Championnat de France de rugby à XV de 1re division fédérale

Championnat de France
de 1re division fédérale
Description de l'image Logo Fédérale 1 2019.png.
Généralités
Sport Rugby à XV
Création 2001
Organisateur(s) Fédération française de rugby
Éditions 16
Périodicité annuelle
Nations Drapeau de la France France
Participants 47 clubs
Statut des participants amateur ou semi-pro ou professionnel
Hiérarchie
Hiérarchie Quatrième division
Niveau supérieur Nationale
Niveau inférieur Fédérale 2

Palmarès
Tenant du titre Rouen NR (2019)
Plus titré(s) Colomiers rugby[1] (3)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Fédérale 1 2021-2022

Le championnat de France de rugby à XV de 1re division fédérale, appelé plus simplement Fédérale 1, est l'échelon national supérieur du championnat de France de rugby à XV amateur masculin et est considéré à ce titre comme l'élite amateur masculin. Il est organisé par la Fédération française de rugby depuis 2000, date à laquelle il a remplacé le Groupe B2.

Histoire

A l'issue de la saison 1996-1997, de nouvelles modifications de la hiérarchie du rugby en France interviennent :

  • les Groupes A1 et A2 sont séparés de la 1re division, le Groupe A2 correspondant au 2e échelon
  • le Groupe B est également divisé en deux, prennant le nom de Nationale 1 et de Nationale 2 correspondant aux 3e et 4e échelons du rugby français
  • les équipes du championnat de 2e division (correspondant en 1996 au 3e échelon) sont reversées en Nationale 2
  • les équipes du championnat de 3e division (correspondant en 1996 au 4e échelon) ne prendra le nom de Nationale 3 qu'en 1999, et se positionne au 5e échelon du rugby français.

De 2016 à 2018, tous les participants de la Fédérale 1, championnat de 3e division, éligibles à la montée en Pro D2 sont réunis au sein d'une même poule, appelée poule Élite. Le premier de la poule accède directement à la Pro D2 à l'issue de la phase régulière tandis qu'une phase finale entre les équipes classées de la 2e à la 5e place définit le second club qui accède à la deuxième division. Deux ans après sa mise en place, cette poule est supprimée pour revenir à l'ancien format de la compétition avec quatre poules comprenant toutes des prétendants à l'accession en Pro D2[2].

Pour la saison 2020-2021, un nouveau championnat National devient le 3e échelon français, composé de quatorze clubs issus de la Fédérale 1. La Fédérale 1 devient ainsi le 4e échelon.

La veille des demi-finales du trophée Jean-Prat de l'édition 2015, la FFR dévoile le premier logo de la compétition.

Formules

Phase préliminaire

Jusqu'à la saison 2015-2016

40 équipes réparties en 4 poules de 10. Chaque équipe rencontre les 9 autres équipes de la poule en matches aller/retour, soit 18 rencontres par équipe. À l'issue de la phase préliminaire :

  • les 4 premiers dans chaque poule sont qualifiées pour les phases finales, soit 16 équipes.
  • les 2 derniers dans chaque poule sont reléguées en Fédérale 2, soit 8 équipes.

De saison 2016-2017 à saison 2017-2018

41 clubs sont répartis en quatre groupes.

  • Une poule de onze ; la poule d'accession à la Pro D2[3] pour les équipes prétendant à l'accession en Pro D2. Ces équipes ont répondu à un cahier des charges et ont été choisies sur dossier par la FFR et la DNACG. Lors de la phase régulière, chaque équipe rencontre les autres équipes de la poule en matches aller/retour, soit vingt rencontres par équipe.
  • Trois poules de dix ; les poules géographiques pour disputer la qualification au trophée Jean Prat et le titre de champion de 1re division fédérale. Cette qualification n'offrira aucun ticket pour la Pro D2. Chaque équipe rencontre les autres équipes de la poule en matches aller/retour, soit dix-huit rencontres par équipe.

Le premier de la poule d'accession, à l'issue de la phase régulière, accèdera directement à la Pro D2. Une phase finale entre les équipes classées de la 2e à la 5e place définira le second club qui accèdera à la Pro D2[4].

Les cinq premiers ainsi que le meilleur 6e des poules 2, 3 et 4 jouent les phases finales du trophée Jean-Prat selon le format habituel. Les seize qualifiés pour la phase finale s'affrontent en huitièmes de finale en matchs aller-retour. Les quarts et demi-finales se jouent également sur deux matchs et la finale se dispute sur un seul match sur terrain neutre.

Les 10e des poules 2,3 et 4 sont relégués directement en Fédérale 2. Le 11e de la poule 1 et les 9e des poules 2,3 et 4 disputent des play-down, chaque équipe affrontant en confrontation aller/retour les trois autres. Les deux clubs classés en avant-dernière et dernière position de ce groupe descendent à l'échelon inférieur. Au total, cinq équipes sont reléguées en Fédérale 2.

Depuis la saison 2018-2019

Après la dissolution de la formule « élite », un nouveau point de règlement est instauré. Ainsi, des points supplémentaires sont distribués à trois reprises dans la saison, pour cette première saison les , ainsi qu'à l'issue de la saison régulière. Un bonus de deux, un ou zéro points est ainsi attribué à chaque échéance aux clubs selon la complétude de leurs dossiers justificatifs administratifs rendus à la fédération. Après la première échéance, l'ensemble des 47 clubs sont récompensés par le tarif maximum de deux points[5].

Phase finale

Jusqu'à la saison 2014-2015

Cette partie du championnat est réservée aux seize clubs finissant entre la 1re et 4e places de chaque poule durant la phase préliminaire. Les quatre premiers de chaque poule sont qualifiés pour les huitièmes de finale. La phase finale se joue en matchs aller-retour jusqu'en demi-finales. Les deux vainqueurs sont alors promus en Pro D2 et s'affrontent pour le titre de champion lors d'une finale disputée sur terrain neutre.

Saison 2015-2016

Les phases finales sont divisées en deux tableaux différents : un pour l'accession en Pro D2 et l'autre pour le trophée Jean Prat et le titre de champion de 1re division fédérale [6]. Les équipes qui postulent à la montée en Pro D2 doivent déposer un dossier auprès de la FFR. Parmi les six clubs les mieux classés et dont les dossiers ont été retenus, les deux meilleurs sont directement qualifiés pour les demi-finales et quatre autres jouent les barrages. Les tours se jouent en aller-retour. Les seize meilleurs autres clubs jouent les phases finales du trophée Jean-Prat selon le format habituel. Un cinquième ou sixième de poule peut être repêché pour le trophée Jean-Prat si une ou deux équipes du groupe jouent les play off d'accession.

Une réforme proposée par les clubs

L'Union des clubs de rugby amateurs français (UCRAF) a rassemblé 37 clubs sur quarante autour d'un projet de réforme pour tenir comptes des très fortes disparités internes à la division. Les clubs seraient rassemblés en une poule de 14, avec les meilleures équipes qui aspirent à la montée en Pro D2, et deux poules de 13. Après un aller-retour, les huit meilleurs de la poule de 14 et les 4 meilleurs des poules de 13 seraient qualifiés les phases finales. Les premiers des groupes de 13 accèdent à la poule de 14 en lieu et place des treizième et quatorzième. Les équipes classées douzièmes et treizièmes des poules de 13 sont relégués en Fédérale 2 alors que les équipes classées 9 à 11 des poules de 13 et les équipes classées 13 et 14 de la poule de 14 jouent les barrages de relégation[7].

Les clubs de Fédérale 1 espèrent augmenter leurs recettes avec plus de matches en lieu et place de la coupe de la fédération. Finalement cette formule n'est pas mise en place pour la saison 2016-2017.

À partir de la saison 2016-2017

Les phases finales sont divisées en trois tableaux différents : un premier pour l'accession, du second club, en Pro D2, un second pour le trophée Jean Prat et le titre de champion de 1re division fédérale, le troisième pour les clubs qui disputeront un play-down avec cinq équipes reléguées en Fédérale 2.

Palmarès

Trophée Jean-Prat

Année Vainqueur Score Finaliste
Nationale 1
1998 Stade montois 45 – 3 Villefranche de Lauragais
1999 RC Aubenas Vals 25 – 24 SC Graulhet
2000 FC Oloron[Note 1] 30 – 23 SC Albi
2001 Promotion Nationale : US Tours 18 – 12 SC Albi
Nationale 1 : US Oyonnax 33 – 16 US La Teste
Fédérale 1
2002 Lyon OU 28 – 23 SC Albi
2003 USA Limoges 19 – 18 US Oyonnax
2004 Pays d'Aix RC 21 – 12 Stade bordelais
2005 US Colomiers 40 – 20 FC Oloron
2006 UA Gaillac 21 – 18 USA Limoges
2007 Stade aurillacois 31 – 6 Blagnac SCR
2008 US Colomiers 36 – 3 US bressane
2009 CA Lannemezan 9 – 6 Pays d'Aix RC
2010 US Carcassonne 16 – 3 CA Saint-Étienne
2011 AS Béziers 13 – 6 CA Périgueux
2012 Colomiers rugby 20 – 16 RC Massy
2013 US bressane 15 – 13 CS Bourgoin-Jallieu
2014 US Montauban 18 – 14 RC Massy
2015 Pays d'Aix RC 12 – 6 Lille Métropole rugby
2016 SO Chambéry 34 – 27 Avenir valencien
2017 Stade rouennais 29 – 15 AS Mâcon
2018 ASV Lavaur 24 – 21 SA Trélissac
2019 Rouen NR 30 – 25 Valence Romans DR
2020 Non décerné en raison de période de confinement à la suite de la pandémie de Covid-19[Note 2],[8]
2021 La FFR ayant annoncé l'arrêt définitif des compétitions amateurs le titre n'est donc pas décerné[9].

Challenge Yves du Manoir depuis 2018

Le champion de France de Première division fédérale (Challenge Yves du Manoir depuis 2018) est le vainqueur de la seconde phase, mettant aux prises les 24 équipes non qualifiées pour le Trophée Jean-Prat.

Records

Meilleurs marqueurs d'essais

Le tableau suivant donne les meilleurs marqueurs d'essais de Fédérale 1 depuis la saison 2006-2007 au 28 mars 2021[10]. Ce classement est dominé par l'ailier ou arrière Pierre Lafitte.

Les noms en gras indiquent les joueurs encore en activité dans le championnat de France de Fédérale 1.

Classement Joueur Nationalité Nombre d'essais
1 Pierre Lafitte Drapeau de la France France 54
2 Benjamin Alcalde Drapeau : France France 49
3 Adil Achahbar Drapeau du Maroc Maroc 47
4 Renaud Delmas Drapeau de la France France 45
5 Gabin Villière Drapeau de la France France 44
- Stéphane Bonvalot Drapeau : France France 44
7 Julien Dechavanne Drapeau : France France 43
8 Raphaël Lebeault Drapeau de la France France 42
9 Fabien Grimaud Drapeau : France France 41
- Simon Sarthou Drapeau de la France France 41
- Kolino Ramoka Drapeau des Fidji Fidji 41
12 Mani Vakaloa Drapeau : Tonga Tonga 40
- Paul Dubert Drapeau : France France 40
14 Orlando Stott Drapeau : France France 39
- Tunufai Tavalea Drapeau : Tonga Tonga 39
- Cyril Lin Drapeau : Suisse Suisse 39
17 Pierre Mathuriau Drapeau : France France 37
18 Stéphane Douthe Drapeau : France France 36
- Charles Kandé Drapeau de la France France 36
20 Théo Brunel Drapeau de la France France 35
- Jean-Baptiste Villetorte Drapeau de la France France 35

Meilleurs buteurs

Le tableau suivant donne les meilleurs buteurs du championnat de France de rugby à XV de 1re division fédérale depuis la saison 2006-2007 au 28 mars 2021[10].

Les noms en gras indiquent les joueurs encore en activité dans le championnat de France de Fédérale 1.

Classement Joueur Clubs Période
1 Drapeau : France Nicolas Picabea 2006-2016 2065
2 Drapeau : France Paul Dubert 2006- 1889
3 Drapeau : France Christophe Dasque 2010- 1860
4 Drapeau : France Frédéric Arniaud 2009-2019 1747
5 Drapeau : France Yann Dorbeaux 2006-2016 1696
6 Drapeau : France Alexandre Pichot 2006-2016 1545
7 Drapeau : France Frédéric Pujo 2006-2016 1316
8 Drapeau : France Mathieu Chabaud 2006-2014 1313
9 Drapeau : France Julien Lavie 2008-2016 1290
10 Drapeau : Espagne Mathieu Gratton 2006-2013 1242

Saison en cours

Télévision

En 2016, la chaîne de TNT L'Équipe acquiert les droits de la Fédérale 1 et ce jusqu'en 2021 avec la diffusion d'une rencontre de « poule élite » à chaque journée, la finale du trophée Jean Prat, et les deux matchs aller-retour de la finale d'accession en Pro D2.

Lors de la saison 2019-2020, cette chaîne diffuse environ deux matchs par semaine en première partie de soirée, les lundi et les vendredi.

Presse écrite

Le championnat est couvert par le journal Midi olympique bi-hebdomadaire consacré au rugby, ainsi que dans les pages sports de certains quotidiens régionaux, notamment dans le Sud de la France.

Radio

Le championnat de 3e division est à suivre sur certaines antennes régionales de France Bleu notamment dans le Sud de la France.

Notes et références

Notes

  1. Du fait du resserrement de l'élite, aucun club de Fédérale 1 n'accède à la Division 2 pour l'année 2000-2001.
  2. En raison du prolongement de la période de confinement à la suite de la pandémie de Covid-19, la FFR décide, le , d'arrêter définitivement les championnats amateurs à tous niveaux, pour la saison en cours. Le titre n'est donc pas décerné.

Références

  1. « Palmarès Fédérale 1 », sur www.itsrugby.com (consulté le )
  2. « Fédérale 1 : la poule élite supprimée », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  3. Jordi Demory, Fédérale 1 : Avec une poule Elite pour la saison 2016 – 2017.
  4. Fédérale 1 - La composition des poules pour la saison 2016-2017.
  5. Loïc Colombié, « Fédérale 1/2 : après le bonus offensif, voici le bonus administratif », sur lerugbynistere.fr, (consulté le ).
  6. [1]
  7. Pierre-Yves Crochet, Rugby : à quoi va ressembler la Fédérale 1 la saison prochaine ?, Sud Ouest, .
  8. a et b « COVID-19 : arrêt des compétitions de rugby amateur pour la saison 2019-2020 », sur www.ffr.fr, (consulté le ).
  9. « Bureau fédéral : arrêt des compétitions amateurs pour la saison 2020-2021 », sur www.ffr.fr, (consulté le ).
  10. a et b « Federale 1 - Statistiques joueurs », sur itsrugby.fr (consulté le ).

Liens externes