Ceylan néerlandais

Ceylan néerlandais

Dutch Governorate of Ceylon (en)
Nederlands-Ceylon (nl)

1640 – 1796

Drapeau
Drapeau du Ceylan néerlandais
Blason
Armoiries du Ceylan néerlandais
Informations générales
Statut Inde néerlandaise
Capitale Colombo
Langue néerlandais, tamoul, cingalais, créole ceylan-portugais
Histoire et événements
Convention de Kandy
Gouverneur du Ceylan néerlandais

Willem Jacobszoon Coster

Joan Maetsuycker

Rijcklof van Goens

Gustaaf Willem baron van Imhoff

Joan Gideon Loten

Johan van Angelbeek

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Ceylan néerlandais était un gouvernorat administré par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales sur le territoire de l'actuel Sri Lanka. Il a existé entre 1640 et 1796.

Jusqu'au XVIIe siècle, le Sri Lanka était partiellement dirigé par l'Empire colonial portugais, par le Royaume de Kandy que les Portugais n'auront jamais vaincu, et par plusieurs chefferies tels que les Vannimai.

Alors que les Provinces-Unies[1] étaient engagées dans la Guerre de Quatre-Vingts Ans contre les Espagnols, le roi de Kandy invita les Néerlandais à venir se battre contre les Portugais à Ceylan. Les Néerlandais acceptèrent de déclarer la guerre au Portugal et s'emparèrent de l'île en 1640[2].

Histoire

Guerre Portugal - Provinces-Unis

Article détaillé : Guerre néerlando-portugaise.

Periode coloniale néerlandaise (1640 - 1796)

Durant cette période, le Royaume de Kandy a lancé de nombreux raids en territoire néerlandais, annexant notamment des villages.

Prise de contrôle britannique

L'Empire britannique intégra l'île de Ceylan en tant que province en 1796 au détriment des Hollandais. Le territoire devint officiellement une colonie entre 1802 et 1948. Au début ce territoire ne comprenait pas le Royaume de Kandy, devenu un protectorat en 1815, mais à partir de 1817 les possessions britanniques couvrent toute l'île de Ceylan. Ce contrôle britannique fut confirmée au Congrès de Vienne, en 1814 et 1815 puis par la convention de Kandy de 1815.

Gouvernance

Le gouverneur de Ceylan était l'autorité suprême de l'île. Il était assisté d'un conseil de hauts fonctionnaires, le Conseil politique. Les membres du Conseil politique étaient :

  • le deuxième administrateur du pays
  • le responsable des entrepôts liés à l'importation et l'exportation
  • le responsable des questions juridiques
  • le comptable
  • le secrétaire
  • le chef du bureau militaire et le commandant de l'armée.

Les commandants de Jaffna et de Galle, où se trouvaient les autorités du district, étaient également membres du Conseil et assistaient aux réunions lorsqu'ils étaient à Colombo. Ceylan était divisé en trois districts administratifs: Colombo, Galle et Jaffna. Colombo était gouverné par le gouverneur, Galle et Jaffna par des commandants. Les trois zones ont été subdivisées de manière traditionnelle en dessavany (provinces)[3].

Architecture

Les Provinces-Unies ont construit de nombreux forts dans l'île, comme celui d'Elephant Pass qui a été un fort clé dans la guerre civile du Sri Lanka; et ont fortifié ceux déjà construit par les portugais, comme le fort de Galle, qui est aujourd'hui au patrimoine de l'UNESCO.

Voir aussi

Références