Carl-Dieter Spranger

Carl-Dieter Spranger
Illustration.
Carl-Dieter Spranger, en 2015.
Fonctions
Ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement

7 ans, 9 mois et 9 jours
Chancelier Helmut Kohl
Gouvernement Kohl IV et V
Prédécesseur Jürgen Warnke
Successeur Heidemarie Wieczorek-Zeul
Biographie
Date de naissance (81 ans)
Lieu de naissance Leipzig (Allemagne)
Parti politique CSU
Profession Juriste
Procureur
Avocat

Carl-Dieter Spranger
Ministres fédéraux de la Coopération d'Allemagne

Carl-Dieter Spranger, né à Leipzig le , est un homme politique allemand membre de l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU).

Magistrat puis avocat, il est élu député fédéral de Bavière au Bundestag en 1972.

Il est nommé secrétaire d'État parlementaire du ministère fédéral de l'Intérieur en 1982. En 1991, il obtient le poste de ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, qu'il occupe jusqu'en 1998.

Biographie

Jeunesse et formation

Il obtient son Abitur en 1957, puis effectue des études de droit et de sciences économiques.

Il passe son premier examen juridique d'État en 1962, occupant un poste d'assistant de recherche en droit administratif à temps partiel entre 1964 et 1965. Il réussit son second examen juridique d'État en 1966.

Débuts professionnels et politiques

Devenu assistant de recherche à temps plein en droit civil à l'université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg, il est nommé assesseur au tribunal d'Ansbach en 1967. Il accède aux fonctions de procureur l'année suivante, alors qu'il adhère à la CSU, dont il est nommé président de la section d'Ansbach.

Ascension

Au sein de son tribunal, il est promu juge en 1969. En 1972, il entreprend sa carrière électorale. D'abord, il se fait élire au conseil municipal d'Ansbach. Ensuite, aux élections fédérales anticipées du , il se fait élire député fédéral au Bundestag dans la 227e circonscription fédérale, qui correspond à Ansbach. Il est nommé vice-président de la CSU en Moyenne-Franconie en 1973.

Premières responsabilités parlementaires

À la suite des élections fédérales du , il est désigné pour exercer les responsabilités de coordonnateur des députés CDU/CSU à la commission parlementaire de l'Intérieur et vice-président du groupe de travail sur la Justice et l'Intérieur du groupe CDU/CSU au Bundestag. L'année d'après, alors qu'il devient avocat, il entre au comité directeur de la CSU.

Après les élections fédérales du , il prend la présidence du groupe de travail sur l'Intérieur, l'Environnement et les Sports de son groupe parlementaire.

Accession progressive au gouvernement

Il est nommé secrétaire d'État parlementaire au ministère fédéral de l'Intérieur le , jour de l'entrée en fonction du premier cabinet d'Helmut Kohl. Il conserve son mandat parlementaire lors des élections fédérales anticipées du avec 64,8 % des voix, réalisant son meilleur score personnel. Il est confirmé dans ses fonctions exécutives, ainsi qu'en 1987. En 1989, il est porté à la présidence de la CSU de Moyenne-Franconie.

Le , Carl-Dieter Spranger est nommé à 52 ans ministre fédéral de la Coopération économique. Le terme de « Développement » est accolé au titre de son département ministériel en 1993. Il se voit reconduit le .

Fin de vie politique

Il est réélu une dernière fois au Bundestag lors des élections fédérales du , mais doit quitter son ministère un mois plus tard, avec l'arrivée au pouvoir du social-démocrate Gerhard Schröder. Il devient alors vice-président de la commission parlementaire des Affaires étrangères en 1999, et quitte la vie politique en 2002.

Vie privée

De confession évangélique, Carl-Dieter Spranger est marié et père de trois enfants.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes