Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe
CSCOR logo.png
Image dans Infobox.
Informations générales
Ouverture
Site web
Bâtiment
Architecte
Localisation
Adresse
Paris, 1 Quai Branly, 75007
Flag of France.svg France
Coordonnées
48° 51′ 43″ N, 2° 18′ 04″ E

Le Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe (CSCOR) a pour vocation de promouvoir la culture et l'héritage spirituel russes en reposant sur deux approches : laïque et orthodoxe. Ses activités visent également à favoriser le développement des relations franco-russes, populariser la langue russe, présenter l'image actuelle de la Russie[1],[2]. Faisant partie de l’Ambassade de Russie en France, le Centre bénéficie de l'immunité diplomatique.    

L'amphithéâtre du Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe

Historique et création

2010, mars – Acquisition par la Fédération de Russie du terrain de l'ancien Météo-France (4240 m²) suite au gain de l'appel d'offres[3];

2010, décembre – Présentation des 10 finalistes du concours architectural[4];

2014, janvier-juin – Démolition de l'ancien édifice Météo-France[5];

2014, juillet – Début de construction du Centre[6];

2016, août-octobre – Fin de construction et mise en service ;

– Inauguration officielle du Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe.

Concours et projet

Le jury franco-russe de 15 personnes dirigé par le chef de l’intendance de la Présidence de Russie Vladimir Kojine a entériné les modalités de l'organisation de l’appel d’offres international d'architecture[7] et le cahier de charges pour la conception du futur Centre. 109 projets y ont été admis. Les résultats du premier tour ont été annoncés en . Dix projets se sont qualifiés pour la finale dont deux franco-russes, quatre russes et quatre français[8].

À l’issue de la réunion du jury le le projet conçu par Manuel Nuñez Yanovsky en collaboration avec le bureau moscovite «Arch Group» a été déclaré gagnant[9]. Cependant, pour des raisons de contraintes administratives ce projet a été décliné et sa réalisation a été confiée à l'architecte français Jean-Michel Wilmotte qui s'était initialement classé deuxième au concours[10].  

Le préfet de Paris et d'Île-de-France Jean Daubigny a signé le un décret autorisant la construction du Centre, le projet étant officialisé en [11].

La conception architecturale proposé comprenait la construction de l’ensemble de quatre édifices séparées occupant près de la moitié de la surface du terrain, ce qui a permis de construire une ruelle transversale et aménager les espaces verts[12]. Compte tenu de l’emplacement en bordure des berges de la Seine, il a fallu trouver des solutions appropriées afin de protéger le site de tout dommage résultant des débordements du fleuve.

La construction du CSCOR s’est inscrit dans une démarche écoresponsable, et ce durant toutes les phases du projet, de la conception jusqu’à sa réalisation : perméabilité du projet avec son quartier, flexibilité des espaces et confort d’usage, etc. Le projet respecte le Plan Climat de la Ville de Paris et le Plan Biodiversité[4].

Les travaux de construction ont été effectués par la société Bouygues Bâtiment Île-de-France.

Inauguration du CSCOR

L'inauguration du CSCOR

L'inauguration officielle du Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe s'est déroulé le en présence du ministre russe de la culture Vladimir Medinski, la maire de Paris Anne Hidalgo, l’ambassadeur de Russie en France Alexandre Orlov, la maire du 7e arrondissement Rachida Dati[13], l’évêque du diocèse de Chersonèse Nestor (Sirotenko), le responsable pour les établissements à l’étranger du patriarcat de Moscou, l’évêque de Bogorodsk Antoine Sevryuk[14] et d’autres personnalités officielles.

Le Président de la Russie Vladimir Poutine a visité le Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe le lors de son séjour en France[15].

Structure du CSCOR

Les quatre éléments du site sont la Cathédrale de la Sainte-Trinité, l’amphithéâtre, le pôle d'études complémentaires et les salles d'exposition.

La Cathédrale de la Sainte-Trinité

Amphithéâtre

L’amphithéâtre du CSCOR

La salle de l’amphithéâtre dans le bâtiment sur l’avenue Rapp conçue pour 209 personnes accueille des concerts musicaux et performances artistiques, spectacles de théâtre, projections de film, rencontres avec des personnalités culturelles, conférences et colloques, présentations et d’autres activités[16],[17].

Salles d'exposition

Les expositions de peinture, photographie, arts décoratifs, iconographie ont lieu dans les deux salles du bâtiment Branly ainsi que dans le foyer de l'amphithéâtre.

Centre d'études

Le centre d’études russes qui s’est installé dans le bâtiment du côté de la rue de l’Université abrite le gymnasium classique, l’école paroissiale et propose des cours pour adultes et enfants sur la culture russe (langue, histoire, civilisation), la musique et le chant, l’art théâtral, l’iconographie, la culture chrétienne et d’autres matières[18]. Les salles de classe peuvent accueillir environ 150 personnes à la fois[19].

Notes et références

  1. « Le Centre spirituel et culturel orthodoxe | Office et culture », sur www.office-et-culture.fr (consulté le 22 décembre 2020)
  2. « Centre orthodoxe: la Russie inaugure un nouveau monument en plein coeur de Paris », sur BFMTV (consulté le 22 décembre 2020)
  3. « Météo France: le siège vendu à la Russie », sur LEFIGARO (consulté le 22 décembre 2020)
  4. a et b Jean-Michel WILMOTTE Architecte, « Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe RusseProjet — Wilmotte & Associés », sur www.wilmotte.com (consulté le 22 décembre 2020)
  5. « PSS / Centre spirituel et culturel orthodoxe russe (Paris, France) », sur www.pss-archi.eu (consulté le 22 décembre 2020)
  6. Michel STOUPAK, « Le siège de Météo France fait place à une future église orthodoxe », sur newsimages.fr, (consulté le 22 décembre 2020)
  7. « Ile-de-France - Un nouveau centre culturel russe en 2013 », sur France Soir.fr (consulté le 22 décembre 2020)
  8. « Surprise et déception pour le futur centre orthodoxe russe à Paris », Le Moniteur,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2020)
  9. « Manuel Nunez Yanowsky - architect-urbanist », sur www.nunez-yanowsky.com (consulté le 22 décembre 2020)
  10. « Église russe à Paris : c'est reparti ! », sur Le Figaro (consulté le 22 décembre 2020)
  11. « Nouvelle église orthodoxe russe dessinée par Wilmotte: début des travaux en juin », sur Franceinfo, (consulté le 22 décembre 2020)
  12. « Une cathédrale orthodoxe russe en bord de Seine ! », sur Paris Capitale (consulté le 22 décembre 2020)
  13. « La Russie inaugure son centre orthodoxe à Paris sans Poutine », sur Les Echos, (consulté le 22 décembre 2020)
  14. Xénia Krivochéine, Des bulbes d’or dans le ciel de Paris, 142 p. (ISBN 9791094948187)
  15. « EN DIRECT Vladimir Poutine à Paris pour rencontrer Emmanuel Macron », sur fr.sputniknews.com (consulté le 22 décembre 2020)
  16. « Plongez dans la Russie en plein cœur de Paris ! », sur leparisien.fr, (consulté le 22 décembre 2020)
  17. « Paris : embarquement littéraire pour la Russie », sur leparisien.fr, (consulté le 22 décembre 2020)
  18. Paris Match, « Cathédrale orthodoxe L'or de la sainte Russie à Paris », sur parismatch.com (consulté le 22 décembre 2020)
  19. Bruno Monier-Vinard, « Paris - Monumentale cathédrale ! », sur Le Point, (consulté le 22 décembre 2020)