Championnat de France de rugby à XV de 3e division

Championnat de France de rugby à XV de 3e division
Logo
Généralités
Sport Rugby à XV
Création 2020
Organisateur(s) Fédération française de rugby
Périodicité annuelle
Nations Drapeau de la France France
Participants 14 clubs
Statut des participants semi-professionnel ou professionnel
Site web officiel competitions.ffr.fr
Hiérarchie
Hiérarchie Troisième division
Niveau supérieur Pro D2
Niveau inférieur Fédérale 1

Palmarès
Tenant du titre US bressane
Plus titré(s) US bressane (1)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Nationale 2021-2022

Le championnat de France de rugby à XV de 3e division, également appelé Nationale, est le troisième échelon des compétitions nationales de rugby à XV en France à partir de la saison 2020-2021.

Histoire

Prémices de la 3e division nationale

De 1926 à 1998, un championnat de 3e division rassemble les clubs et correspond au dernier échelon national avant les championnats régionaux (Honneur, Promotion, séries). À la suite des modifications intervenues dans le cadre de la professionnalisation du rugby à XV, la première[Note 1] et la deuxième division nationale sont consacrées à la pratique professionnelle du rugby, sous l'égide de la Ligue nationale de rugby. Les anciennes trois divisions nationales sont alors remaniées en tant que divisions fédérales, sous les noms de Fédérale 1, Fédérale 2 et Fédérale 3. La 3e division devient de fait le 5e échelon national.

Lors de la saison 2000-2001, à la suite d'une nouvelle diminution du nombre d'équipes en 2e division, une division intermédiaire nommée Promotion Nationale est créée, pour une seule saison.

Passerelle entre échelon professionnel et amateur

De 2016 à 2018, tous les participants de la Fédérale 1, championnat de 3e division, éligibles à la montée en Pro D2 sont réunis au sein d'une même poule, appelée poule Élite. Le premier de la poule accède directement à la Pro D2 à l'issue de la phase régulière tandis qu'une phase finale entre les équipes classées de la 2e à la 5e place définit le second club qui accède à la deuxième division. Deux ans après sa mise en place, cette poule est supprimée pour revenir à l'ancien format de la compétition avec quatre poules comprenant toutes des prétendants à l'accession en Pro D2[1].

D'après le vice-président de la FFR chargé du rugby amateur, Thierry Murie, cette poule « a eu un effet pervers en poussant les ambitions de clubs qui n'en avaient pas les moyens, et qui les a mis en difficulté financière »[2]. En effet, les dépôts de bilan (Auch, Saint-Nazaire) ou relégations administratives (Limoges, Strasbourg) se sont succédé[2]. Au contraire, d'autres, comme l'entraîneur de Rouen, Richard Hill, ancien international anglais, regrettent cette poule qui avait l'avantage de mieux préparer sportivement les équipes au niveau du monde professionnel[2].

À la suite de l'arrêt de la saison 2019-2020 des championnats de rugby à XV à cause de la pandémie de Covid-19 en France, la Fédération française de rugby et la Ligue nationale de rugby s'opposent sur le maintien du système d'accession et de rétrogradation entre la Pro D2 et la Fédérale 1 lors de cette intersaison. La LNR souhaite conserver les mêmes clubs professionnels au sein des deux premières divisions tandis que la FFR souhaite permettre aux deux meilleurs clubs de Fédérale 1 d'intégrer la Pro D2, quitte à changer le format du championnat[3]. Pour résoudre ce conflit, Bernard Laporte, président de la Fédération, propose en la création d'un championnat fédéral national à douze clubs entre les deux divisions[4].

En , la Fédération et la Ligue s'accordent pour la création de la Nationale, championnat de troisième division, passerelle entre la Pro D2 professionnelle et la Fédérale 1 amateur. Ce championnat est organisé par la FFR mais co-financé à parts égales par les deux institutions[5]. Les 18 premiers du classement national de la saison 2019-2020 de Fédérale 1 sont invités à participer à cette nouvelle compétition[6]. Quatorze clubs répondent favorablement et sont ainsi retenus pour la première édition : SC Albi, RC Aubenas, Blagnac rugby, CS Bourgoin-Jallieu, US bressane, SO Chambéry, Union Cognac Saint-Jean-d'Angély, US Dax, Stade dijonnais, RC Massy, RC Narbonne, Stade niçois, RC Suresnes et Stado Tarbes[7]. Parmi ces quatorze clubs, neuf ont déjà évolué en Pro D2[8].

Le , la création de la compétition est officiellement validée par le comité directeur de la Fédération française de rugby[9]. À titre de transition, la Nationale est encore partie intégrante de la 1re division fédérale pour la saison 2020-2021 d'après les règlements officiels[Note 2], avant de devenir une division distincte à partir de la saison 2021-2022[10].

Bien que la première saison ait été perturbée par la pandémie de Covid-19, la reconduction de cette nouvelle division est assurée par la Fédération[11].

Formule actuelle

La première saison, en 2020-2021, se déroule sous forme d'une poule unique de quatorze clubs avec deux montées en Pro D2 et deux descentes en Fédérale 1 à l'issue du championnat[8].

Les deux premiers du championnat sont directement qualifiés en demi-finale tandis que les clubs classés de la 3e à la 6e place disputent des matchs de barrages, sur le terrain des mieux classés, pour rejoindre le dernier carré. Les demi-finales se disputent en aller-retour et permettent aux vainqueurs d’accéder à la Pro D2 la saison suivante s'ils remplissent les critères du cahier des charges d'accession[6]. Si l'un des clubs finalistes ne les remplit pas, il n'y aura qu'une montée et donc une seule descente de Pro D2[6]. Les deux clubs jouent enfin une finale pour attribuer le titre de champion de France[12].

Les deux derniers clubs de la poule sont relégués en Fédérale 1[12].

Notes et références

Notes

  1. La première division a contenu jusqu'à 80 clubs dans les années 1980.
  2. Pour la saison 2020-2021, la Nationale est officiellement désignée en tant que « 1re division fédérale - Nationale », en opposition avec les autres poules de Fédérale 1 désignées en tant que « 1re division fédérale - Jean-Prat »

Références

  1. « Fédérale 1 : la poule élite supprimée », La Dépêche du Midi, (consulté le 10 juin 2020).
  2. a b et c « Fédérale 1. Un championnat à deux vitesses, aux portes du rugby professionnel », Ouest-France, (consulté le 10 juin 2020).
  3. « Rugby. Pro D2 : les présidents de clubs ne veulent pas d’un passage à 18 équipes », Ouest-France, (consulté le 10 juin 2020).
  4. « Rugby. Bernard Laporte propose à la LNR un « championnat national » de troisième division », Ouest-France, (consulté le 10 juin 2020).
  5. David Reyrat, « Accord Ligue-Fédération pour la création d'une «PRO D3» », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 10 juin 2020).
  6. a b et c « Nationale : Tremplin vers l’élite », sur ffr.fr, (consulté le 17 juin 2020).
  7. « National : les quatorze clubs connus », L'Équipe, (consulté le 10 juin 2020).
  8. a et b Nicolas Zanardi, « Phases finales, aides financières... Comment fonctionnera la nouvelle division National », sur rugbyrama.fr, (consulté le 12 juin 2020).
  9. « Comité Directeur : Les principales décisions », sur ffr.fr, (consulté le 17 juin 2020).
  10. « Règlement du championnat de France de 1re division fédérale » [PDF], sur ffr.fr, (consulté le 12 juillet 2020).
  11. Quentin Put, « La Nationale confirmée pour les trois prochaines saisons », sur rugbyrama.fr, (consulté le 2 mai 2021).
  12. a et b Nicolas Zanardi, « National : le format de la compétition est officiel », sur rugbyrama.fr, (consulté le 16 juin 2020).

Liens externes