
  2. Chenopodium bonus-henricus L. sur le site du National Plant Germplasm System, consulté le 18 février 2016.
  3. Tropicos, consulté le 27 septembre 2015
  4. The Plant List, consulté le 27 septembre 2015

Liens externes