Canton de Lucerne

Canton de Lucerne

Blason

Drapeau
LémanLac de NeuchâtelLac de MoratLac de BienneLac de ThouneLac de BrienzLac de SempachLac de HallwilLac de BaldeggLac des Quatre-CantonsLac de ZougLac d'ÄgeriLac de ZurichLac de SihlLac de WalenstadtOberseeUnterseeLac MajeurLac de LuganoCanton du ValaisCanton de FribourgCanton de VaudCanton de NeuchâtelCanton du JuraCanton de GenèveCanton de BerneCanton de SoleureCanton de Bâle-CampagneCanton de Bâle-VilleCanton de LucerneCanton de NidwaldCanton d'ObwaldCanton d'ArgovieCanton de SchaffhouseCanton de ZurichCanton de ThurgovieCanton d'Appenzell Rhodes-ExtérieuresCanton d'Appenzell Rhodes-IntérieuresCanton de Saint-GallCanton d'UriCanton de SchwytzCanton de ZougCanton de GlarisCanton des GrisonsCanton du TessinSwitzerland Locator Map LU.svg
Localisation du canton en Suisse.
Noms
Nom allemand Kanton Luzern
Nom italien Canton Lucerna
Nom romanche Chantun Lucerna
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Entrée dans la Confédération (690 ans)
ISO 3166-2 CH-LU
Chef-lieu Lucerne
Arrondissements électoraux 6[1]
Communes 80[1]
Exécutif Conseil d'État (Regierungsrat) (5 sièges)[2]
Législatif Grand Conseil (Grosser Rat) (120 sièges)[3]
Conseil des États 2 sièges[4]
Conseil national 10 sièges[5]
Démographie
Population
permanente
416 347 hab. (31 décembre 2020)
Densité 279 hab./km2
Rang démographique 7e
Langue officielle Allemand
Géographie
Coordonnées 47° 05′ nord, 8° 07′ est
Altitude Min. 403 m (Honau)
Max. 2 348 m (Brienzer Rothorn)
Superficie 1 493,44 km2
Rang 9e
Liens
Site web www.lu.ch

Le canton de Lucerne (LU, en allemand : Kanton Luzern) est l'un des 26 cantons de la Suisse. Son chef-lieu est Lucerne.

Géographie

Généralités

Le canton de Lucerne se trouve dans la partie centrale de la Suisse[6]. Il a la forme d'un quadrilatère irrégulier, avec notamment une pointe au sud-ouest entre les cantons de Berne et d'Obwald. Le découpage des limites du canton est très irrégulier, particulièrement au nord où elles servent de frontière avec le canton d'Argovie. Les autres cantons limitrophes sont, Zoug et Schwytz à l'est et Nidwald au sud[7].

Le canton de Lucerne possède quelques frontières naturelles : au sud, il est bordé par de hautes montagnes rocheuses, tandis que sa frontière avec le canton de Berne est marquée par la rivière Roth entre Grossdietwil et Saint-Urbain. Les limites du canton passent également par trois fois sur le lac des Quatre-Cantons, une fois sur le lac de Zoug et une fois sur le lac de Hallwil[7].

Le canton est partagé entre les Préalpes, qui couvrent à peu près un quart du territoire, au sud, et le Plateau. Les anciens districts lucernois de Hochdorf et Sursee se trouvent ainsi entièrement sur le Plateau, et l'ancien district d'Entlebuch est le seul à être en totalité dans les Préalpes[7].

Le point culminant du canton se trouve au Brienzer Rothorn, vers la frontière sud, à 2 348 m[8],[9], et son point le plus bas se trouve à Honau, au bord de la Reuss, à 403 m[10],[11]. Avec une superficie de 1 493,44 km2, Lucerne est le neuvième plus grand canton de Suisse[12].

Hydrographie

La principale rivière est la rivière Reuss.

Histoire

La région de Lucerne a été habitée depuis les temps préhistoriques. Après la chute de l'Empire romain, les Alémans s'y installèrent, et quelques monastères apparurent avant l'an mille. La fondation de la ville de Lucerne se situe entre 1180 et 1200. Le , Lucerne est la première ville à rejoindre la Confédération des III cantons, bien qu'elle se soit battue aux côtés des Hasbsbourg lors de la bataille de Morgarten.

Politique

Le 16 mars 2010, le Conseil cantonal de Lucerne a approuvé, en première lecture, l'essai du vote électronique. Depuis novembre 2010, les lucernois vivant à l'étranger, peuvent voter en vote électronique[13].

Organisation territoriale

Voir article avec la liste des communes.

Démographie

Population

Au 31 décembre 2020, le canton de Lucerne compte 416 347 habitants, soit 4,8 % de la population totale de la Suisse. Il est ainsi le septième canton suisse le plus peuplé. Sa densité de population atteint 279 hab/km2, légèrement supérieure à la moyenne suisse[14].

Évolution de la population cantonale entre 1850 et 2020[15],[16].

Religion

Plus des deux-tiers des habitants du canton revendiquent l'appartenance au catholicisme romain[17].

Le tableau suivant détaille la population du canton suivant la religion, en 2000[17] :

Religion Population %
Catholiques romains +248 545, +070,9
Protestants +42 926, +012,2
Communautés islamiques +13 227, +003,8
Chrétiens-orthodoxes +07 801, +002,2
Catholiques chrétiens +00471, +000,1
Communauté de confession juive +00399, +000,1
Aucune appartenance +20 681, +005,9
Autre +16 454, +004,7
Total +350 504, +100,

Note : les intitulés des religions sont ceux donnés par l'Office fédéral de la statistique ; les protestants comprennent les communautés néo-apostoliques et les témoins de Jéhovah ; la catégorie "Autres" inclut les personnes ne se prononçant pas.

Emblèmes

Le canton de Lucerne a pour emblèmes un drapeau et un blason. Les armoiries de Lucerne se blasonnent : Coupé d’argent et d’azur[18].

Langue

La langue officielle du canton est l'allemand.

Le tableau suivant détaille la langue principale des habitants du canton en 2000[19] :

Langue Locuteurs %
Allemand +311 543, +088,9
Langues slaves de l'ex-Yougoslavie +07 829, +002,2
Italien +06 801, +001,9
Albanais +06 768, +001,9
Portugais +03 126, +000,9
Espagnol +02 491, +000,7
Français +02 053, +000,6
Turc +00955, +000,3
Romanche +00388, +000,1
Autres +08 550, +002,4
Total +350 504, +100,

Annexes

Bibliographie

  • Charles Knapp, Maurice Borel et V. Attinger, Dictionnaire géographique de la Suisse : Langenberg - Pyramides, t. 3, Société neuchâteloise de géographie, (lire en ligne). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Article connexe

Liens externes

Références

  1. a et b [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  2. (de) « Regierungsrat », sur lu.ch (consulté le )
  3. (de) « Kantonsrat », sur lu.ch (consulté le )
  4. « Liste des conseillers aux États par canton », sur parlement.ch (consulté le )
  5. « Liste des conseillers nationaux par canton », sur parlement.ch (consulté le )
  6. Knapp, Borel et Attinger 1902, p. 157.
  7. a b et c Knapp, Borel et Attinger 1902, p. 158.
  8. « Les points culminants des cantons suisses » [xls], sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  9. Knapp, Borel et Attinger 1902, p. 160.
  10. « Honauer Schache - Kanton Luzern », sur reuss.lu.ch (consulté le )
  11. (de) Hans Graber, « Geografie: Die Hochs und Tiefs der Kantone », sur Luzerner Zeitung (consulté le ).
  12. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  13. https://www.swisscommunity.org/fr/decouvrir-la-suisse/lucerne/politique
  14. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  15. « Population résidante de la Suisse, par grande région et canton, de 1850 à 2000 » [xls], sur www.ge.ch (consulté le ).
  16. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur bfs.admin.ch (consulté le ).
  17. a et b « Religions », Office fédéral de la statistique, (consulté le )
  18. « Drapeaux des cantons de Suisse », sur touslesdrapeaux.xyz (consulté le )
  19. « Langues », Office fédéral de la statistique, (consulté le )