Championnat de France de rugby à XV 1995-1996

Championnat de France de rugby à XV 1995-1996
Groupe A 1995-1996
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) FFR
Éditions 97e
Lieu(x) France métropolitaine
Nations Drapeau de la France France
Participants 40 équipes en groupe A et 56 en groupe B
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur 2e division 1995-1996

Palmarès
Vainqueur Stade toulousain
Finaliste CA Brive

Navigation

Le Championnat de France de rugby à XV de première division 1995-1996 met aux prises quarante équipes.

Nouvelles règles

En raison de la professionnalisation du rugby à XV France en 1995, le championnat de 1re division va subir de profondes modifications visant à diminuer le nombre d'équipes jusqu'en 2001.

La 1re division (groupe A) est divisée en deux groupes (A1 et A2), dont les équipes sont classées à partir des résultats de la saison précédente. Il n'y eut ainsi pas de relégation proprement dite des équipes mal classées, conjugué à l'arrivée dans le groupe A2 des équipes ayant atteint les quarts de finale du groupe B : le FC Lourdes, La Rochelle, ES Catalane, Montauban, US Romans, AS Béziers, Paris université club et Blagnac (remplacé finalement par Istres).

Le groupe B est définitivement détaché du Groupe A, et en 1997 le groupe A2 deviendra officiellement le Championnat de France de rugby à XV de 2e division.

Les quatre premières équipes de chaque poule du groupe A1 sont qualifiées pour les huitièmes de finale, huit autres équipes sont qualifiées lors de matchs de barrage avec des équipes du groupe inférieur A2.

Le Stade toulousain remporte le Championnat de France de rugby à XV de première division 1995-1996 après avoir battu le CA Brive en finale. Il obtient son 13e titre de champion de France, le troisième d'une série de quatre consécutifs. Brive perd en finale pour la quatrième fois, le titre lui échappe une fois de plus.

Toulouse, Brive, Pau et Dax se qualifient pour la coupe d’Europe.

Pour la saison suivante les équipes suivantes sont reversées dans le groupe A2 : Aviron bayonnais, Racing club de France, Montpellier, RRC Nice et FCS Rumilly et sont remplacées par Béziers, Biarritz, Périgueux, Dijon, et le PUC.

Les équipes suivantes sont reléguées en division inférieure : RC Cannes, RC Châteaurenard, SC Graulhet (finalement substitué par le Stade bordelais), US Romans. L'ES Catalane qui a refusé la montée en élite pour cause de budget insuffisant repart en Nationale 2. Les équipes suivantes les remplacent pour la saison suivante : Aurillac, Marmande, Peyrehorade, Stade Français, US La Teste.

Phase de qualification

Groupe A1

Poule 1
Pos Équipe Points
1 Stade toulousain 43
2 FC Grenoble 41
3 RC Toulon 40
4 RC Narbonne 38
5 SU Agen 36
6 USA Perpignan 36
7 RC Nîmes 34
8 RRC Nice 33
9 Aviron bayonnais 32
10 Racing club de France 27
Poule 2
Pos Équipe Points
1 CA Brive 42
2 CS Bourgoin-Jallieu 41
3 Castres olympique 38
4 CA Bègles-Bordeaux 38
5 AS Montferrand 38
6 Section paloise 36
7 US Dax 36
8 US Colomiers 34
9 FCS Rumilly 33
10 Montpellier RC 24

Groupe A2

Poule 1
Pos Équipe Points
1 AS Béziers 45
2 Stade dijonnais 42
3 ES Argèles 40
4 FC Lourdes 38
5 Stade bordelais 36
6 US Tyrosse 36
7 Saint-Paul sports rugby 36
8 Stade rochelais 33
9 SC Graulhet 32
10 RC Cannes-Mandelieu 22
Poule 2
Pos Équipe Points
1 Biarritz olympique 41
2 Paris université club 41
3 FC Auch 40
4 CA Périgueux 39
5 Stadoceste tarbais 38
6 Istres sports 37
7 Valence d'Agen 34
8 US Montauban 33
9 US Romans 32
10 RC Châteaurenard 25

Phase finale

Barrages

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
RRC Nice ES Argèles 9-12
Biarritz olympique AS Montferrand 3-40
US Dax FC Lourdes 49-13
AS Béziers USA Perpignan 18-31
FC Auch US Colomiers 9-24
SU Agen Stade dijonnais 35-3
Paris université club Section paloise 28-54
CA Périgueux RC Nîmes 18-15

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les huitièmes de finale et sont assurées de jouer dans l'élite la saison suivante hormis Argeles dont les dirigeants doivent refuser la montée[1] pour des raisons financières[2].

Huitièmes de finale

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Stade toulousain ES Argelès 27-16
RC Narbonne AS Montferrand 23-20
US Dax FC Grenoble 28-14
RC Toulon USA Perpignan 16-15
CA Brive US Colomiers 24-18
SU Agen CA Bègles-Bordeaux 25-18
Castres olympique Section paloise 6-14
CA Périgueux CS Bourgoin-Jallieu 12-26

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les quarts de finale. Le Castres olympique, finaliste en 1994-95, est éliminé dès les huitième de finale.

Malgré leur élimination, Grenoble, Castres, et Bègles-Bordeaux, classé respectivement 4e, 6e et 7e clubs français à l'issue des matchs de poules se qualifient pour la deuxième coupe d'Europe, nommé conférence européenne. Mais finalement, Bernard Lapasset fera jouer des matchs de barrages entre les clubs battus en huitième de finale.

Quarts de finale

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Stade toulousain RC Narbonne 12-9
US Dax RC Toulon 25-11
CA Brive SU Agen 13-12
Section paloise CS Bourgoin-Jallieu 21-18

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les demi-finales. Ces quarts de finale voit la dernière apparition de Philippe Sella sous le maillot d'Agen et dans le championnat de France.

Demi-finales

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Stade toulousain US Dax 36-23
CA Brive Section paloise 23-21

Le Stade toulousain et Brive sont qualifiés pour la finale.

Finale

Équipes Stade toulousain - CA Brive
Score 20-13
Date 1er juin 1996
Stade Parc des Princes
Arbitre Patrick Thomas
Les équipes
Stade toulousain Titulaires : Christian Califano, Patrick Soula, Claude Portolan, Hugues Miorin, Franck Belot, Didier Lacroix, Hervé Manent, Sylvain Dispagne, Jérôme Cazalbou, Christophe Deylaud, David Berty, Thomas Castaignède, Philippe Carbonneau, Émile Ntamack, Stéphane Ougier
Remplaçants : Richard Castel, Éric Artiguste, Olivier Carbonneau
CA Brive Titulaires : Didier Casadeï, Vincent Moscato, Richard Crespy, Éric Alégret, Laurent Bonventre, Loïc Van der Linden, Alain Carminati, Thierry Labrousse, Sébastien Bonnet, Alain Penaud, Christophe Lucquiaud, Jean-Marie Soubira, Romuald Paillat, Jérôme Carrat, Sébastien Paillat
Remplaçants : Didier Faugeron, François Duboisset, Yvan Manhès, Alain Guettache
Points marqués
Stade toulousain 1 essai de D.Berty, 1 pénalité et 2 drops de C.Deylaud, 2 pénalités et 1 drop de T.Castaignède
CA Brive 1 essai de R.Paillat, 1 transformation et 2 pénalités de S.Paillat

Barrages de relégation

Pour des raisons financières l'ES Catalane, est relégué administrativement dans les divisions inférieures, permettant à Saint-Paul sports rugby (7e de la poule A2-1) d'éviter les barrages, et au SC Graulhet de participer aux barrages.

Date Équipe Groupe A2 Équipe 2 Résultat
Stade rochelais US Oyonnax 18-15
Montauban FC Oloron 35-21
SC Graulhet US Marmande 17-19
Valence d'Agen Avenir aturin 26-24

Groupe B

Finale

Groupe B 1996
Année Vainqueur Score Finaliste
1996 Stade français 23 – 16 Stade aurillacois

Liens externes

Notes et références

  1. Jean-Bernard Marie Moles, « La professionnalisation du rugby français : pouvoir économique et lien social », sur corpset culture.revues.org, Corps et culture, no 3, 1998, p. 5.
  2. Le club dispose alors d'un budget de 2,5 millions de francs (l'équivalent de 494 000 euros en 2013). Pour accéder à l'élite, il lui faudrait au moins 1,5 million de plus (297 000 euros en 2013). « Argelès pourrait refuser la montée », sur liberation.fr, avec AFP, 30 avril 1996.