Championnat de France de rugby à XV 2020-2021

Top 14 2020-2021
Description de l'image Top 14.svg.
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) LNR
Édition 122e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date -
Participants 14 équipes
Site(s) Finale :
Stade de France,
Drapeau : France Saint-Denis
Site web officiel Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Pro D2 2020-2021

Palmarès
Tenant du titre non attribué [1]
Promu(s) en début de saison
Vainqueur
Finaliste
Demi-finalistes Racing 92
Union Bordeaux-Bègles
Relégué(s) SU Agen
Aviron bayonnais
Meilleur(s) réalisateur(s) Drapeau : Argentine Benjamín Urdapilleta (321 points)

Navigation

La saison 2020-2021 de Top 14 est la 122e édition du championnat de France de rugby à XV. Elle oppose pour la 16e année consécutive les quatorze meilleures équipes professionnelles de rugby à XV françaises. La saison débute le et se termine le lors de la finale pour le titre de Champion de France.

Aucune équipe n'est tenante du titre, l'édition précédente ayant été interrompue à la 17e journée de la saison régulière. De même, aucune équipe n'est promue de division inférieure et aucune équipe n'est reléguée en division inférieure.

La saison est marquée par la pandémie de Covid-19 qui fait que les matchs sont joués à huis clos de novembre 2020 à mai 2021, avant que la réouverture des tribunes ne soit conditionnée au respect de jauges[2].

Présentation

Participants

À la suite de l'interruption la saison 2019-2020, aucune équipe n'est reléguée en Pro D2, les quatorze mêmes clubs disputent le championnat. Ces équipes sont les suivantes :

Liste détaillée des participants
Club Dernière
montée
Budget
en M€
Classement
2019-2020
Entraîneur(s) Stade Capacité
SU Agen 2017 - 13e Drapeau : France Philippe Sella, Christophe Laussucq, Rémy Vaquin, Benoît Lecouls, Régis Sonnes, David Ortiz, Sylvain Mirande Stade Armandie (Agen) 14 042
Aviron bayonnais 2019 - 9e Drapeau : France Yannick Bru, Joël Rey, Rémy Ladauge Stade Jean-Dauger (Bayonne) 16 934
Union Bordeaux Bègles 2011 - 1er Drapeau : France Christophe Urios, Frédéric Charrier, Julien Laïrle, Jean-Baptiste Poux,
Drapeau : Afrique du Sud Heini Adams
Stade Chaban-Delmas (Bordeaux) 33 290
CA Brive 2019 - 11e Drapeau : Irlande Jeremy Davidson
Drapeau : France Marc Dal Maso, Jean-Baptiste Péjoine
Stade Amédée-Domenech (Brive-la-Gaillarde) 13 979
Castres olympique 1989 - 10e Drapeau : Argentine Mauricio Reggiardo
Drapeau : France Stéphane Prosper, Pierre-Henry Broncan, David Darricarrère
Drapeau : Angleterre Joe Worsley
Stade Pierre-Fabre (Castres) 12 500
ASM Clermont 1925 - 6e Drapeau : France Franck Azéma, Bernard Goutta, Xavier Sadourny, Didier Bès
Drapeau : Nouvelle-Zélande Benson Stanley
Stade Marcel-Michelin (Clermont-Ferrand) 19 022
Lyon OU 2016 - 2e Drapeau : France Pierre Mignoni, David Gérard, David Attoub
Drapeau : Nouvelle-Zélande Kendrick Lynn
Matmut Stadium Gerland (Lyon) 35 029[3]
Montpellier HR 2003 - 8e Drapeau : France Xavier Garbajosa, Pierre-Philippe Lafond, Philippe Saint-André, Olivier Azam, Jean-Baptiste Élissalde GGL Stadium (Montpellier) 15 697
Stade français 1997 - 14e Drapeau : Argentine Gonzalo Quesada
Drapeau : France Laurent Sempéré, Julien Arias
Stade Jean-Bouin (Paris) 20 000[4]
Section paloise 2015 - 12e Drapeau : France Nicolas Godignon, Frédéric Manca, Drapeau : Nouvelle-Zélande Paul Tito, Thomas Domingo, Geoffrey Lanne-Petit, Sébastien Piqueronies Stade du Hameau (Pau) 18 324
Racing 92 2009 - 3e Drapeau : France Laurent Travers, Dimitri Szarzewski
Drapeau : Irlande Mike Prendergast
Drapeau : Argentine Patricio Noriega,
Paris La Défense Arena (Nanterre) 32 000
Stade rochelais 2014 - 5e Drapeau : Nouvelle-Zélande Jono Gibbes
Drapeau : Irlande Ronan O'Gara
Drapeau : France Grégory Patat
Stade Marcel-Deflandre (La Rochelle) 16 000
RC Toulon 2008 - 4e Drapeau : France Patrice Collazo, Éric Dasalmartini, Julien Dupuy Stade Mayol (Toulon) 18 200
Stade toulousain 1907 - 7e Drapeau : France Ugo Mola, Jean Bouilhou, Clément Poitrenaud, Laurent Thuéry, Virgile Lacombe
Drapeau : Afrique du Sud Alan-Basson Zondagh
Stade Ernest-Wallon (Toulouse) 19 500

Les équipes ne participant pas à la Coupe d'Europe 2020-2021 participent d'office au Challenge européen 2020-2021.

Calendrier

La LNR publie le calendrier de la nouvelle saison le [5].

Le début de la compétition est retardé à cause de la pandémie de Covid-19. La phase régulière débute le vendredi par le match Montpellier HR - Section paloise en ouverture de la première journée et doit se terminer le samedi .

Les matchs de barrage ainsi que le barrage d'accession au Top 14 se tiennent le weekend du 12 et 13 juin 2021. La semaine suivante ont lieu les demi-finales à Lille, au stade Pierre-Mauroy[6], tandis que la finale se déroule le au Stade de France.

Calendrier du Top 14 2020-2021
Nom Date Équipes participantes
Phase régulière
Matchs aller 14
1re journée
Boxing Day
13e journée
4/5/6 septembre 2020
27 décembre 2020
1er/2/3 janvier 2021
Matchs retour
14e journée
eFan Days
26e journée
8/9/10 janvier 2021
16/17/18 avril 2021
5 juin 2021
Phase finale
Barrages 11/12 juin 2021 4
Barrage d'accession 2 (1 + 1)
Demi-finales 18/19 juin 2021, à Lille 4
Finale 25 juin 2021, au Stade de France 2
en italique : club issu de division inférieure

Le Boxing Day se tient le dimanche , pour la clotûre de la 12e journée et propose trois matchs durant la même journée : Stade rochelais - Montpellier HR, RC Toulon - ASM Clermont Auvergne et Stade toulousain - Union Bordeaux Bègles.

Les eFan Days sont reconduites pour la saison 2020-2021 et ont lieu le weekend du pour la 21e journée, durant lesquelles les derbys du rugby professionnel seront mis à l'honneur, comme Racing 92 - Stade français ou encore Castres olympique - Stade toulousain.

Influence de la pandémie de Covid-19 sur le championnat

Comme l'édition précédente, le championnat est marqué par la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19. Le premier ministre Jean Castex annonce le qu'une jauge maximale de 5000 spectateurs est imposée pour tous les évènements accueillant du public jusqu'au , incluant les stades de rugby[7]. Passée cette date, tous les matchs sont joués à huis-clos[8]. Il faut attendre la 25e journée et l'assouplissement des mesures sanitaires pour voir le retour du public dans les tribunes, dans le respect d'une jauge de 1000 spectateurs.

L'absence de public dans les tribunes est responsable d'une hausse de 60% des victoires à l'extérieur par rapport à la saison précédente[9] : si près de 22% des matchs se soldaient par une victoire de l'équipe visiteuse durant l'exercice précédent, l'équipe jouant à l'extérieur l'emporte dans plus de 36% des matchs s'étant déroulés de la 1re à la 17e journée.

Compétition

Saison régulière

La saison régulière voit les 14 équipes s'affronter en matchs aller/retour sur 26 journées. Le calendrier des journées est établi par le Comité Directeur en amont de la première journée.

A l'issue de la saison régulière, les six meilleures équipes au classement accèdent à la phase finale, tandis que la 13e équipe au classement participe au match d'accession contre le finaliste de Pro D2 et que la dernière équipe au classement est reléguée en Pro D2.

Classement

Le classement de la saison régulière est établi en fonction des points terrain auxquels sont ajoutés les points de bonus et retranchés, le cas échéant, les points de pénalisation[10].

Une équipe remporte 4 points terrain par victoire, 2 points terrain par match nul, 0 point par défaite. Une équipe perd 2 points terrain en cas de forfait ou de disqualification, tandis que l'équipe adverse en emporte 5.

Une équipe remporte 1 point de bonus offensif si elle marque 3 essais ou plus que son adversaire lors d'une même rencontre, et remporte 1 point de bonus défensif si elle perd de 5 points ou moins.

Si deux ou plusieurs équipes se trouvent à égalité au classement de la saison régulière, les facteurs suivants sont pris en compte pour les départager :

  • Nombre de points terrain, de bonus et de pénalisation obtenus sur l'ensemble des rencontres ayant opposé les équipes concernées ;
  • Goal-average sur l'ensemble de la compétition ;
  • Goal-average sur l'ensemble des rencontres ayant opposé les équipes concernées ;
  • Plus grande différence entre le nombre d'essais marqués et concédés sur l'ensemble des rencontres ayant opposé les équipes concernées ;
  • Plus grande différence entre le nombre d'essais marqués et concédés sur l'ensemble de la compétition ;
  • Nombre de forfaits n'ayant pas entraîné de forfait général de la compétition ;
  • Place au classement général obtenue à la saison précédente dans le championnat[11].


Classement à l'issue de la 25e journée — mise à jour :
Rang Club Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Stade toulousain C1 26 17 1 8 8 3 767 557 210 81
2 Stade rochelais 26 17 0 9 6 4 726 452 274 78
3 Racing 92 26 17 0 9 6 4 757 577 180 78
4 Union Bordeaux Bègles 26 15 1 10 7 3 740 546 194 72
5 ASM Clermont 26 15 1 10 6 3 830 619 211 71
6 Stade français Paris 26 15 0 11 6 4 701 622 79 70
7 Castres olympique 26 15 1 10 3 4 625 676 -51 69
8 RC Toulon 26 14 0 12 7 3 641 605 36 66
9 Lyon OU 26 14 1 11 3 4 678 568 110 65
10 Montpellier HR C2 26 10 0 16 6 8 579 615 -36 54
11 CA Brive 26 11 0 15 2 5 585 711 -126 51
12 Section paloise 26 9 1 16 2 6 688 752 -64 46
13 Aviron bayonnais 26 10 0 16 1 5 565 796 -231 46
14 SU Agen 26 0 0 26 0 2 315 1101 -786 2
Qualification pour les demi-finales (no 1, no 2) et pour la Coupe d'Europe 2021-2022.
Qualification pour les barrages (no 3, no 4, no 5, no 6) et pour la Coupe d'Europe 2021-2022.
Qualification pour la Coupe d'Europe 2021-2022 (no 7 et Montpellier HR, vainqueur du Challenge européen 2020-2021).
Barrage face au finaliste de Pro D2 2020-2021 (no 13).
Relégué en Pro D2 pour la saison 2021-2022 (no 14).
C1 : vainqueur de la Coupe d'Europe 2020-2021C2 : vainqueur du Challenge européen 2020-2021
Leader par journée
Stade toulousainStade rochelaisASM Clermont AuvergneStade toulousainASM Clermont AuvergneRacing 92Club athlétique Brive Corrèze Limousin

Le Stade toulousain est premier du classement de la phase régulière de la 4e à la 6e journée et depuis la 14e journée. Le club est resté leader du championnat durant 16 journées et assure sa première place lors de la dernière journée, avec sa victoire à l'extérieur contre l'Union Bordeaux Bègles.

Lanterne rouge par journée
Sporting Union Agen Lot-et-GaronneMontpellier Hérault rugbyAviron bayonnais rugby pro

Le SU Agen est dernier du classement de la phase régulière depuis la 3e journée. Le club est mathématiquement relégué et assuré de rester à cette place depuis la 21e journée, après la victoire de la Section paloise sur l'Aviron bayonnais le [12].

Résultats

L'équipe qui reçoit est indiquée dans la colonne de gauche.

Tableau de résultats — mise à jour :
Résultats (▼dom., ►ext.) AGE BAY BOR BRI CAS CLE LYO MON SFR PAU RAC LAR TLN TLS
Agen 15-26 3-49 6-15 22-26 16-52 16-19 19-39 3-20 7-47 14-54 13-43 9-38 0-59
Bayonne 48-20 22-47 26-23 23-26 21-19 20-28 29-20 9-12 22-23 23-13 19-36 35-29 20-24
Bordeaux Bègles 71-5 43-19 25-20 20-16 16-16 31-9 57-9 44-6 29-23 12-17 11-26 31-18 10-21
Brive 57-3 42-23 25-23 28-33 21-43 12-8 23-22 28-31 19-13 19-23 24-12 25-23 16-36
Castres 39-23 31-21 29-30 24-25 14-40 37-29 48-17 16-22 38-33 28-26 22-15 46-24 26-24
Clermont 31-12 73-3 36-37 37-27 59-19 26-18 15-21 41-27 50-29 22-24 25-20 25-16 33-30
Lyon 52-7 62-10 27-10 24-7 14-15 41-30 24-20 20-19 17-18 23-27 22-18 54-16 31-23
Montpellier 42-13 23-19 22-23 30-6 19-21 22-16 16-21 31-6 23-26 22-24 32-22 29-10 9-16
Stade français 40-21 19-26 26-16 51-21 29-9 27-34 46-27 32-10 46-32 25-27 35-13 24-23 48-14
Pau 33-23 43-33 29-24 27-32 13-17 31-42 29-29 41-25 29-27 29-35 24-35 29-33 16-22
Racing 92 45-10 43-17 32-33 55-12 23-20 45-19 34-26 41-17 29-35 24-22 26-22 23-29 24-30
La Rochelle 59-0 40-3 20-6 36-22 62-3 19-10 38-23 22-9 16-11 51-27 9-6 29-15 11-14
Toulon 34-17 14-16 25-19 35-19 19-6 27-9 36-14 25-21 35-13 18-13 25-21 11-29 44-10
Toulouse 63-18 28-32 45-23 42-17 16-16 36-27 7-16 16-29 48-24 31-9 34-16 39-23 39-19
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Les points marqués par chaque équipe sont inscrits dans les colonnes centrales (3-4) alors que les essais marqués sont donnés dans les colonnes latérales (1-6). Les points de bonus sont symbolisés par une bordure bleue pour les bonus offensifs (trois essais de plus que l'adversaire), orange pour les bonus défensifs (défaite par moins de cinq points d'écart), rouge si les deux bonus sont cumulés.

Barrage d'accession

Le club classé à la 13e place au classement à l'issue de la saison régulière dispute à l'extérieur un match d'accession contre le finaliste de Pro D2. Le gagnant joue en première division la saison suivante.

C'est ainsi que l'Aviron bayonnais, rattrapé par la Section paloise lors de la dernière journée, doit jouer son maintien contre le Biarritz olympique, finaliste de Pro D2[13].


Match d'accession
Samedi
17 h 30
Biarritz olympique 6 - 6
(3 - 0)
(3 - 3)
(6 - 3)
Aviron bayonnais Parc des sports d'Aguiléra, Biarritz
entre 5 000[14] et 8 000[15] spectateurs
Arbitre : Alexandre Ruiz
Pénalité(s) : Bosch (32e), Hart (83e)
Pénalité(s) : Lafage (52e), Germain (94e)

Phase finale

Les six premiers au classement de la saison régulière participent à la phase finale. Les deux équipes les mieux classées accèdent directement aux demi-finales et y affrontent les gagnants des matchs de barrages, opposant les équipes classées de la 3e à la 6e place.

Les demi-finales se jouent sur terrain neutre, et les gagnants s'affrontent en finale pour le titre de Champion de France.

Tableau final

Barrages Demi-finales Finale
  au Stade Chaban-Delmas, Bordeaux     au stade Pierre-Mauroy, Lille       au Stade de France, Saint-Denis
 [1] Stade toulousain  24
 [4] Union Bordeaux Bègles  25
 [4] Union Bordeaux Bègles  21  
 [5] ASM Clermont  16  
  au stade Pierre-Mauroy, Lille  [1] Stade toulousain  
  à Paris La Défense Arena, Nanterre
   [2] Stade rochelais  
 [3] Racing 92  38
 [2] Stade rochelais  19  
 [6] Stade français Paris  21  
 [3] Racing 92  6  

Barrages

Les matchs de barrage ont lieu le weekend du dans les stades des équipes qualifiées les mieux classées.


Barrage
Vendredi
21 h
Racing 92 38 – 21
(28 – 0)
Stade français Paris Paris La Défense Arena, Nanterre
Arbitre : Thomas Charabas
Essai(s) : 5 Fickou (5e), Thomas (11e), Machenaud (18e), Zebo (29e), Kolingar (43e)
Transformation(s) : 5 Machenaud (6e, 12e, 19e, 30e, 44e)
Pénalité(s) : 1 Le Garrec (50e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Bird (57e), Thomas (67e)
Essai(s) : 3 Naivalu (47e), Macalou (62e), Nayacalevu (66e)
Transformation(s) : 3 Segonds (48e, 63e, 67e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Naivalu (21e), Latu (26e)

Barrage
Samedi
21 h
Union Bordeaux Bègles 25 – 16
(13 – 7)
ASM Clermont Stade Chaban-Delmas, Bordeaux
Arbitre : Pascal Gaüzère
Essai(s) : 1 Maynadier (37e)
Transformation(s) : 1 Jalibert (38e)
Pénalité(s) : 6 Jalibert (24e, 35e, 50e, 59e, 66e, 77e)
Essai(s) : 1 Penaud (7e)
Transformation(s) : 1 Parra (8e)
Pénalité(s) : 3 (44e, 54e, 63e)

Demi-finales

Les demi-finales du championnat ont lieu le weekend du au stade Pierre-Mauroy, à Lille. La ville hôte a été désignée le par le comité directeur de la LNR, la métropole de Bordeaux s'étant également portée candidate.


Demi-finale
Vendredi
21 h
Stade rochelais 19 - 6
(16 - 6)
Racing 92 Stade Pierre-Mauroy, Lille
Arbitre : Mathieu Raynal
Essai(s) : 1 Retière (29e)
Transformation(s) : 1 West (30e)
Pénalité(s) : 4 West (12e, 21e, 27e, 53e)
Pénalité(s) : 2 Machenaud (8e, 14e)

Demi finale
Samedi
21 h
Stade toulousain 24 - 21
(14 - 7)
Union Bordeaux Bègles Stade Pierre-Mauroy, Lille
Arbitre : Tual Traini
Essai(s) : 2 Ntamack (5e), Ramos (67e)
Transformation(s) : 1 Ramos (68e)
Pénalité(s) : 4 Ramos (11e, 18e, 35e, 59e)
Essai(s) : 2 Lam (12e, 54e)
Transformation(s) : 1 Jalibert (13e)
Pénalité(s) : 3 Jalibert (44e, 61e, 77e)
Carton(s) rouge(s) : 1Seuteni (58e)

Finale

La finale du championnat a lieu le vendredi au Stade de France, à Saint-Denis.


Finale
Vendredi
21 h
Stade toulousain - Stade rochelais Stade de France, Saint-Denis
Arbitre : Mathieu Raynal

Statistiques

Évolution du classement

Journée → 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 19 15 16 17 18 20 21 22 23 24 25 26
Club
Agen 9 12 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14
Bayonne 14 11 6 8 9 9 10 11 8 9 9 11 11 12 12 12 13 13 12 12 12 12 13 12 12 13
Bordeaux Bègles 11 8 12 12 12 12 11 8 9 8 8 8 8 6 6 4 4 5 5 5 5 6 7 3 4 4
Brive 1 5 4 6 8 11 12 13 13 13 10 9 9 9 9 9 10 9 10 10 10 10 11 11 11 11
Castres 4 10 10 11 13 13 13 12 12 12 13 13 12 10 10 11 9 10 9 8 8 8 6 8 8 7
Clermont 6 3 1 5 4 2 1 2 3 3 6 7 7 5 5 6 5 4 4 4 4 4 4 5 5 5
Lyon 10 13 8 10 5 4 4 3 7 7 7 5 5 7 7 7 7 7 7 6 6 5 9 9 9 9
Montpellier 8 14 13 13 11 8 9 10 11 11 12 12 13 13 13 13 12 11 11 11 11 11 10 10 10 10
Paris 12 7 9 9 10 10 6 9 4 6 5 6 4 8 8 8 8 8 8 9 9 9 8 7 7 6
Pau 5 2 5 2 3 5 7 7 10 10 11 10 10 11 11 10 11 12 13 13 13 13 12 13 13 12
Racing 92 3 1 3 5 7 6 5 5 6 4 3 3 3 3 4 3 3 2 3 3 3 3 3 4 3 3
La Rochelle 2 9 11 3 2 3 2 1 1 1 1 1 1 2 2 2 2 1 2 2 2 2 2 2 2 2
Toulon 13 6 7 7 6 7 8 6 5 5 4 3 6 4 3 5 6 6 6 7 7 7 5 6 6 8
Toulouse 7 4 2 1 1 1 3 4 2 2 2 2 2 1 1 1 1 3 1 1 1 1 1 1 1 1
  • Qualification pour les demi-finales et la Coupe d'Europe 2021-2022.
  • Qualification pour les barrages et la Coupe d'Europe 2021-2022.
  • Qualification pour la Coupe d'Europe 2021-2022.
  • Participation au barrage de promotion-relégation face au finaliste de Pro D2 2020-2021.
  • Relégation en Pro D2 pour la saison suivante.

En gras et italique, les équipes comptant de retard un match ou plus (exemple : 12 pour le Stade français à l'issue de la 1re journée).

État de forme des équipes

Journée → 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 19 15 16 17 18 20 21 22 23 24 25 26
Club
Agen P P P P P P P P P P P P P P P P P P P P P P P P P P
Bayonne P G G P P G G P G P P P P G P G G P P G P P P G P P
Bordeaux Bègles P G P N P P G G G G P P G G G G G P G P G G G G P P
Brive G P G G P P P G P P G G P G G G P G P G P G P P P P
Castres G P G P P P G N P P G G G G P P G P G G G G G P G G
Clermont G P G N G G G P G G P P P G G P G G P G G P P G P G
Lyon P P G N G G G G P G G P P P G P P G G G P G P G P G
Montpellier P P P P G G P G P P G P P P P P P G G G G P G P G P
Paris G G P G P P G P G P G P G P P G P P G P G G G G G G
Pau G G P N G P P P P P P G G P P G P P P P G P G P P G
Racing 92 G G P P P G P G G G G G G G P G G G P P P P G G G G
La Rochelle G P G G G G G G P G P G G P G P G G P G G P P G G P
Toulon P G P G G G P G G G P G P P G P P G G P P G G P G P
Toulouse P G G G G P P N G G G G G G G G G P G P P G P P G G
  • Match gagné
  • Match nul
  • Match perdu
  • R : Match reporté


Séries de victoires : 9

Séries de matchs sans défaite : 10

Séries de défaites : 26

Séries de matchs sans victoire : 26

Meilleurs réalisateurs

Classement des meilleurs réalisateurs — Mis à jour le
Rang[16] Joueur Club Poste Points Essais Transf. Pén. Drop
1 Drapeau : Argentine Benjamín Urdapilleta Castres olympique Demi d'ouverture 321 5 46 68 0
2 Drapeau : France Joris Segonds Stade français Demi d'ouverture 317 0 52 67 4
3 Drapeau : France Antoine Hastoy Section paloise Demi d'ouverture 280 3 32 67 0
4 Drapeau : France Camille Lopez ASM Clermont Auvergne Demi d'ouverture 247 4 52 41 0
5 Drapeau : France Gaëtan Germain Aviron bayonnais Arrière 246 2 28 60 0
6 Drapeau : France Louis Carbonel RC Toulon Demi d'ouverture 230 4 30 50 0
7 Drapeau : France Matthieu Jalibert Union Bordeaux Bègles Demi d'ouverture 229 3 26 54 0
8 Drapeau : France Maxime Machenaud Racing 92 Demi de mêlée 203 1 33 44 0
9 Drapeau : France Thomas Ramos Stade toulousain Arrière 184 4 37 30 0
10 Drapeau : Nouvelle-Zélande Ihaia West Stade rochelais Demi d'ouverture 182 3 31 35 0

Meilleurs marqueurs

Classement des meilleurs marqueurs — Mis à jour le
Rang[16] Joueur Club Poste Essais
1 Drapeau : Fidji Josua Tuisova Lyon OU Ailier 14
2 Drapeau : France Matthis Lebel Stade toulousain Ailier 13
3 Drapeau : Fidji Filipo Nakosi Castres Olympique Ailier 12
4 Drapeau : France Grégory Alldritt Stade rochelais Troisième ligne 10
Drapeau : France Aymeric Luc Aviron bayonnais Ailier
Drapeau : France Donovan Taofifénua Racing 92 Ailier
7 Drapeau : France Pierre Bourgarit Stade rochelais Talonneur 9
Drapeau : Afrique du Sud Cobus Reinach Montpellier HR Demi de mêlée
Drapeau : France Sekou Macalou Stade français Troisième ligne
10 Drapeau : France Teddy Baubigny Racing 92 Talonneur 8
Drapeau : France Clovis Le Bail Section paloise Demi de mêlée
Drapeau : France Teddy Thomas Racing 92 Ailier
Drapeau : Australie Naivalu Sefanaia Stade français Ailier
Drapeau : France Noa Nakaitaci Lyon OU Ailier

Joueur du week-end

Après chaque journée, les internautes votent sur le site de la LNR pour élire le joueur du week-end.

Journée Joueur Club
1re journée[17] Drapeau : France Enzo Hervé CA Brive
2e journée[18] Drapeau : Afrique du Sud Cheslin Kolbe Stade toulousain
3e journée[19] Drapeau : France Gaëtan Germain Aviron bayonnais
4e journée[20] Drapeau : France Thomas Ramos Stade toulousain
5e journée[21] Drapeau : France Arthur Retière Stade rochelais
6e journée[22] Drapeau : Japon Kotaro Matsushima ASM Clermont
7e journée Non attribué
8e journée[23] Drapeau : Italie Sergio Parisse RC Toulon
9e journée[24] Drapeau : France Sekou Macalou Stade français
10e journée Non attribué
11e journée[25] Drapeau : France Antoine Dupont Stade toulousain
12e journée Drapeau : France Antoine Dupont Stade toulousain
13e journée Non attribué
14e journée[26] Drapeau : France Sofiane Guitoune Stade toulousain
15e journée Non attribué
16e journée[27] Drapeau : Argentine Benjamin Urdapilleta Castres olympique
17e journée[28] Drapeau : Fidji Kitione Kamikamica CA Brive
18e journée[29] Drapeau : France Swan Rebbadj RC Toulon
19e journée[30] Drapeau : France Matthieu Jalibert Union Bordeaux Bègles
20e journée[31] Drapeau : Fidji Levani Botia Stade rochelais
21e journée[32] Drapeau : Afrique du Sud Dillyn Leyds Stade rochelais
22e journée[33] Drapeau : France Antoine Dupont Stade toulousain
23e journée[34] Drapeau : France Louis Carbonel RC Toulon
24e journée[35] Drapeau : France Morgan Parra ASM Clermont
25e journée Non attribué
26e journée[36] Drapeau : France Morgan Parra ASM Clermont

Joueur du mois

Tous les mois, les internautes votent sur le site de la LNR pour élire le joueur du mois[37].

Mois Premier Deuxième Troisième
Joueur Club Votes Joueur Club Votes Joueur Club Votes
Septembre[38] Drapeau : Afrique du Sud Cheslin Kolbe Stade toulousain 67% Drapeau : France Antoine Hastoy Section paloise 19% Drapeau : Écosse Finn Russell Racing 92 14%
Octobre[39] Drapeau : France Sébastien Bézy ASM Clermont 51% Drapeau : France Jules Plisson Stade rochelais 37% Drapeau : Fidji Josua Tuisova Lyon OU 12%
Novembre[40] Drapeau : France Maxime Médard Stade toulousain 52% Drapeau : Nouvelle-Zélande Ben Lam Union Bordeaux Bègles 28% Drapeau : France Donovan Taofifénua Racing 92 20%
Décembre[41] Drapeau : France Antoine Dupont Stade toulousain 65% Drapeau : Italie Sergio Parisse RC Toulon 19% Drapeau : France Lester Etien Stade français 16%
Janvier [42] Drapeau : France Matthieu Jalibert Union Bordeaux Bègles 48% Drapeau : France Matthis Lebel Stade toulousain 33% Drapeau : France Enzo Hervé CA Brive 19%
Février [43] Drapeau : Nouvelle-Zélande Pita Ahki Stade toulousain 68% Drapeau : France Camille Lopez ASM Clermont 25% Drapeau : France Noa Nakaitaci Lyon OU 7%
Mars [44] Drapeau : Argentine Benjamín Urdapilleta Castres olympique 67% Drapeau : Fidji Josua Tuisova Lyon OU 22% Drapeau : Angleterre Alex Lozowski Montpellier HR 11%
Avril [45] Drapeau : France Anthony Jelonch Castres olympique 51% Drapeau : Fidji Josua Tuisova Lyon OU 26% Drapeau : France Jonathan Danty Stade français 23%
Mai [46] Drapeau : France Louis Carbonel RC Toulon 62% Drapeau : Fidji Sefania Naivalu Stade français 23% Drapeau : France Teddy Thomas Racing 92 15%
Juin

Équipe-type de la saison selon Opta

Avants

  • Drapeau : Inconnu [[]] – Pilier gauche, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Talonneur, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Pilier droit, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Deuxième ligne, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Deuxième ligne, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Troisième ligne aile, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Troisième ligne centre, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Troisième ligne aile, [[]]

Arrières

  • Drapeau : Inconnu [[]] – Demi de mêlée, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Demi d'ouverture, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Ailier gauche, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Centre, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Centre, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Ailier droit, [[]]
  • Drapeau : Inconnu [[]] – Arrière, [[]]

Bilan de la saison

Notes et références

  1. « Top 14 - Pro D2 : les présidents d'accord pour ne pas attribuer de titre », sur lequipe.fr, (consulté le 21 mai 2020).
  2. « Top 14 / Pro D2 - Le retour dans les stades, c’est enfin une réalité ! », sur Rugbyrama, (consulté le 24 mai 2021)
  3. En s’installant à Gerland, le LOU Rugby joue-t-il à la roulette russe ?, sur rue89lyon.fr.
  4. « Le stade Jean Bouin s'offre une nouvelle configuration », sur www.stade.fr (consulté le 20 octobre 2017).
  5. Ligue Nationale de Rugby, « TOP 14 | LE CALENDRIER DE LA SAISON 2020/2021 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 1er novembre 2020)
  6. Ligue Nationale de Rugby, « Les demi-finales 2020/2021 du TOP 14 auront lieu dans la métropole de Lille le week-end du 19 juin », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 1er novembre 2020)
  7. https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-tests-masque-rassemblements-ce-qu-il-faut-retenir-des-annonces-de-jean-castex-11-08-2020-8366472.php.
  8. « Top 14: silence, on joue, le rugby à huis clos », sur Challenges (consulté le 24 mai 2021)
  9. Louis Bareyt, « Top 14. Le Huis Clos responsable d'une hausse stratosphérique des victoires à l'extérieur », sur Le Rugbynistère, (consulté le 24 mai 2021)
  10. Ligue Nationale de Rugby, « Rugby Top 14 : Classement », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 24 mai 2021)
  11. Le classement général se distingue du classement de la saison régulière par le fait que l'ordre de sortie des équipes qualifiées en phase finale prévaut sur le classement de la saison régulière pour les équipes qualifiées en phase finale. Selon les termes de l'article 330 des statuts et règlements généraux de la LNR, le champion de France y est premier, le finaliste second, les demi-finalistes 3e et 4e selon leur classement durant la saison régulière, les éliminés en barrages 5e et 6e selon leur classement durant la saison régulière et les autres classés selon leur classement durant la saison régulière.
  12. « Top 14 - Agen relégué en Pro D2 sans jouer », sur Rugbyrama, (consulté le 22 mai 2021)
  13. « Pau maintenu en Top 14, Bayonne disputera le barrage à Biarritz », sur L'Équipe (consulté le 7 juin 2021)
  14. « Jean-Baptiste Aldigé, président du BO : « Je ne peux pas croire qu'on essaye de salir cette joie-là » », L'Équipe, (consulté le 13 juin 2021).
  15. « Les Biarrots reviennent dans la légende », Sud Ouest Dimanche, no 3741,‎ , p. 34-35.
  16. a et b « Réalisateurs - Top 14 - RugbyCoaching », sur www.rugbycoaching.eu (consulté le 9 novembre 2020)
  17. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J1 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  18. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J2 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  19. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J3 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  20. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J4 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  21. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J5 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  22. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J6 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  23. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J8 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  24. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J9 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  25. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J11 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  26. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J14 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  27. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J16 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  28. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J17 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  29. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J18 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  30. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J19 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  31. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J20 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  32. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J21 EFANDAYS », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  33. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J22 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  34. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J23 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  35. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J24 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 22 mai 2021)
  36. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU WEEK-END SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - J26 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 14 juin 2021)
  37. « Le joueur du mois », sur lnr.fr (consulté le 27 octobre 2020).
  38. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - SEPTEMBRE », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 9 janvier 2021)
  39. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - OCTOBRE », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 9 janvier 2021)
  40. « Top 14 : Le joueur du mois de novembre dévoilé », sur Quinze Mondial, (consulté le 9 janvier 2021)
  41. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - DÉCEMBRE », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 9 janvier 2021)
  42. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - JANVIER », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 13 février 2021)
  43. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - FEVRIER », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 5 mars 2021)
  44. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - MARS », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 5 avril 2021)
  45. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - AVRIL », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 7 mai 2021)
  46. Ligue Nationale de Rugby, « JOUEUR DU MOIS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - MAI », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 4 juin 2021)
  47. Ligue Nationale de Rugby, « 04/09/20 - Montpellier - Pau », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 7 novembre 2020)
  48. Ligue Nationale de Rugby, « 05/09/20 - Lyon - Racing 92 », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 7 novembre 2020)
  49. Ligue Nationale de Rugby, « 17/10/20 - La Rochelle - Castres », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 7 novembre 2020)
  50. Ligue Nationale de Rugby, « 06/09/20 - Clermont - Toulouse », sur Ligue Nationale de Rugby (consulté le 7 novembre 2020)

Annexes

Articles connexes

Liens externes