Championnat de France de football 2019-2020

Championnat de France de football 2019-2020
Ligue 1 2019-2020
Logo du championnat de France de football
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) LFP
Édition 82e
Lieu(x) Drapeau de la France France et
Drapeau de Monaco Monaco
Date Du
au (arrêt définitif)
Participants 20 équipes
Matchs joués 279 (sur 380 prévus)
Site web officiel Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Ligue 2 2019-2020

Palmarès
Tenant du titre Paris Saint-Germain (8)
Promu(s) en début de saison FC Metz
Stade brestois 29
Vainqueur Paris Saint-Germain (9)
Deuxième Olympique de Marseille
Troisième Stade rennais FC
Relégué(s) Amiens SC
Toulouse FC
Buts 702 (2,51 buts par match)
Averti Cartons jaunes 1029 (3,68 par match)
Red card.svg Cartons rouges 70 (0,25 par match)
Meilleur joueur Non attribué
Meilleur(s) buteur(s) Kylian Mbappé (18)
Meilleur(s) passeur(s) Ángel Di María (14)

Navigation

La saison 2019-2020 de Ligue 1 est la 82e édition du championnat de France de football et la 18e sous l'appellation « Ligue 1 », la 3e et dernière sous l'appellation Ligue 1 Conforama. La saison a débuté le et s'est achevée de manière prématurée le à la suite de la pandémie de Covid-19 en France[1].

Les équipes promues de deuxième division sont le FC Metz et le Stade brestois 29.

Le 30 avril 2020, la LFP vote la fin officielle du championnat et détermine le classement final en prenant en compte un indice de performance (ratio) selon le nombre de points marqués sur tous les matchs joués[2]. Le Paris Saint-Germain est déclaré champion de France, les clubs relégués en Ligue 2 sont l'Amiens SC et le Toulouse FC[2].

Participants

Les 17 premiers du championnat 2018-2019, les deux premiers de la Ligue 2 2018-2019 et le vainqueur du barrage opposant le 18e de Ligue 1 au vainqueur des Playoffs de Ligue 2 participent à la compétition.

Club Dernière
montée
Budget[3]
en M
Classement
2018-2019
Entraîneur Depuis Stade Capacité
en L1[4]
Nombre
de saisons
en L1
Paris Saint-Germain 1974 637 1er Thomas Tuchel 2018 Parc des Princes 47 929 46
LOSC Lille 2000 120 2e Christophe Galtier 2017 Stade Pierre-Mauroy 49 712 59
Olympique lyonnais 1989 310 3e Rudi Garcia 2019 Groupama Stadium 57 206 60
AS Saint-Étienne 2004 100 4e Claude Puel 2019 Stade Geoffroy-Guichard 41 965 66
Olympique de Marseille 1996 110 5e André Villas-Boas 2019 Orange Vélodrome 66 226 69
Montpellier HSC 2009 40 6e Michel Der Zakarian 2017 Stade de la Mosson 22 000 27
OGC Nice 2002 50 7e Patrick Vieira 2018 Allianz Riviera 35 596 60
Stade de Reims 2018 45 8e David Guion 2017 Stade Auguste-Delaune 20 546 35
Nîmes Olympique 2018 27 9e Bernard Blaquart 2015 Stade des Costières 15 788 35
Stade rennais FC 1994 65 10e Julien Stéphan 2018 Roazhon Park 29 194 62
RC Strasbourg Alsace 2017 43 11e Thierry Laurey 2016 Stade de la Meinau 26 109 58
FC Nantes 2013 70 12e Christian Gourcuff 2019 Stade de la Beaujoire - Louis Fonteneau 35 322 51
SCO d’Angers 2015 32 13e Stéphane Moulin 2011 Stade Raymond-Kopa 14 582 27
Girondins de Bordeaux 1992 70 14e Paulo Sousa 2019 Matmut Atlantique 42 115 66
Amiens SC 2017 30 15e Luka Elsner 2019 Stade Crédit Agricole la Licorne 12 999 2
Toulouse FC 2003 35 16e Denis Zanko 2020 Stadium de Toulouse 33 033 32
AS Monaco 2013 220 17e Robert Moreno 2019 Stade Louis-II 16 500 60
Dijon FCO 2016 38 18e Stéphane Jobard 2019 Parc des Sports Gaston-Gérard 15 459 4
FC Metz 2019 40 1er (Ligue 2) Vincent Hognon 2019 Stade Saint-Symphorien 25 865 61
Stade brestois 29 2019 30 2e (Ligue 2) Olivier Dall'Oglio 2019 Stade Francis-Le Blé 14 920 13

Légende des couleurs

Changements d'entraîneur

Club Entraîneur(s) partant(s) Motif du départ Date de départ Position Entraîneur(s) arrivant(s) Date d'arrivée
Stade brestois 29 Jean-Marc Furlan Contrat dans un autre club 17 mai 2019 Pré-saison Olivier Dall'Oglio 26 mai 2019
Olympique lyonnais Bruno Génésio Fin de contrat 18 mai 2019 Sylvinho 28 mai 2019
Olympique de Marseille Rudi Garcia Démission 22 mai 2019 André Villas-Boas 28 mai 2019
AS Saint-Étienne Jean-Louis Gasset Retraite Ghislain Printant 6 juin 2019
Amiens SC Christophe Pélissier Contrat dans un autre club 28 mai 2019 Luka Elsner 19 juin 2019
Dijon FCO Antoine Kombouaré Démission 9 juin 2019 Stéphane Jobard 20 juin 2019
FC Nantes Vahid Halilhodžić Consentement mutuel 2 août 2019 Patrick Collot 5 août 2019
FC Nantes Patrick Collot Fin de l'intérim 8 août 2019 Christian Gourcuff 8 août 2019
AS Saint-Étienne Ghislain Printant Renvoi 4 octobre 2019 19e Claude Puel 4 octobre 2019
Olympique lyonnais Sylvinho 7 octobre 2019 14e Gérald Baticle 7 octobre 2019
Toulouse FC Alain Casanova Consentement mutuel 10 octobre 2019 18e Denis Zanko 10 octobre 2019
Olympique lyonnais Gérald Baticle Fin de l'intérim 14 octobre 2019 14e  Rudi Garcia 14 octobre 2019
Toulouse FC Denis Zanko 18e Antoine Kombouaré
AS Monaco Leonardo Jardim Renvoi 28 décembre 2019 7e Robert Moreno 28 décembre 2019
Toulouse FC Antoine Kombouaré 5 janvier 2020 20e Denis Zanko 5 janvier 2020

Compétition

Règlement

Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut trois points, le match nul un. La défaite ne rapporte aucun point.

Les critères de départage sont inchangés depuis la saison 2017-2018. Ceux-ci se présentent ainsi :

  1. plus grand nombre de points ;
  2. plus grande différence de buts générale ;
  3. plus grand nombre de points dans les confrontations directes ;
  4. plus grande différence de buts particulière ;
  5. plus grand nombre de buts dans les confrontations directes ;
  6. plus grand nombre de buts à l'extérieur dans les confrontations directes ;
  7. plus grand nombre de buts marqués ;
  8. plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur ;
  9. plus grand nombre de buts marqués sur une rencontre de championnat ;
  10. meilleure place au Challenge du fair-play (1 point par joueur averti, 3 points par joueur exclu).

Classement

  • Note : classement définitif de la saison 2019-2020. Celle-ci est arrêtée à la fin de la 28e journée en raison de la pandémie de Covid-19 en France. Les points sont remplacés par le quotient des points par match pour tenir compte du match en moins du RC Strasbourg Alsace et du Paris Saint-Germain. En cas d'égalité, la différence de but particulière est retenue si tous les matchs entre équipes concernées ont pu avoir lieu ; dans le cas inverse la différence de but générale prime[2].
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain T S C L 68 (2,52) 27 22 2 3 75 24 +51
2 Olympique de Marseille 56 (2,00) 28 16 8 4 41 29 +12
3 Stade rennais FC 50 (1,79) 28 15 5 8 38 24 +14
4 LOSC Lille 49 (1,75) 28 15 4 9 35 27 +8
5 OGC Nice 41 (1,46) 28 11 8 9 41 38 +3
6 Stade de Reims 41 (1,46) 28 10 11 7 26 21 +5
7 Olympique lyonnais 40 (1,43) 28 11 7 10 42 27 +15
8 Montpellier HSC 40 (1,43) 28 11 7 10 35 34 +1
9 AS Monaco 40 (1,43) 28 11 7 10 44 44 0
10 RC Strasbourg Alsace 38 (1,41) 27 11 5 11 32 32 0
11 Angers SCO 39 (1,39) 28 11 6 11 28 33 -5
12 Girondins de Bordeaux 37 (1,32) 28 9 10 9 40 34 +6
13 FC Nantes 37 (1,32) 28 11 4 13 28 31 -3
14 Stade brestois 29 P 34 (1,21) 28 8 10 10 34 37 -3
15 FC Metz P 34 (1,21) 28 8 10 10 27 35 -8
16 Dijon FCO 30 (1,07) 28 7 9 12 27 37 -10
17 AS Saint-Étienne 30 (1,07) 28 8 6 14 29 45 -16
18 Nîmes Olympique 27 (0,96) 28 7 6 15 29 44 -15
19 Amiens SC 23 (0,82) 28 4 11 13 31 50 -19
20 Toulouse FC 13 (0,46) 28 3 4 21 22 58 -36
Qualifications européennes
Ligue des champions 2020-2021
  • 1er, 2e et 3e : phase de groupes
Ligue Europa 2020-2021
  • 4e et 5e : phase de groupes
  • 6e : deuxième tour de qualification
Relégation en Ligue 2 2020-2021
  • 19e et 20e : relégation en Ligue 2
Abréviations

Leader par journée

Paris Saint-Germain Football ClubStade rennais football clubOlympique lyonnais

Lanterne rouge par journée

Toulouse Football ClubNîmes OlympiqueDijon Football Côte-d'OrRacing Club de Strasbourg AlsaceFootball Club de MetzDijon Football Côte-d'OrAssociation sportive de Monaco football club

Matchs

Tableau de résultats — mise à jour : 8 mars 2020
Résultats (▼dom., ►ext.) ASC SCO GDB SB DFCO LOSC OL OM FCM ASM MHSC FCN OGCN NO PSG SDR SRFC ASSE RCSA TFC
Amiens SC Ann. 1-3 1-0 1-1 1-0 2-2 3-1 0-1 1-2 1-3 1-2 Ann. Ann. 4-4 1-1 Ann. Ann. 0-4 0-0
Angers SCO 1-1 3-1 0-1 2-0 0-2 Ann. 0-2 3-0 0-0 1-0 2-0 1-1 1-0 Ann. 1-4 Ann. 4-1 1-0 Ann.
Girondins de Bordeaux Ann. Ann. 2-2 2-2 Ann. 1-2 0-0 2-0 2-1 1-1 2-0 1-1 6-0 0-1 Ann. Ann. 0-1 0-1 Ann.
Stade brestois 29 2-1 0-1 1-1 2-0 Ann. 2-2 Ann. 2-0 Ann. Ann. 1-1 0-0 Ann. 1-2 1-0 0-0 3-2 5-0 1-1
Dijon FCO Ann. Ann. 0-2 3-0 1-0 Ann. 0-0 2-2 1-1 2-2 3-3 Ann. 0-0 2-1 Ann. 2-1 1-2 1-0 2-1
LOSC Lille Ann. 2-1 3-0 1-0 1-0 1-0 1-2 0-0 Ann. 2-1 2-1 Ann. 2-2 0-2 Ann. 1-0 3-0 2-0 3-0
Olympique lyonnais 0-0 6-0 1-1 Ann. 0-0 0-1 Ann. 2-0 Ann. Ann. 0-1 2-1 Ann. 0-1 Ann. 0-1 2-0 1-1 3-0
Olympique de Marseille 2-2 0-0 3-1 2-1 Ann. 2-1 2-1 Ann. Ann. 1-1 1-3 Ann. 3-1 Ann. 0-2 1-1 1-0 2-0 1-0
FC Metz 1-2 Ann. 1-2 Ann. Ann. Ann. 0-2 1-1 3-0 2-2 1-0 Ann. 2-1 0-2 1-1 0-1 3-1 1-0 2-2
AS Monaco 3-0 1-0 Ann. 4-1 1-0 5-1 0-3 3-4 Ann. 1-0 Ann. 3-1 2-2 1-4 1-1 3-2 Ann. 1-3 Ann.
Montpellier Hérault SC 4-2 0-0 Ann. 4-0 2-1 Ann. 1-0 Ann. 1-1 3-1 Ann. 2-1 1-0 1-3 Ann. 0-1 1-0 3-0 3-0
FC Nantes Ann. 1-2 0-1 Ann. 1-0 0-1 Ann. 0-0 0-0 0-1 1-0 1-0 Ann. 1-2 1-0 1-0 2-3 Ann. 2-1
OGC Nice 2-1 3-1 1-1 2-2 2-1 1-1 2-1 1-2 4-1 2-1 Ann. Ann. 1-3 1-4 2-0 1-1 Ann. Ann. 3-0
Nîmes Olympique 1-1 1-0 Ann. 3-0 2-0 Ann. 0-4 2-3 1-1 3-1 Ann. 0-1 1-2 Ann. 2-0 0-1 0-1 Ann. 1-0
Paris Saint-Germain 4-1 4-0 4-3 Ann. 4-0 2-0 4-2 4-0 Ann. 3-3 5-0 2-0 Ann. 3-0 0-2 Ann. Ann. 1-0 4-0
Stade de Reims Ann. 0-0 1-1 1-0 1-2 2-0 1-1 Ann. 0-1 0-0 1-0 Ann. 1-1 0-0 Ann. 1-0 3-1 0-0 Ann.
Stade rennais FC 3-1 2-1 1-0 0-0 Ann. 1-1 Ann. 0-1 Ann. Ann. 5-0 3-2 1-2 2-1 2-1 0-1 2-1 Ann. 3-2
AS Saint-Étienne 2-2 Ann. 1-1 1-1 Ann. Ann. 1-0 0-2 0-1 1-0 0-0 0-2 4-1 2-1 0-4 1-1 Ann. Ann. 2-2
RC Strasbourg Alsace 0-0 Ann. Ann. Ann. Ann. 1-2 1-2 Ann. 1-1 2-2 1-0 2-1 1-0 4-1 Ann. 3-0 0-2 2-1 4-2
Toulouse FC 2-0 0-2 1-3 2-5 1-0 2-1 2-3 0-2 Ann. 1-2 Ann. Ann. 0-2 Ann. Ann. 0-1 0-2 Ann. 0-1
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Ann. : Annulé

Barrage de relégation

Le barrage de relégation se déroule sur deux matchs et oppose le dix-huitième de Ligue 1 au vainqueur du match 2 des barrages de Ligue 2 2019-2020. Le vainqueur de ce barrage obtient une place pour le championnat de Ligue 1 2020-2021 tandis que le perdant va en Ligue 2.

Match aller Vainqueur des barrages d'accession de la Ligue 2 2019-2020 Annulé 18e de la Ligue 1 Stade du vainqueur des barrages de la Ligue 2

Match retour 18e de la Ligue 1 Annulé Vainqueur des barrages d'accession de la Ligue 2 2019-2020 Stade du 18e de la Ligue 1

Statistiques

Domicile et extérieur

Classement domicile
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain 37 14 12 1 1 44 11 +33
2 LOSC Lille 35 15 11 2 2 24 9 +15
3 Montpellier HSC 32 14 10 2 2 26 10 +16
4 Stade rennais FC 29 14 9 2 3 25 14 +11
5 OGC Nice 28 15 8 4 3 28 20 +8
6 Olympique de Marseille 28 14 8 4 2 21 14 +7
7 SCO d’Angers 27 15 8 3 4 20 13 +7
8 AS Monaco 26 14 8 2 4 29 22 +7
9 Stade brestois 29 24 14 6 6 2 21 11 +10
10 RC Strasbourg Alsace 24 13 7 3 3 22 14 +8
11 Dijon FCO 24 14 6 6 2 20 15 +5
12 Stade de Reims 22 14 5 7 2 12 7 +5
13 Nîmes Olympique 20 14 6 2 6 17 15 +2
14 FC Nantes 20 14 6 2 6 11 11 0
15 Olympique lyonnais 19 13 5 4 4 17 7 +10
16 FC Metz 19 14 5 4 5 18 17 +1
17 AS Saint-Étienne 18 14 4 6 4 15 18 -3
18 Girondins de Bordeaux 17 13 4 5 4 19 12 +7
19 Amiens SC 14 14 3 5 6 17 23 -6
20 Toulouse FC 9 13 3 0 10 11 24 -13
Classement extérieur
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain 31 13 10 1 2 31 13 +18
2 Olympique de Marseille 28 14 8 4 2 20 15 +5
3 Olympique lyonnais 21 15 6 3 6 25 20 +5
4 Stade rennais FC 21 14 6 3 5 13 10 +3
5 Girondins de Bordeaux 20 15 5 5 5 21 22 -1
6 Stade de Reims 19 14 5 4 5 14 14 0
7 FC Nantes 17 14 5 2 7 17 20 -3
8 FC Metz 15 14 3 6 5 9 18 -9
9 AS Monaco 14 14 3 5 6 15 22 -7
10 LOSC Lille 14 13 4 2 7 11 18 -7
11 RC Strasbourg Alsace 14 14 4 2 8 10 18 -8
12 OGC Nice 13 13 3 4 6 13 18 -5
13 SCO d’Angers 12 13 3 3 7 8 20 -12
14 AS Saint-Étienne 12 14 4 0 10 14 27 -13
15 Stade brestois 29 10 14 2 4 8 13 26 -13
16 Amiens SC 9 14 1 6 7 14 27 -13
17 Montpellier HSC 8 14 1 5 8 9 24 -15
18 Nîmes Olympique 7 14 1 4 9 12 29 -17
19 Dijon FCO 6 14 1 3 10 7 22 -15
20 Toulouse FC 4 15 0 4 11 11 34 -23

Évolution du classement

Le classement final est légèrement différent du classement à l’issue de la dernière journée jouée (la 28e) : en effet, les points sont remplacés par le quotient des points par match pour tenir compte du match en moins (entre Strasbourg et Paris) et en cas d’égalité, la différence de but particulière est retenue (mais uniquement si tous les matchs entre équipes concernées ont pu avoir lieu, dans le cas inverse la différence de but générale prime).

En raison de la crise sanitaire, le barrage est aussi annulé pour l’équipe classée 18e qui est automatiquement conservé en Ligue 1 la saison suivante.

Après la fin de saison, les victoires de Paris dans les Coupes de France puis de la Ligue ouvrent les 5e et 6e places du championnat à la Ligue Europa. De même, le vainqueur de la Ligue Europa 2019-2020 est déjà qualifié pour la Ligue des Champions via son championnat national, Rennes est alors automatiquement rebasculé en phase de poules de la Ligue des Champions sans avoir à passer par la phase de barrages.

Journée → 1
[e 1]
2
[e 2]
3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
[r 1]
13 14 15
[r 2]
16
[r 3]
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28
[r 4]
Classement final 1er rel.































Paris SG 2 8 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 25
Marseille 18 17 13 8 4 5 6 5 8 4 7 4 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 1
Rennes 8 3 1 2 2 4 9 8 10 12 9 14 10 11 11 7 4 4 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 1
Lille 6 10 4 10 5 6 3 4 5 7 3 5 5 10 8 4 3 3 4 5 7 4 4 4 4 4 4 4 4
Nice 7 2 5 3 6 3 7 6 9 11 15 13 13 15 12 14 13 14 10 11 12 8 8 11 9 10 9 6 5
Reims 4 5 8 6 11 10 8 9 6 3 4 7 8 7 10 11 9 6 6 8 11 7 7 10 8 8 8 5 6
Lyon 1 1 2 5 8 9 11 11 14 17 13 10 14 9 7 10 7 8 12 7 5 6 6 9 11 7 5 7 7 2
Montpellier 16 14 12 14 12 12 10 10 7 8 10 11 6 6 4 6 10 12 9 6 4 5 5 5 6 9 6 8 8
Monaco 20 20 19 19 19 19 18 12 16 14 11 15 11 14 14 13 11 9 7 9 13 13 10 7 5 5 7 9 9 7
Strasbourg 11 13 17 17 18 16 17 13 17 20 16 17 16 12 13 15 15 13 11 12 8 11 9 6 7 6 10 11 10 2
Angers 3 11 6 4 7 2 2 2 3 5 6 2 3 3 3 8 12 10 8 10 9 12 13 14 14 14 13 10 11
Bordeaux 17 16 9 11 9 8 5 7 4 6 8 6 7 4 5 3 5 7 13 13 10 10 12 8 10 12 12 12 12
Nantes 13 14 11 7 3 7 4 3 2 2 2 3 9 8 6 9 6 5 5 4 6 9 11 12 12 11 11 13 13
Brest 11 12 7 12 13 15 13 18 12 9 5 9 12 13 15 12 14 15 15 14 14 14 14 13 13 13 14 14 14 1
Metz 10 4 10 15 17 18 17 17 20 16 19 19 17 18 17 18 18 18 17 17 16 16 16 16 15 16 15 15 15 8
Dijon 15 18 20 20 20 20 20 20 19 19 20 16 18 17 18 16 16 16 16 16 17 17 17 17 18 17 17 16 16 13
St-Étienne 5 6 14 16 15 17 19 19 13 10 12 8 4 5 9 5 8 11 14 15 15 15 15 15 16 15 16 17 17 2
Nîmes 19 19 18 13 14 11 12 15 15 18 18 20 20 20 19 19 19 19 19 19 19 19 18 18 17 18 18 18 18 21
Amiens 14 9 16 18 16 14 15 16 11 13 14 12 15 16 16 17 17 17 18 18 18 18 19 19 19 19 19 19 19 11
Toulouse 9 7 15 9 10 13 14 14 18 15 17 18 19 19 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 18

À l’issue de deux journées différentes, deux équipes étaient classées ex æquo selon tous les points du règlement :

  1. Brest et Strasbourg tous les deux à la 11e place du classement après la 1re journée ;
  2. Montpellier et Nantes tous les deux à la 14e place après la 2e journée.

En gras et italique, les équipes comptant un match en retard (exemple : 14 pour Rennes à l’issue de la 12e journée) :

  1. Nîmes-Rennes, match de la 12e journée reporté en raison d’un terrain impraticable à cause de fortes pluies, a été joué entre les 20e et 21e journées le même jour que les rencontres Monaco-Paris (match reporté de la 15e journée) et Amiens-Reims (match reporté de la 16e journée).
  2. Monaco-Paris, match de la 15e journée reporté en raison des conditions météorologiques, a été joué entre les 20e et 21e journées le même jour que les rencontres Nîmes-Rennes (match reporté de la 12e journée) et Amiens-Reims (match reporté de la 16e journée). Hasard du calendrier, le match de la phase aller Monaco-Paris a donc eu lieu quelques jours après le match de la phase retour Paris-Monaco.
  3. Amiens-Reims, match de la 16e journée reporté en raison du brouillard, a été joué entre les 20e et 21e journées le même jour que les rencontres Nîmes-Rennes (match reporté de la 12e journée) et Monaco-Paris (match reporté de la 15e journée).
  4. Strasbourg-Paris, match de la 28e journée, est reporté à la suite d’un arrêté de la préfecture du Bas-Rhin en raison de l’épidémie de maladie à coronavirus et en particulier de la concentration de personnes touchées par la maladie dans le Haut-Rhin d’où provient une forte proportion de spectateurs à chaque match à domicile de Strasbourg. La rencontre est d’abord reprogrammée à huis clos entre les 29e et 30e journées avant d’être de nouveau reportée lors de la suspension du championnat décidée avant la 29e journée à cause de cette même épidémie. Finalement, le match ne pourra jamais se jouer et la saison est définitivement arrêtée à la 28e journée à la suite de la crise sanitaire qui touche la France.

Buts marqués par journée

Ce graphique représente le nombre de buts marqués lors de chaque journée[5].

  • La 28e journée ne compte que 9 matchs puisque celui entre Strasbourg et le PSG a été définitivement annulé.

Classement des buteurs

Mise à jour :

  Buteur Club Buts
1 Kylian Mbappé Paris Saint-Germain 18
2 Wissam Ben Yedder AS Monaco 18
3 Moussa Dembélé Olympique lyonnais 16
4 Victor Osimhen LOSC Lille 13
5 Neymar Paris Saint-Germain 13
6 Mauro Icardi Paris Saint-Germain 12
7 Habib Diallo FC Metz 12
8 Kasper Dolberg OGC Nice 11
9 Darío Benedetto Olympique de Marseille 11
10 M'Baye Niang Stade rennais FC 10
Source : Classement des buteurs sur le site de la Ligue 1

Il est à noter qu'en cas d'égalité et selon une décision prise par la LFP, c'est le buteur qui a marqué le plus de buts dans le jeu qui est en tête du classement[6]. Wissam Ben Yedder en a marqué 15 dans le jeu contre 18 pour Kylian Mbappé.

Leader par journée

Kylian MbappéWissam Ben YedderMoussa Dembélé (football)Wissam Ben YedderVictor OsimhenMoussa Dembélé (football)Memphis DepayVictor OsimhenMemphis DepayVictor Osimhen

Classement des passeurs

Mise à jour :

  Passeur Club Pas.
1 Ángel Di María Paris Saint-Germain 14
2 Islam Slimani AS Monaco 8
3 Yoann Court Stade brestois 29 7
4 Pierre Lees-Melou OGC Nice 6
5 Neymar Paris Saint-Germain 6
6 Jonathan Ikoné LOSC Lille 6
7 Romain Del Castillo Stade rennais FC 5
8 Kylian Mbappé Paris Saint-Germain 5
9 Moses Simon FC Nantes 5
10 Gaëtan Laborde Montpellier Hérault SC 5
Source : Classement officiel des passeurs de la Ligue 1

Leader par journée

Ángel Di MariaIslam SlimaniHamari TraoréDimitri LiénardMathias AutretThiago Mendes

Affluence

Meilleures affluences de la saison

Classement des 10 affluences les plus importantes de la saison[7],[8]
Rang Match Journée Date Affluence
1 Olympique de Marseille - Olympique lyonnais J13 65 421
2 Olympique de Marseille - FC Nantes J26 60 430
3 Olympique de Marseille - Nîmes Olympique J19 59 043
4 Olympique de Marseille - SCO Angers J21 55 761
5 Olympique lyonnais - Paris-Saint-Germain J6 54 583
6 Olympique de Marseille - Toulouse J24 53 995
7 Olympique de Marseille - LOSC Lille J12 53 321
8 Olympique de Marseille - Stade de Reims J1 52 887
9 Olympique lyonnais - AS Saint-Étienne J27 52 772
10 Olympique lyonnais - Girondins de Bordeaux J4 52 327

Affluences par journée

Ce graphique représente le nombre de spectateurs présents dans les stades lors de chaque journée[7].

* : Affluence communiquée par le club à domicile mais non validée par le service « Stades » de la LFP, ou journée de championnat pas encore disputée intégralement

Bilan de la saison

Tableau d'honneur
Championnat de France de football 2019-2020
Champion Paris Saint-Germain Football Club
Champion d'automne Paris Saint-Germain Football Club
Coupes et trophées
Vainqueur du Trophée des champions 2019 Paris Saint-Germain Football Club
Vainqueur de la Coupe de France 2019-2020 Paris Saint-Germain Football Club
Vainqueur de la Coupe de la Ligue 2019-2020 Paris Saint-Germain Football Club
Qualifications continentales
Ligue des champions de l'UEFA 2020-2021 Paris Saint-Germain Football Club
Olympique de Marseille
Stade rennais Football Club
Ligue Europa 2020-2021 LOSC Lille
Olympique Gymnaste Club Nice
Stade de Reims
Promotions et relégations
Promus en Ligue 1 Football Club de Lorient
Racing Club de Lens
Relégués en Ligue 2 Amiens Sporting Club
Toulouse Football Club


Trophée UNFP

Chaque début de mois les internautes votent pour élire le trophée UNFP du joueur du mois de Ligue 1.

Mois Premier Deuxième Troisième Réf.
Joueur Club % Joueur Club % Joueur Club %
Août Eduardo Camavinga Stade rennais 50 Zinedine Ferhat Nîmes Olympique 32 Baptiste Reynet Toulouse FC 18 [9]
Septembre Victor Osimhen LOSC Lille 45 Islam Slimani AS Monaco 37 Nicolas Pallois FC Nantes 18 [10]
Octobre Thiago Silva Paris Saint-Germain 37 Wissam Ben Yedder AS Monaco 33 Ángel Di María Paris Saint-Germain 30 [11]
Novembre Jeff Reine-Adélaïde Olympique lyonnais 39 Ludovic Ajorque RC Strasbourg 33 Denis Bouanga AS Saint-Étienne 28 [12]
Décembre Wissam Ben Yedder AS Monaco 49 Dimitri Payet Olympique de Marseille 39 Ludovic Ajorque RC Strasbourg 12 [13]
Janvier Neymar Paris Saint-Germain 62 Yunis Abdelhamid Stade de Reims 20 Moussa Dembélé Olympique lyonnais 18 [14]
Février Annulés [15]
Mars
Avril

Le 19 mai 2020, l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) annonce l'annulation de la cérémonie des « trophées UNFP du football 2020 »[15].

Meilleur joueur Meilleur gardien Meilleur espoir Meilleur entraîneur Plus beau but Réf.
Annulés [15]
Équipe type
Gardien de but Défenseurs Milieux de terrain Attaquants Réf.
Annulés [15]

Parcours en Coupes d'Europe

Le parcours des clubs français en coupes d'Europe est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA, et donc le nombre de clubs français présents en coupes d'Europe les années suivantes. Cette saison européenne est notamment marquée par la présence de deux clubs français en demi-finale de Ligue des champions, une première dans l'histoire du football français.

Club Compétition Résultat Ultime(s) adversaire(s)
Paris Saint-Germain Ligue des champions Médaille d'argent, Europe Finaliste Bayern Munich
Olympique lyonnais Demi-finale Bayern Munich
LOSC Lille Phase de groupes Ajax Amsterdam Valence CF Chelsea FC
Stade rennais FC Ligue Europa Phase de groupes Celtic Glasgow CFR Cluj Lazio Rome
AS Saint-Étienne La Gantoise VfL Wolfsburg FK Oleksandria
RC Strasbourg Alsace Tour de barrage Eintracht Francfort

Perturbations lors du championnat

Controverse au sujet de l'homophobie

Dès la troisième journée du championnat, le match opposant l'OGC Nice à l'Olympique de Marseille est interrompu en raison d'une bannière jugée homophobe : « Bienvenue au groupe Ineos : à Nice aussi on aime la pédale ». Le match est arrêté à la 28e minute par l'arbitre Clément Turpin à la suite des chants des ultras de la Populaire Sud[16]. La secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, félicite l'arbitre Clément Turpin pour sa décision quelques minutes plus tard. Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner se dit « prêt à travailler avec la ministre chargé des Sports, mais aussi avec la Fédération française et la Ligue »[17].

Matchs repoussés

Lors de la troisième journée, les rencontres Lille-Saint-Étienne, Nice-Marseille et Montpellier-Lyon, reconnues comme les plus à risque, furent repoussées de quelques jours à la suite de la mobilisation des forces de l’ordre pour le sommet du G7 à Biarritz[18]. Ces matchs furent tout de même joués avant le début de la quatrième journée et n’ont donc pas été considérés comme reportés.

Arrêt subit de la compétition

Chronologie

Le , se tient à Lyon une rencontre de ligue des champions OL-Juventus de Turin. Une controverse éclate lorsque le gouvernement autorise le déplacement de 5000 supporters italiens, alors pays européen le plus durement touché par la crise Covid.

Le 5 mars, le gouvernement publie un décret interdisant les réunions publiques de plus de 1000 personnes à compter du lundi 9 mars. La LFP décide de maintenir l'organisation de la 28e journée de championnat qui se déroule du 6 au 8 mars, avec du public. Puis de poursuivre le championnat à huis clos.

Le 8 mars, se tient le match de Ligue 2, premier match à huis clos en raison de la jauge coronavirus.

Le , la rencontre entre le RC Strasbourg et le Paris Saint-Germain (28e journée) est reportée à cause d'un arrêté de la préfecture du Bas-Rhin concernant « la propagation du coronavirus »[19].

Le 11 mars, se tient à Paris une rencontre de ligue des champions Paris SG-Dortmund. Conformément au décret du 5 mars, le match se tiens à huis clos. Près de 5 à 6000 supporters se rassemblent néanmoins à l'extérieur du stade pour encourager leur équipe. Le préfet de police de Paris refuse de prononcer la dispersion de la foule pour éviter les troubles à l'ordre public.

Le 13 mars 2020, craignant que les matchs de la 29e journée prévus à huis-clos produisent des attroupements similaires de supporters devant les stades, la Ligue de football professionnel (LFP), de sa propre initiative, suspend jusqu'à nouvel ordre, les matchs de Ligue 1 et Ligue 2 en raison de la pandémie de Covid-19[20].

Le 17 mars, devant la propagation de l'épidémie, le gouvernement proclame un confinement généralisé du pays. Le décret est publié le 18 mars, interdisant la pratique du sport professionnel jusqu'au 31 mars, y compris à huis clos. La LFP ne peut plus prononcer la reprise de la compétition sans la levée de cette interdiction. Le décret sur le confinement est ensuite prolongé jusqu'au 17 avril puis à de multiples reprises jusqu'au 10 juin.

Le 2 avril, le diffuseur Canal Plus par une lettre à la LFP se déclare libéré de son obligation payer le dernier tiers des droits TV (200M€) si le championnat ne reprend pas, et réclame une ristourne si le championnat devait reprendre en décalé. Dans le même courrier, il déclare ne pas vouloir négocier avec le président de la LFP mais seulement avec les dirigeants de club. Une délégation regroupant le président du Paris SG, de l'OM, de Nice et de Toulouse est chargé de mener la négociation avec Canal Plus au nom de l'ensemble des clubs de L1 et L2.

Le contrat audiovisuel prévoit expressément que la totalité de la somme est exigible, quel que soit le nombre de matchs joués dans la saison, à la seule condition qu'un titre de champion de France soit décerné. Un compromis est trouvé le 24 avril. Si le championnat ne reprend pas avant le 30 juin en raison des interdictions gouvernementales, alors la LFP ne réclamera pas les 200M€. Mais si la LFP est autorisée par le gouvernement à reprendre la compétition, alors la totalité de la somme sera due par Canal Plus.

Le 28 avril 2020, Édouard Philippe, premier ministre, présente à l'Assemblée nationale un plan de déconfinement par étapes. Il s'agit d'un discours, qui n'est pas suivi d'un vote de l'Assemblée. La levée du confinement étant de la compétence exclusive du gouvernement qui légifère par décret. Dans sa déclaration, le premier Ministre déclare « La saison 19/20 de sport professionnel, notamment le football, ne pourra pas reprendre ».

Le soir même du 28 avril, bien qu'aucun texte législatif ne l'ait finalement officialisé[21], que le décret qui ne sera publié que le 5 mai ne fasse aucune mention de cette disposition annoncée dans le discours, le conseil d'administration de la LFP vote la fin officielle des championnats de Ligue 1 et Ligue 2[22]. Il annonce la convocation pour le 30 avril de l'assemblée générale extraordinaire de la ligue (20 clubs de L1 et 20 clubs de L2) devant entériner un classement.[23]

Canal Plus déclare le 30 avril au matin être libéré de son obligation de verser les 200M€.

Le 30 avril, le conseil d'administration de la Ligue décide d'ajourner l'assemblée générale extraordinaire et vote de son propre chef un classement définitif. Il inclus dans le règlement la clause permettant de départager les égalités par la différence de but particulier en lieu et place de la différence de but générale. Cette modification ne s'applique de fait qu'aux clubs de Nice et Reims et permet à Nice, dont le président est membre du conseil d'administration, de gagner une place au classement, lui garantissant une participation à la coupe d'Europe. [24]

Méthode de classement

L'arrêt du championnat à la journée 28 s'est vu contesté devant le Conseil d'État par Jean-Michel Aulas de l'Olympique lyonnais, dont la 7e place était le plus mauvais résultat depuis 23 ans, et l'Amiens SC, relégué. Le Conseil d'État, saisi en procédure de référé, a débouté les deux plaignants au motif que le Conseil d'Administration de la LFP était autorisé par les statuts de la LFP a prendre seul toutes les décisions de modification du règlement, notamment sur le nombre de journées composant une saison ou sur le mode de classement, y compris sur les saisons encours, y compris sans devoir fournir une justification.

Julien Guyon, un mathématicien français enseignant aux États-Unis, constatant que chaque équipe avait bénéficié d'un calendrier plus ou moins difficile, et qu'il serait donc inéquitable d'arrêter le classement à la journée 28, avait proposé dans Le Monde du 16 mars d'utiliser les probabilités de victoire issues des résultats des 28 premières journées, afin de calculer les résultats des 10 dernières [25]. Cette méthode n'aurait pas modifié les places pour l'Europe et la relégation, mais elle aurait notamment fait passer Montpellier devant Nice et Lyon.

Néanmoins, cette formule n'est pas retenue. Le règlement de la LFP ne prévoyait aucune méthode pour pallier ces cas de force majeure. Finalement, pour déterminer le classement final, la Ligue réunie en Assemblée générale a opté pour un indice de performance basé sur la moyenne de points (ratio points déjà obtenus sur le nombre de matchs déjà joués)[2]. Le 18e, le Nîmes Olympique, se maintient car le barrage est annulé.

Notes et références

  1. « Calendrier général des compétitions 2019‐2020 », sur www.lfp.fr (consulté le ).
  2. a b c et d « Le PSG officiellement déclaré champion de France, l'OM en Ligue des champions », sur lequipe.fr, (consulté le )
  3. « Le classement des budgets des clubs de Ligue 1 en 2019-2020 », sur www.lequipe.fr (consulté le ).
  4. « Ligue de Football Professionnel - Ligue 1 Conforama - Affluences par journée, par club, taux de remplissage », sur LFP.fr (consulté le ).
  5. « Buts marqués par journée », sur lfp.fr (consulté le ).
  6. (fr) « Buteurs : Kylian Mbappé reste sur le trône », sur https://www.ligue1.fr/
  7. a et b « Affluences par journée, par club, taux de remplissage », sur lfp.fr (consulté le ).
  8. « deux-zero.com - Ligue 1 2019-2020 - Affluences », sur Soccerway (consulté le ).
  9. L.P., « Rennes : un record pour Camavinga, joueur du mois en Ligue 1 à 16 ans », RMC Sport,
  10. « Ligue 1 : Victor Osimhen (Lille) élu joueur du mois de septembre », sur L'Équipe,
  11. « Trophées UNFP : Thiago Silva joueur du mois d'octobre », sur goal.com,
  12. « Ligue 1 : Jeff Reine-Adélaïde (OL) élu joueur du mois de novembre », sur L'Équipe,
  13. Tom Monegier, « Ligue 1 : Wissam Ben Yedder élu joueur du mois de décembre », sur Foot Mercato,
  14. « Neymar élu joueur du mois de janvier », sur Sport24.com / Le Figaro,
  15. a b c et d « L'UNFP officialise l'annulation de la cérémonie de ses Trophées », sur L'Équipe,
  16. Par A. R. Le 28 août 2019 à 21h44 et Modifié Le 29 Août 2019 À 06h36, « Ligue 1 : Nice-OM interrompu après des banderoles et des chants homophobes », sur leparisien.fr, (consulté le )
  17. « Banderoles homophobes : Marlène Schiappa félicite l’arbitre d’avoir «interrompu le match» », sur www.lefigaro.fr, (consulté le )
  18. « Pourquoi le G7 à Biarritz perturbe la 3e journée de Ligue 1 », sur BFM TV / RMC Sport,
  19. « Coronavirus : Strasbourg-PSG reporté », sur L'Équipe,
  20. « Coronavirus : la Ligue 1 et la Ligue 2 suspendues immédiatement et jusqu'à nouvel ordre », sur L'Équipe,
  21. « Coronavirus : la saison de Ligue 1 terminée, pas de grandes manifestations sportives avant septembre, annonce Édouard Philippe », sur LaProvence.com, (consulté le ).
  22. « La fin des championnats a été votée », sur lequipe.fr, (consulté le )
  23. « Conseil Administration du 28 avril 2020 », sur LFP (consulté le )
  24. « Conseil Administration du 30 avril 2020 », sur LFP (consulté le )
  25. {{ |url=https://www.lemonde.fr/sport/article/2020/03/16/football-comment-decider-du-classement-final-de-la-ligue-1-si-elle-devait-s-arreter-ici_6033217_3242.html |titre=Football : comment décider du classement final de la Ligue 1 si elle devait s’arrêter ici ? |journal=Le Monde |date=16 mars 2020 |auteur=Julien Guyon }}

Voir aussi