Canton de Saint-Louis-2

Canton de Saint-Louis-2
Canton de Saint-Louis-2
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Situation du canton de Saint-Louis-2 dans le département de la La Réunion.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région La Réunion
Département La Réunion
Arrondissement(s) Saint-Pierre
Bureau centralisateur Saint-Louis
Conseillers
départementaux

Mandat
Camille Clain
Jean-François Payet
2021-2028
Code canton 97416
Histoire de la division
Création 2 août 1949
Modifications 1 : 28 février 1991[2]
2 : 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 35 982 hab. (2019)
Géographie
Coordonnées 21° 17′ 12″ sud, 55° 24′ 33″ est
Subdivisions
Communes fraction Saint-Louis

Le canton de Saint-Louis-2 est une circonscription électorale française de l'île de La Réunion, département et région d'outre-mer français de l'océan Indien.

Histoire

Le canton a été créé par la loi no 49-1102 du [3].

Il a été modifié par le décret du recomposant les cantons de Saint-Louis[2].

Un nouveau découpage territorial de la Réunion entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. À la Réunion, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25.

Le canton de Saint-Louis-2 est redécoupé et agrandi par ce décret. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Saint-Pierre. Le bureau centralisateur est situé à Saint-Louis[1].

Représentation

Représentation avant 2015

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1955 1973 Théophile Hoarau DVD Agriculteur
Maire de Saint-Louis (1964-1971)
1973 1979 M. Barret PCR  
1979 1985 Jacques Técher
(1943-1997)
UDF Avocat, adjoint au maire de Saint-Louis
1985 1992 Guy Éthève PCR Maire de Saint-Louis (1995-2001)
1992 2011 Yvon Bello PCR Adjoint au maire de Saint-Louis
2011 2015 Patrick Malet DVD Maire de Saint-Louis (depuis 2014)
Les données manquantes sont à compléter.

Représentation depuis 2015

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Claudette Grondin   LR Cadre
Adjointe au maire de Cilaos
2015 2021 Patrick Malet   UDI Médecin généraliste
Maire de Saint-Louis (2014-2020)
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Camille Clain   DVD Technicien IRM et Radiologie interventionnelle
Adjointe au maire de Saint-Louis, 12ème Vice-Présidente du conseil départemental
2021 en cours Jean-François Payet   DVD Assureur, Saint-Louis

Résultats détaillés

Élections de mars 2015

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Claudette Grondin et Patrick Malet (Union de la Droite, 54,66 %) et Chantal Payet et Bachil Valy (DVD, 37,25 %). Le taux de participation est de 41,70 % (11 309 votants sur 27 123 inscrits)[6] contre 43,81 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8].

Au second tour, Claudette Grondin et Patrick Malet (Union de la Droite) sont élus avec 58,90 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 53,3 % (7 671 voix pour 14 483 votants pour 27 174 inscrits)[9].

Élections de juin 2021

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[10]. Dans le canton de Saint-Louis-2, ce taux de participation est de 33,42 % (9 723 votants sur 29 093 inscrits)[11] contre 36,5 % au niveau départemental[12]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Camille Clain et Jean-François Payet (DVD, 38,02 %) et Yolande Techer et Bachil Valy (DVD, 34,54 %)[11].

Composition

Composition avant 2015

Le canton de Saint-Louis-2 était constitué d'une partie de la commune de Saint-Louis.

Lors du redécoupage de 1991, il s'agissait de la portion du territoire de la commune située à l'Est d'une limite ainsi définie : la ligne de crête de la chaîne du Bois de Nèfles, la ravine Montplaisir jusqu'au C.D.3, l'axe du C.D.3 jusqu'à la ravine des Goyaves, la ravine des Goyaves jusqu'au chemin la Ouète, l'axe du chemin la Ouète, la ravine de la Ouète, l'axe de la rue de la Palissade, de la rue Léonus-Bénard jusqu'à l'embouchure de la rivière Saint-Étienne[2].

Composition depuis 2015

Liste partielle des communes du canton de Saint-Louis-2 au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Saint-Louis
(bureau centralisateur)
97414 CA Communauté Intercommunale des Villes Solidaires 98,90 Fraction : 23 517 (2019)
Commune : 53 120 (2019)
537
Cilaos 97424 CA Communauté Intercommunale des Villes Solidaires 84,40 5 538 (2019) 66
Entre-Deux 97403 CA du Sud 66,83 6 927 (2019) 104
Canton de Saint-Louis-2 97416 35 982 (2019)

Le canton comprend[1] :

  1. deux communes entières,
  2. la partie de la commune de Saint-Louis située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Saint-Pierre, chemin Kerveguen, ravine La-Ouette, chemin La Ouette, ravine des Goyaves, route Hubert-Delisle jusqu'au pont de la ravine Montplaisir, ravine Montplaisir, ligne de crête de la chaîne du Bois-de-Nèfles, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Cilaos.

Démographie

En 2019, le canton comptait 35 982 habitants[Note 2], en augmentation de 3,61 % par rapport à 2013 (La Réunion : +3,13 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
34 72836 12535 982
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[13].)

Notes et références

Notes

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[5].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références

  1. a b c et d Décret n° 2014-236 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de La Réunion.
  2. a b et c Décret no 91-231 du 28 février 1991 portant modification et création de cantons dans le département de La Réunion.
  3. Loi n°49-1102 du 2 août 1949 relative à l'extension à la Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, de la loi du 10 août 1871 relative aux conseils généraux.
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  6. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Louis-2 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  7. « Résultats du premier tour pour le département de la Réunion », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  8. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  9. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Louis-2 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  10. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  11. a et b « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Louis-2 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  12. « Résultats du premier tour pour le département de La Réunion », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  13. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussi

Articles connexes