Catherine Nzuzi wa Mbombo

Catherine Nzuzi wa Mbombo
Fonctions
Minister of Solidarity and Humanitarian Affairs
-
Ministre
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Catherine Nzuzi wa Mbombo, née le à Tshumbe Sainte Marie dans le Sankuru qui faisait anciennement parti du Kasaï Oriental, est une femme politique de la république démocratique du Congo. Elle est originaire de Kananga dans le Kasaï Occidental aujourd'hui appelé Kasaï central du territoire de Kazumba, veuve et mère de 6 enfants .

Biographie

Catherine Nzuzi wa Mbombo commence sa carrière de femme politique à l'âge de 23 ans avec la fonction de bourgmestre (maire) de la commune de la Gombe (1968-1970), la commune la plus prestigieuse du pays. Parmi les anciens élus bourgmestres de cette commune, il faut noter Marie-Rose Kasa-Vubu(1971-1974), Albert-Joseph Kasongo Wa Kapinga(1982-1988). Catherine Nzuzi wa Mbombo a joué l'intermédiaire entre le ministre de l'Intérieur et le gouverneur de province en tant qu'inspectrice d’État en charge de deux ou trois provinces et fut commissaire provinciale, vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, gouverneur de la province du Bas-Zaïre de 1972 à 1974, et gouverneur de la ville de Kinshasa. Elle a été membre du bureau politique du MPR, parti-État, ensuite membre du Comité central du MPR. La plus haute fonction qu'elle a occupé est celle de deuxième vice-présidente du Comité central du MPR. Cette fonction, en vertu de la constitution de l'époque, était l'équivalent de vice-président de la République. À la suite de la chute du régime en 1997, elle a remplacé le président Mobutu à la tête du parti, le MPR-fait privé.

Elle est ministre de la Solidarité et des Affaires humanitaires à partir du dans le gouvernement de transition (à la suite du dialogue inter-congolais tenu à Sun City, en Afrique du Sud). En 2006, elle est candidate à l’élection présidentielle, représentant le MPR-fait privé. Après l'ouverture du Zaïre à la démocratie en 1990, jusqu'à la chute du régime, elle fut conseillère privée du chef de l’État.

À cause de ce passé, elle fut emprisonnée durant 20 mois après la prise de pouvoir par Laurent-Désiré Kabila en 1997.

Elle est à la tête de plusieurs entreprises commerciales et immobilières ; elle est aussi propriétaire d'une chaîne de télévision. Elle préside plusieurs ONG pour la promotion de la femme et d'encadrement des femmes commerçantes.

Articles connexes