Championnat de France de rugby à XV 1927-1928

Championnat de France de rugby 1927-1928
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) FFR
Éditions 32
Lieu(x) France métropolitaine
Nations Drapeau de la France France

Palmarès
Vainqueur Section paloise
Finaliste US Quillan

Navigation

Touche demi-longue et balle aux palois.
Sortie de mêlée pour Pau, le demi Crampes ouvre sur Sarrade.

Le championnat de France de rugby à XV de première division 1927-1928 est remporté par la Section paloise qui bat l'US Quillan en finale[1].

La Section paloise remporte son premier titre de champion de France récompensé par le Coq de Bronze[2]. La Section bat en finale l'équipe de l'US Quillan, équipe composée de joueurs débauchés d'autres clubs[3].

Contexte

Le Tournoi des cinq nations 1928 est remporté par l'Angleterre, la France est dernière, marquée par la mort d'Yves du Manoir, le . Quillan est soutenu par un mécène, industriel du chapeau, Jean Bourrel, qui débauche un grand nombre de joueurs d'autres équipes notamment l'US Perpignan, pour les amener dans la petite ville de l'Aude, ce qui ne va pas sans faire des remous et causer des accusations de professionnalisme déguisé. Cela n'est pas suffisant pour gagner le titre : « Pau est champion de France : la morale est sauve. Et le béret a battu le chapeau. »[4]

Poules de cinq

Chaque équipe rencontre ses adversaires une seule fois (pas d'aller-retour), 3 points pour une victoire, 2 pour un nul et 1 pour une défaite.

Les deux premiers de chacune de ces poules sont qualifiés pour 4 poules de quatre. Des matchs de barrage sont nécessaires pour départager les clubs ex-aequo dans 6 poules:

  • Poule A : FC Lyon bat CA Périgueux 5 à 0
  • Poule C : US Quillan bat CA Bègles 6 à 3
  • Poule D : AS Béziers bat CASG 6 à 0
  • Poule E : AS Carcassonne bat Lyon OU 4 à 0
  • Poule G : Stade Bordelais bat FC Lézignan 9 à 0
  • Poule H : RC Toulon bat RC Narbonne 15 à 0

Poules de quatre

Le premier de chaque poule se qualifie pour les demi-finales.

  • Poule A : Stade toulousain 8 pts, AS Béziers 6 pts, Stade Bordelais 5 pts, AS Soustons 5 pts
  • Poule B : Section paloise 9 pts, Stade français 7 pts, US Perpignan 5 pts, FC Lyon 3 pts
  • Poule C : US Quillan 8 pts, Arlequins Perpignan 7 pts, FC Lourdes 5 pts, Stade Hendayais 4 pts
  • Poule D : RC Toulon 9 pts, SA Bordeaux 5 pts, Racing CF 5 pts, AS Carcassonne/LOU 5 pts - (après avoir porté réclamation pour une irrégularité commise au tour précédent le Lyon OU remplace l'AS Carcassonne après un match)

Demi-finales

  • à Bordeaux : Section paloise bat Stade toulousain 3 à 0
  • à Toulouse : US Quillan bat RC Toulon 13 à 0

Finale

Octave Léry, premier président de la FFR et les aviateurs Dieudonné Costes et Joseph Le Brix assistent au match dans les travées du Stade des Ponts Jumeaux à Toulouse. 30 000 spectateurs avaient assistés à la finale[5].


Section paloise

15 Henri Mounès
14 René Bernardini
13 Georges Caussarieu
12 Fernand Laclau
11 Fernand Taillantou
10 Robert Sarrade
9 Emile Crampes
8 Albert Cazenave
7 Joseph Châtelain
6 François Recaborde
5 Jean Bergalet
4 David Aguilar
3 Adrien Laborde
2 Jean Defrançais
1 Paul Saux

6 - 4[6]
(a. p.)
(6 - 4)
US Quillan

15 Louis Destarac
14 Jean Bonnet
13 René Bonnemaison
12 Marcel Baillette
11 Fernand Taillantou
10 Amédée Cutzach
9 François Corbin
8 Eugène Ribère (cap.)
7 Gaudérique Montassié
6 Jean Galia
5 Giraud
4 Louis Parnaud
3 Georges Delort
2 Georges Martres
1 Guy Flamand

Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse
30 000 spectateurs
Arbitre : M. Marcel Heurtin
Essai(s) : 1 x Fernand Taillantou (30e)
1 x François Recaborde (37e)
Drop(s) : 1 x Cutzach (20e)

Notes

  1. « La Section Paloise bat l'U.S. Quillanaise et devient Champion de France 6 points (2 essais) à 4 points (1 drop goal) C'est l'équipe la plus complète et la plus mobile qui a triomphé », sur Gallica, L'Auto, (consulté le )
  2. Rugby Mag no 1143, page 33, mai 2015
  3. « Section Paloise bat US Quillan », sur Le Miroir des sports, (consulté le )
  4. Georges Pastre, Les Boucliers du Printemps, Ed. Midi-Olympique, 1968.
  5. Joé Judge, « La Section Paloise gagne à Toulouse le Championnat de France de Rugby », sur Gallica, Excelsior (journal), (consulté le )
  6. « Finale 1928 », sur L'Auto (consulté le )

Lien externe