Canton de Carrouges

Canton de Carrouges
Canton de Carrouges
Situation du canton dans l'arrondissement d'Alençon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Orne
Arrondissement(s) Alençon
Circonscription(s) 1re
Chef-lieu Carrouges
Code canton 61 08
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 5 036 hab. (2012)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Superficie 282,86 km2
Subdivisions
Communes 24

Le canton de Carrouges est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Orne et la région Basse-Normandie.

Géographie

Ce canton était organisé autour de Carrouges dans l'arrondissement d'Alençon. Son altitude variait de 124 m (Saint-Ouen-le-Brisoult) à 413 m (Fontenai-les-Louvets) pour une altitude moyenne de 284 m.

Histoire

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1853
(décès)
Moïse Élisée Druet
(1791-1853)
  Juge de paix et propriétaire à Carrouges
1853 1858 Charles-Paul-Eugène Poriquet Appel au peuple
(Bonapartiste)
Magistrat, ancien préfet, sénateur (1876-1910)
1858 1865
(décès)
Pierre-Émile de La Rouveraye
(1798-1865)
  Propriétaire à Touquettes, ancien garde du corps du Roi (compagnie du Luxembourg)
1865 1871 Jean-François Neveu   Notaire à Carrouges
1871 1872
(démission)[1]
Pierre Le Royer
(1828-?)
Républicain Médecin à Carrouges
1872 1877 Dominique François Alexandre Gautier Républicain Propriétaire, maire de Carrouges (1867-1874, 1878-1885)
1877 1883 Alphonse Almire Pichon Droite Propriétaire, maire de Carrouges (1896-1900)
1883 1907 Pierre Le Royer Républicain Médecin à Carrouges, fondateur de l'hospice de vieillards, maire de Carrouges (1896)
1907 1919 Auguste Lepasteur Conservateur Propriétaire, maire de Sainte-Marguerite-de-Carrouges
1919 1931 Armand Lepitre   Propriétaire, maire du Cercueil
1931 1940 Émile Amelin URD Maire de Chahains, nommé conseiller départemental en 1943[2]
1945 1961 Émile Amelin RPF puis DVD Maire de Chahains puis de Carrouges
1961 1998 Hubert d'Andigné UNR puis UDR
puis RPR
Exploitant agricole, sénateur (1965-1992), président du conseil général (1967-1993), maire du Champ-de-la-Pierre (1946-2005)
1998 2011 Eugène-Loïc Ermessent UDF, puis DVD Médecin généraliste, maire de Carrouges depuis 2001
2011 2015 Maryse Oliveira DVD Manipulatrice en électrocardiologie, adjointe au maire de Saint-Martin-des-Landes, vice-présidente de la communauté de communes, élue en 2015 dans le canton de Magny-le-Désert


Le canton participe à l'élection du député de la première circonscription de l'Orne.

Composition

Le canton de Carrouges comptait 5 036 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait vingt-quatre communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes à l'exception de Beauvain et Le Cercueil sont rattachées au canton de Magny-le-Désert. La commune de Beauvain est intégrée au canton de La Ferté-Macé et la commune du Cercueil à celui de Sées.

Ancienne commune et changement de limite territoriale

La commune de Goult, absorbée en 1821 par La Lande-de-Goult, est la seule commune supprimée, depuis la création des communes sous la Révolution, incluse dans le territoire du canton de Carrouges[3].

La commune de Sainte-Marguerite-de-Carrouges est créée en 1866 par prélèvement du territoire de Carrouges.

Démographie

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 3275 6885 1344 8094 5854 7654 9555 0655 036
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

  • La carte des communes du canton (archive Wikiwix du site de l'Insee)