Championnat de Colombie de football

Liga BetPlay Dimayor
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du Championnat de Colombie
Généralités
Sport Football
Création (75 ans)
Organisateur(s) Dimayor
Éditions 77
Périodicité Annuelle
Nations Colombie
Participants 20 clubs
Statut des participants Professionnel
Site web officiel Site de la Dimayor
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Championnat de D2

Palmarès
Tenant du titre Junior
Plus titré(s) Atlético Nacional (17)
Meilleur(s) buteur(s) Sergio Galván Rey (224)
Plus d'apparitions Gabriel Berdugo (733)

Le Championnat de Colombie est une compétition sportive située au sommet de la hiérarchie du football en Colombie opposant les vingt meilleures équipes de Colombie. Il est lancé en 1948 par la División Mayor del Fútbol Profesional Colombiano (Dimayor), une organisation complémentaire à la Fédération colombienne de football.

Depuis la première saison en 1948 le tournoi a donné (en incluant la saison 1989, suspendue avant son terme) lieu à la remise de 88 titres de champions en raison de l'organisation actuelle des tournois semestriels. La première compétition est remporté par Santa Fe.

Selon le classement 2017 de l'IFFHS, le championnat colombien constitue le 6e meilleur championnat du monde et le 2e en Amérique derrière le Championnat du Brésil[1]. Historiquement, toujours selon l'IFFFHS il se situe au 3e rang des championnats d'Amérique du Sud derrière les championnats brésilien et argentin.

Histoire

La naissance du football professionnel colombien est directement liée à la création de la División Mayor del Fútbol Profesional Colombiano (Dimayor), qui a été fondée le à Barranquilla, précisément dans le but d'organiser un tournoi de football professionnel dans le pays. Lors de cet évènement, la date du 15 août de cette même année est retenue comme date d'ouverture du championnat. Le match d'ouverture de la première saison oppose l'Atlético Municipal et l'Université nationale de Colombie et se solde par un score de 2 à 0. Le premier but du championnat est marqué au cours de la quinzième minute de ce match par Rafael Serna. Le premier club couronné champion au terme de cette première saison est l'Independiente Santa Fe basé à Bogota.

Au cours du championnat 1949, en raison d'une grève dans le football argentin, débute une époque connu sous le nom d'El Dorado, au cours de laquelle sont recrutés de nombreuses vedettes de cette nation comme Alfredo Di Stéfano ou Adolfo Pedernera, qui signent tous deux pour le Millonarios de Bogota. Les autres clubs colombiens engagent également des joueurs célèbres venant de l'étranger, notamment beaucoup de péruviens. Valeriano López devient ainsi la vedette du Deportivo Cali où il est associé à d'autres joueurs péruviens, l'Independiente Medellín forme une équipe comprenant 12 péruviens dans son effectif, avec notamment Roberto Drago et Segundo Castillo Varela. La saison se termine par la victoire du Millonarios dans la course au titre de champion.

En 1950, le Sport Caldas (devenu Once Caldas aujourd'hui) crée la surprise en remportant le championnat, pour la première fois de son histoire, reléguant Millonarios à la deuxième place. Cependant Millonarios reste le principal bénéficiaire de la période d'El Dorado en remportant trois titres consécutifs en 1951, 1952 et 1953.

Le championnat de 1954 voit le premier sacre de l'Atlético Nacional, au sein d'une compétition marquée par la crise économique et qui scelle la période dite d'El Dorado, forçant plusieurs équipes à se retirer de la compétition. La saison 1955 voit le couronnement d'un nouveau champion, le club de l'Independiente Medellín, l'Atlético Nacional terminant vice-champion. L'année 1956 est celle où le Deportes Quindío gagne le championnat pour la première et jusqu'alors seule fois de son histoire après une lutte pour le titre avec Millonarios et le Boca Juniors de Cali.

Le tournoi organisé en 1957 constitue le championnat le plus long et le plus confus de l'histoire du football colombien; en premier lieu se joue une phase de championnat par aller-retour, le vainqueur de ce championnat est qualifié pour la finale nationale. À la suite de cette première phase un championnat réduit aux 8 meilleures équipes de la première phase est organisé mais est annulé avant terme. Cette phase est alors remplacée par deux tournois distincts comprenant chacun 6 des 12 équipes initiales. La poule A de cette deuxième phase comprenant 3 équipes avec le même nombre de points, un championnat de barrages est organisé entre ces équipes pour déterminer le vainqueur de la poule. Les deux vainqueurs de poules de deuxième phase, le Deportes Tolima et le Cúcuta Deportivo se rencontrent en une finale de phase qui détermine qui va jouer la finale nationale face à l'Independiente Medellín, déjà qualifié comme vainqueur de la première phase. Le Cucuta Deportivo s'impose dans la finale de phase mais doit, à la suite des deux matchs de la finale nationale, s'avouer vaincu par l'Independiente Medellín qui remporte son second titre.

1958 voit la victoire de l'Independiente Santa Fe qui remporte son second titre 10 après celui de 1948. Avant la dernière journée, Santa Fe et Millonarios sont à égalité avec 46 points, au cours de la dernière journée, Millonarios fait 2-2 en déplacement à Cúcuta tandis que Santa Fe remporte 2-0 la rencontre qui l'oppose à l'Atlético Manizales. En outre le Boca Juniors de Cali absent de la saison pour raison économique annonce son retrait définitif.

La saison 1959 est remportée par le Millonarios qui gagne là son cinquième titre de champion. Avec la décision de la création de la Copa Libertadores par la Confédération sud-américaine de football le club est qualifié pour la première édition de l'épreuve disputée en 1960 et devient le premier club colombien à prendre part à une compétition internationale officielle. Le club atteindra d'ailleurs les demi-finales de l'épreuve.

Palmarès et statistiques

Palmarès

Saison Champion Meilleur buteur
1948 Santa Fe (1) Drapeau de l'Argentine Alfredo Castillo (Millonarios; 31 buts)
1949 Millonarios (1) Drapeau de l'Argentine Pedro Cabillón (Millonarios; 42 buts)
1950 Deportes Caldas (1) Drapeau du Paraguay Casimiro Ávalos (Deportivo Pereira; 27 buts)
1951 Millonarios (2) Drapeau de l'Argentine Alfredo Di Stéfano (Millonarios; 31 buts)
1952 Millonarios (3) Drapeau de l'Argentine Alfredo Di Stéfano (Millonarios; 19 buts)
1953 Millonarios (4) Drapeau de l'Argentine Mario Garelli (Atlético Quindío; 20 buts)
1954 Atlético Nacional (1) Drapeau de l'Argentine Carlos Alberto Gambina (Atlético Nacional; 21 buts)
1955 Independiente Medellín (1) Drapeau de l'Argentine Felipe Marino (Independiente Medellín; 22 buts)
1956 Atlético Quindío (1) Jaime Gutiérrez (Atlético Quindío; 21 buts)
1957 Independiente Medellín (2) Drapeau de l'Argentine José Vicente Grecco (Independiente Medellín; 30 buts)
1958 Santa Fe (2) Drapeau de l'Argentine José Américo Montanini (Atlético Bucaramanga; 36 buts)
1959 Millonarios (5) Drapeau de l'Argentine Felipe Marino (Cúcuta Deportivo / Independiente Medellín; 35 buts)
1960 Santa Fe (3) Drapeau de l'Argentine Walter Marcolini (Deportivo Cali; 30 buts)
1961 Millonarios (6) Drapeau de l'Argentine Alberto Perazzo (Santa Fe; 32 buts)
1962 Millonarios (7) Drapeau de l'Uruguay José Omar Verdún (Cúcuta Deportivo; 36 buts)
1963 Millonarios (8) Drapeau de l'Argentine Omar Devani (Atlético Bucaramanga; 36 buts)
Drapeau de l'Uruguay José Omar Verdún (Cúcuta Deportivo; 36 buts)
1964 Millonarios (9) Drapeau de l'Argentine Omar Devani (Unión Magdalena / Atlético Bucaramanga; 28 buts)
1965 Deportivo Cali (1) Drapeau de l'Argentine Perfecto Rodríguez (Independiente Medellín; 38 buts)
1966 Santa Fe (4) Drapeau de l'Argentine Omar Devani (Santa Fe; 31 buts)
1967 Deportivo Cali (2) Drapeau de l'Argentine José María Ferrero (Millonarios; 38 buts)
1968 Unión Magdalena (1) Drapeau de l'Argentine José María Ferrero (Millonarios; 32 buts)
1969 Deportivo Cali (3) Drapeau de l'Argentine Hugo Lóndero (América de Cali; 25 buts)
1970 Deportivo Cali (4) Drapeau de l'Argentine José María Ferrero (Cúcuta Deportivo; 27 buts)
Drapeau de l'Uruguay Walter Sossa (Santa Fe; 27 buts)
1971 Santa Fe (5) Drapeau de l'Argentine Hugo Lóndero (Cúcuta Deportivo; 30 buts)
Drapeau du Paraguay Apolinar Paniagua (Deportivo Pereira; 30 buts)
1972 Millonarios (10) Drapeau de l'Argentine Hugo Lóndero (Cúcuta Deportivo; 27 buts)
1973 Atlético Nacional (2) Drapeau de l'Uruguay Nelson Silva Pacheco (Cúcuta Deportivo / Junior; 36 buts)
1974 Deportivo Cali (5) Víctor Ephanor (Junior; 33 buts)
1975 Santa Fe (6) Drapeau de l'Argentine Jorge Ramón Cáceres (Deportivo Pereira; 35 buts)
1976 Atlético Nacional (3) Drapeau de l'Argentine Miguel Angel Converti (Millonarios; 33 buts)
1977 Junior (1) Drapeau de l'Argentine Oswaldo Marcial Palavecino (Atlético Nacional; 33 buts)
1978 Millonarios (11) Drapeau de l'Argentine Oswaldo Marcial Palavecino (Atlético Nacional; 36 buts)
1979 América de Cali (1) Drapeau de l'Argentine Juan José Irigoyén (Millonarios; 36 buts)
1980 Junior (2) Drapeau de l'Argentine Sergio Cierra (Deportivo Pereira; 26 buts)
1981 Atlético Nacional (4) Drapeau de l'Argentine Víctor Hugo del Río (Deportes Tolima; 29 buts)
1982 América de Cali (2) Drapeau de l'Argentine Miguel Oswaldo González (Atlético Bucaramanga; 27 buts)
1983 América de Cali (3) Drapeau de l'Argentine Hugo Gottardi (Santa Fe; 29 buts)
1984 América de Cali (4) Drapeau de l'Argentine Hugo Gottardi (Independiente Santa Fe; 23 buts)
1985 América de Cali (5) Drapeau de l'Argentine Miguel Oswaldo González (Atlético Bucaramanga; 34 buts)
1986 América de Cali (6) Drapeau de l'Argentine Héctor Ramón Sossa (Independiente Medellín; 23 buts)
1987 Millonarios (12) Jorge Aravena (Deportivo Cali; 23 buts)
1988 Millonarios (13) Sergio Angulo (Santa Fe; 29 buts)
1989 Championnat non joué
1990 América de Cali (7) Antony de Ávila (América de Cali; 25 buts)
1991 Atlético Nacional (5) Iván Valenciano (Junior; 30 buts)
1992 América de Cali (8) John Jairo Tréllez (Atlético Nacional; 25 buts)
1993 Junior (3) Miguel Guerrero (Junior; 34 buts)
1994 Atlético Nacional (6) Rubén Darío Hernández (Independiente Medellín / Deportivo Pereira / América de Cali; 32 buts)
1995 Junior (4) Iván Valenciano (Junior; 24 buts)
1995–96 Deportivo Cali (6) Iván Valenciano (Junior; 36 buts)
1996–97 América de Cali (9) Hamilton Ricard (Deportivo Cali; 36 buts)
1998 Deportivo Cali (7) Víctor Bonilla (Deportivo Cali; 37 buts)
1999 Atlético Nacional (7) Drapeau de l'Argentine Sergio Galván Rey (Once Caldas; 26 buts)
2000 América de Cali (10) Carlos Alberto Castro (Millonarios; 24 buts)
2001 América de Cali (11) Carlos Alberto Castro (Millonarios; 29 buts)
Jorge Horacio Serna (Independiente Medellín; 29 buts)
2002 Ouverture América de Cali (12) Luis Fernando Zuleta (Unión Magdalena; 13 buts)
Cloture Independiente Medellín (3) Orlando Ballesteros (Atlético Bucaramanga; 13 buts)
Milton Rodríguez (Deportivo Pereira; 13 buts)
2003 Ouverture Once Caldas (2) Arnulfo Valentierra (Once Caldas; 13 buts)
Cloture Deportes Tolima (1) Léider Preciado (Deportivo Cali; 17 buts)
2004 Ouverture Independiente Medellín (4) Sergio Herrera (América de Cali; 13 buts)
Cloture Junior (5) Leonardo Fabio Moreno (América de Cali; 15 buts)
Léider Preciado (Santa Fe; 15 buts)
2005 Ouverture Atlético Nacional (8) Víctor Aristizábal (Atlético Nacional; 16 buts)
Cloture Deportivo Cali (8) Jámerson Rentería (Real Cartagena; 12 buts)
Hugo Rodallega (Deportivo Cali; 12 buts)
2006 Ouverture Deportivo Pasto (1) Jorge Díaz Moreno (Cúcuta Deportivo; 15 buts)
Cloture Cúcuta Deportivo (1) Diego Álvarez (Independiente Medellín; 11 buts)
Jhon Charría (Deportes Tolima; 11 buts)
2007 Ouverture Atlético Nacional (9) Fredy Montero (Atlético Huila; 13 buts)
Drapeau de l'Argentine Sergio Galván Rey (Atlético Nacional; 13 buts)
Cloture Atlético Nacional (10) Dayro Moreno (Once Caldas; 16 buts)
2008 Ouverture Boyacá Chicó (1) Drapeau de l'Argentine Miguel Caneo (Boyacá Chicó; 13 buts)
Iván Velásquez (Deportes Quindío; 13 buts)
Cloture América de Cali (13) Fredy Montero (Deportivo Cali; 16 buts)
2009 Ouverture Once Caldas (3) Teófilo Gutiérrez (Junior; 16 buts)
Cloture Independiente Medellín (5) Jackson Martínez (Independiente Medellín; 18 buts)
2010 Ouverture Junior (6) Carlos Bacca (Junior; 12 buts)
Carlos Rentería (La Equidad; 12 buts)
Cloture Once Caldas (4) Wilder Medina (Deportes Tolima; 16 buts)
Dayro Moreno (Once Caldas; 16 buts)
2011 Ouverture Atlético Nacional (11) Carlos Rentería (Atlético Nacional; 12 buts)
Cloture Junior (7) Carlos Bacca (Junior; 12 buts)
2012 Ouverture Santa Fe (7) Drapeau du Paraguay Robin Ramírez (Deportes Tolima; 13 buts)
Cloture Millonarios (14) Henry Hernández (Cúcuta Deportivo; 9 buts)
Carmelo Valencia (La Equidad; 9 buts)
Drapeau de l'Argentine Germán Cano (Independiente Medellín; 9 buts)
2013 Ouverture Atlético Nacional (12) Wilder Medina (Santa Fe; 12 buts)
Cloture Atlético Nacional (13) Dayro Moreno (Millonarios; 16 buts)
Luis Carlos Ruiz (Junior; 16 buts)
2014 Ouverture Atlético Nacional (14) Dayro Moreno (Millonarios; 12 buts)
Cloture Santa Fe (8) Drapeau de l'Argentine Germán Cano (Independiente Medellín; 16 buts)
2015 Ouverture Deportivo Cali (9) Fernando Uribe (Millonarios; 15 buts)
Cloture Atlético Nacional (15) Jefferson Duque (Atlético Nacional; 15 buts)
2016 Ouverture Independiente Medellín (6) Miguel Borja (Cortuluá; 19 buts)
Cloture Santa Fe (9) Ayron del Valle (Millonarios; 12 buts)
2017 Ouverture Atlético Nacional (16) Dayro Moreno (Atlético Nacional; 14 buts)
Cloture Millonarios (15) Yimmi Chará (Junior; 11 buts)
Ayron del Valle (Millonarios; 11 buts)
Dayro Moreno (Atlético Nacional; 11 buts)
Carmelo Valencia (La Equidad; 11 buts)
2018 Ouverture Deportes Tolima (2) Drapeau de l'Argentine Germán Cano (Independiente Medellín; 12 buts)
Cloture Junior (8) Drapeau de l'Argentine Germán Cano (Independiente Medellín; 20 buts)
2019 Ouverture Junior (9) Drapeau de l'Argentine Germán Cano (Independiente Medellín; 21 buts)
Cloture América de Cali (14) Drapeau de l'Argentine Germán Cano (Independiente Medellín; 13 buts)
Michael Rangel (América de Cali; 13 buts)
2020 América de Cali (15) Miguel Borja (Junior; 14 buts)
2021 Ouverture Deportes Tolima (3) Jefferson Duque (Atlético Nacional; 11 buts)
Fernando Uribe (Millonarios; 11 buts)
Diego Herazo (La Equidad; 11 buts)
Cloture Deportivo Cali (10) Harold Preciado (Deportivo Cali; 13 buts)
2022 Ouverture Atlético Nacional (17) Dayro Moreno (Atlético Bucaramanga; 13 buts)
Cloture Deportivo Pereira (1) Leonardo Castro (Deportivo Pereira; 15 buts)
2023 Ouverture Millonarios (16) Marco Pérez (Águilas Doradas; 13 buts)
Cloture Junior (10) Carlos Bacca (Junior; 18 buts)

Depuis le premier championnat de Colombie professionnel en 1948, 15 clubs parviennent à remporter le championnat. Les plus titrés sont l'Atlético Nacional, le Millonarios et l'América de Cali. L'année 1989 voit le palmarès rester vierge car le championnat est arrêté à la suite du meurtre d'un juge de touche, Álvaro Ortega le à Medellín.

Le tableau suivant liste les clubs vainqueurs du championnat de Colombie et pour chaque club, le nombre de titre(s) remporté(s) et les années correspondantes par ordre chronologique.

Palmarès des clubs champions de Colombie
Rang Clubs Titre(s) Année(s)
1 Atlético Nacional 17 1954, 1973, 1976, 1981, 1991, 1994, 1999, Ouv. 2005, Ouv. 2007, Cl. 2007, Ouv. 2011, Ouv. 2013, Cl. 2013, Ouv. 2014, Cl. 2015, Ouv. 2017, Ouv. 2022
2 Millonarios 16 1949, 1951, 1952, 1953, 1959, 1961, 1962, 1963, 1964, 1972, 1978, 1987, 1988, Cl. 2012, Cl. 2017, Ouv. 2023
3 América de Cali 15 1979, 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1990, 1992, 1997, 2000, 2001, Ouv. 2002, Cl. 2008, Cl. 2019, 2020
4 Deportivo Cali 10 1965, 1967, 1969, 1970, 1974, 1996, 1998, Cl. 2005, Ouv. 2015, Cl. 2021
5 Atlético Junior 10 1977, 1980, 1993, 1995, Cl. 2004, Ouv. 2010, Cl. 2011, Cl. 2018, Ouv. 2019, Cl. 2023
6 Independiente Santa Fe 9 1948, 1958, 1960, 1966, 1971, 1975, Ouv. 2012, Cl. 2014, Cl. 2016
7 Independiente Medellín 6 1955, 1957, Cl. 2002, Ouv. 2004, Cl. 2009, Ouv. 2016
8 Once Caldas 4 1950, Ouv. 2003, Ouv. 2009, Cl. 2010
9 Deportes Tolima 3 Cl. 2003, Ouv. 2018, Ouv. 2021
10 Deportes Quindío 1 1956
Unión Magdalena 1 1968
Deportivo Pasto 1 Ouv. 2006
Cúcuta Deportivo 1 Cl. 2006
Boyacá Chicó 1 Ouv. 2008
Deportivo Pereira 1 Cl. 2022

Statistiques et records

Depuis la descente de l'América Cali à la suite de la saison 2011, les clubs ayant disputés le plus grand nombre de saison en première division depuis la création du championnat sont Millonarios, l'Atlético Nacional et l'Independiente Santa Fe avec soixante-quatorze saisons au plus haut niveau depuis 1948. Ces trois clubs sont en effet présents depuis la première saison, sans discontinuer, dans la première division du championnat.

Organisation

Format

Le championnat actuel se déroule en deux phases. La première phase (primera vuelta) a lieu du mois de février au mois de juin, la seconde phase (segunda vuelta) d'août à décembre.

Le championnat se déroule comme suit : les 20 équipes jouent entre elles en aller simple, ce qui fait 18 journées. Un 19e match est intercalé au niveau de la neuvième journée, ce match est appelé clásico. Ainsi, une équipe rencontre deux fois un club (en clásico et en championnat "régulier") et une seule fois les seize autres. À l'issue des dix-neuf matchs, un classement est établi. En cas d'égalité de points, c'est l'équipe ayant la meilleure différence de buts qui est la mieux classée.

La compétition se poursuit avec les huit clubs les mieux classés du championnat "régulier". Les huit équipes sont réparties dans deux groupes. Le premier comprend les clubs ayant fini le championnat en première, troisième, cinquième et septième positions, le second comprend les clubs ayant fini le championnat en deuxième, quatrième, sixième et huitième positions. Chaque équipe rencontre les trois autres en matchs aller-retour. L'équipe ayant le plus grand nombre de points est alors qualifiée pour la finale. En cas d'égalité de points, c'est l'équipe qui a le plus grand nombre de points lors de la phase régulière qui est la mieux classée, si cette règle ne permet toujours pas de séparer deux équipes, c'est l'équipe ayant la meilleure différence de buts dans leurs confrontations directes lors de la seconde phase qui sera la mieux classée.

La finale se joue en matchs aller-retour, en cas d'égalité à l'issue des deux matches, il sera effectué une séance de tirs au but, conformément aux règles de l'International Board, sans procéder auparavant à une prolongation et sans appliquer la règle dite des buts à l'extérieur.

Les équipes championnes des deux compétitions, en juin et en décembre, gagnent leur place pour la Copa Libertadores de l'année suivante.

Une Tabla de reclasificación est établie à l'issue de chaque année ; il s'agit d'un classement additionnant les points gagnés au cours de l'année entière, y compris les points remportés en phase quadrangulaire et en finale (donc les clubs y ayant pris part sont avantagés). Les deux clubs les mieux classés et n'ayant pas remporté une des deux compétitions sont qualifiés pour la Copa Sudamericana de l'année suivante.

Concernant la rétrogradation en division inférieure, un classement est établi sur les résultats des trois dernières années (donc des six dernières compétitions). Le club ayant le plus faible nombre de points est rétrogradé, l'avant-dernier joue un barrage en aller-retour contre le second de deuxième division.

Un club promu prend alors le nombre de points des deux saisons précédentes du dernier non-rétrogradé, afin d'établir un nouveau classement l'année suivante[2].


Équipes engagées pour la saison 2023
Club Ville Dernière
montée
Entraîneur Stade Capacité
théorique
Nombre de saisons
en première division
Alianza Petrolera Barrancabermeja 2013 Hubert Bodhert Stade Daniel Villa Zapata 10 400 ?
América de Cali Cali 2017 Alexandre Guimaraes Stade Pascual Guerrero 35 400 ?
Atlético Bucaramanga Bucaramanga 2016 Alexis Márquez Stade Alfonso Lopez 25 000 ?
Atlético Junior Barranquilla 1948 Hernán Darío Gómez Stade Metropolitano Roberto Meléndez 49 612 ?
Atlético Huila Neiva 2023 Néstor Craviotto Stade Guillermo Plazas Alcid 2 500 ?
Atlético Nacional Medellín 1948 Paulo Autuori Stade Atanasio-Girardot 40 940 ?
Boyacá Chicó Tunja 2023 Mario García Stade de La Independencia 20 000 ?
Deportes Tolima Ibagué 1995 Juan Cruz Real Stade Manuel Murillo Toro 28 100 ?
Deportivo Cali Cali 1948 Jorge Luis Pinto Stade Deportivo Cali 44 000 ?
Deportivo Pasto Pasto 2012 Flabio Torres Stade Departamental Libertad 20 000 ?
Deportivo Pereira Pereira 2020 Alejandro Restrepo Stade Hernán Ramírez Villegas 30 290 ?
Envigado Envigado 2008 José Alberto Suárez Stade Polideportivo Sur 14 000 ?
Independiente Medellín Medellín 1948 Juan Sebastián Botero Stade Atanasio-Girardot 40 940 ?
Jaguares Montería 2015 Carlos Restrepo Stade Jaraguay 12 000 ?
La Equidad Bogotá 2007 Alexis García Stade Metropolitano de Techo 7 800 ?
Millonarios Bogotá 1948 Alberto Gamero Stade Nemesio Camacho El Campín 36 343 ?
Once Caldas Manizales 1961 Pedro Sarmiento Stade Palogrande 28 678 ?
Rionegro Águilas Rionegro 2011 Lucas González Vélez Stade Alberto Grisales 12 660 ?
Independiente Santa Fe Bogotá 1948 Gerardo Bedoya Stade Nemesio Camacho El Campín 36 343 ?
Unión Magdalena Santa Marta 2022 Claudio Sergio Rodríguez Stade Sierra Nevada 16 120 ?

Notes et références

  1. (en) « The strongest national league of the world : Spain’s La Liga again number 1 ! », sur iffhs.de, (consulté le )
  2. (es) « Le règlement du championnat », sur www.copamustang.com (consulté le )

Liens externes