Chapelle-Royale

Chapelle-Royale
Chapelle-Royale
Mairie de la Chapelle-Royale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Nogent-le-Rotrou
Canton Brou
Intercommunalité Communauté de communes du Perche
Maire
Mandat
Thomas Blonsky
2014-2020
Code postal 28290
Code commune 28079
Démographie
Gentilé Capellarien
Population
municipale
308 hab. (2016 en diminution de 7,78 % par rapport à 2011)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 42″ nord, 1° 03′ 05″ est
Altitude Min. 158 m
Max. 192 m
Superficie 9,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Chapelle-Royale

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Chapelle-Royale

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chapelle-Royale

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chapelle-Royale
Liens
Site web http://www.chapelle-royale.fr

Chapelle-Royale est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie

Situation

La ville de Chapelle-Royale fait partie du canton de Brou et de l'arrondissement de Nogent-le-Rotrou.

Le village le plus proche, Les Autels-Villevillon se situe à 4,9 km. D'autres communes à la limite de l'Eure-et-Loir et du Loir-et-Cher se situent à moins de 10 km de Chapelle-Royale : La Bazoche-Gouet, Moulhard, Unverre, Arrou ou Le Gault-Perche (Loir-et-Cher). Elle fait partie, depuis le 1er janvier 2017, de la communauté de communes du Perche qui rassemble 22 communes[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Chapelle-Royale
Les Autels-Villevillon Unverre
La Bazoche-Gouet Chapelle-Royale
Arrou

Hydrographie

La commune est traversée par la rivière Yerre, affluent en rive droite du Loir, lui-même sous-affluent de la Loire par la Sarthe et la Maine.

Toponymie

Trois changements de noms ont été enregistrés au cours de l'histoire de la commune :

  • 1789 : Chapelle-sur-Yerre
  • 1793 : Chapell sur Yerre
  • 1801 : Chapelle-sur-Yerre

Histoire

Révolution française et Empire

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Chapelle-sur-Yerre[2]. Les habitants de Chapelle-Royale se nomment les Capellariens.

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 avril 2008 Mauricette Dieu    
avril 2008 En cours Thomas Blonsky REM Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale

Cadre de vie

La commune a été distinguée par une fleur au concours national des villes et villages fleuris de 2016[3], puis par une deuxième en 2018[4]. Les déchèteries les plus proches sont gérées, soit par le sitcom de Nogent-le-Rotrou[5], ou situées à Brou[6], soit dans des communes voisines.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2016, la commune comptait 308 habitants[Note 1], en diminution de 7,78 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
513514520497557572642624586
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
556534484493519523536548517
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
528518516504500502503489448
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
460450430378368339357360319
2016 - - - - - - - -
308--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

Les écoles primaires les plus proches sont situées à La Bazoche-Gouet et Arrou.

Les collèges à Authon-du-Perche et à Brou.

Les lycées à Châteaudun ou à Nogent-le-Rotrou.

Manifestations culturelles et festivités

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Le plan d'eau

L'étang du Vieux-Moulin se trouve au centre du village en bordure de la rivière Yerre. De nombreuses espèces de poissons peuplent les eaux de l'étang puisque l'on y trouve des gardons, des carpes, des brochets et d'autres populations. Les berges peuvent être également l'endroit idéal pour admirer canards et autres poules d'eau[11].

L'association "Les Carpes dorées", implantée à La Bazoche-Gouet, prend en charge l'organisation des activités de pêche dans la commune[12].

L'église Notre-Dame

La Chapelle Royale, provenant du latin Capella Regalis, est une église dont les origines remontent à l'époque mérovingienne. Selon la tradition, l'église, qui dépendait de l'abbaye Saint-Père de Chartres, fut financée par la Reine Bathilde, épouse du roi Clovis II.

Église à partir du XIe siècle, l'édifice, originellement d'influence romane, a été remodelé à la fin du XVe siècle afin de créer dans le chœur et le sanctuaire quatre grandes fenêtres à meneaux. La porte de l'église, autrefois précédée d'un chapiteau de charpente, est demeurée en plein cintre avec assise de grison. La voûte, ornée de roses et d'étoiles, a également été restaurée à cette période. Des parcelles de cette voûte peuvent encore être admirées sur le mur de droite au fond de l'église. Un grand crucifix vient embellir le quatrième entrait. Une statue de la Vierge Marie se situe à droite du Christ. Une statue de saint Jean tenant le livre des évangiles dans la main gauche et un calice dans l'autre main se trouve à gauche du crucifix[11].

Les vitraux décorant le chœur et le sanctuaire sont datés du début du XXe siècle. Ils mettent en scène l'Assomption de Marie, saint Julien et saint Louis.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Chapelle-Royale sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. "Site Web communauté de communes du Perche"
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Chapelle-Royale », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 4 décembre 2012).
  3. « Un village fier de ses fleurs », sur http://www.lechorepublicain.fr, (consulté le 19 novembre 2016)
  4. « TOURISME ET QUALITE DE VIE A CHAPELLE ROYALE - VILLES ET VILLAGES FLEURIS », sur www.villes-et-villages-fleuris.com (consulté le 21 juin 2018)
  5. "Déchèteries Sitcom Nogent-le-Rotrou"
  6. "Horaires déchèterie Brou"
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. a et b Site de la mairie.
  12. Fédération d'Eure-et-Loir pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique