Canton de Brunoy

Ancien
canton de Brunoy
Canton de Brunoy
Situation du Ancien
canton de Brunoy dans le département de Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement(s) Évry
Circonscription(s) Huitième
Chef-lieu Brunoy
Code canton 91 05
Histoire de la division
Création 28 janvier 1964
Modification(s) 22 juillet 1967
7 décembre 1975
24 janvier 1985
Disparition 22 mars 2015
Démographie
Population 25 685 hab. (2012)
Densité 3 880 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 37 m
Max. 94 m
Superficie 6,62 km2
Subdivisions
Communes 1

Le canton de Brunoy est une ancienne division administrative et une circonscription électorale française située dans le département de l’Essonne et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, le canton est supprimé, et son territoire réparti entre les cantons d'Épinay-sous-Sénart et d'Yerres.

Géographie

Situation

Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 71,1 % 472,07
Espace urbain non construit 14,0 % 92,76
Espace rural 14,9 % 98,71
Source : Iaurif[1]

Le canton était constitué de la seule ville de Brunoy dans l’arrondissement d'Évry. Son altitude variait entre trente-sept mètres et quatre-vingt-quatorze mètres à Brunoy, pour une altitude moyenne de cinquante-trois mètres.

Composition

Le canton de Brunoy.

Le canton de Brunoy comptait une commune :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Brunoy 25 377 hab. 91800 91 2 05 114

Démographie

           Évolution de la population  [modifier]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
16 03122 72723 89924 46823 61725 85625 49225 685
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[2] puis population municipale à partir de 2006[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges

Pyramide des âges du canton de Brunoy en 2009 en pourcentages[4].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,3 
6,4 
75 à 89 ans
9,5 
12,5 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,8 
19,7 
30 à 44 ans
19,7 
19,0 
15 à 29 ans
17,5 
21,0 
0 à 14 ans
18,3 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[5].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Histoire

Département de Seine-et-Oise

Entre 1793 et 1801, le canton de Brunoy dans l’ancien département de Seine-et-Oise et l’ancien district de Corbeil comprenait les communes de Boussy sur Yerres, Brunoy, Epinay sous Senard, Mandres, Perigny, Quincy sous Senart, Varennes, Ville Crème et Yerres. Il fut supprimé en 1801 et pour partie intégré au canton de Boissy-Saint-Léger.

Le canton de Brunoy du département de Seine-et-Oise (arrondissement de Corbeil-Essonnes) a été recréé par scission du canton de Villeneuve-Saint-Georges par le décret du 28 janvier 1964[6]. Il était constitué des communes de Boussy-Saint-Antoine, Brunoy, Épinay-sous-Sénart, Quincy-sous-Sénart, Varennes-Jarcy et Yerres.

Département de l'Essonne

Le canton de Brunoy, division de l’actuel département de l’Essonne, fut créé par le décret no 67-589 du [7], il regroupait à l’époque les communes de Brunoy, Boussy-Saint-Antoine, Épinay-sous-Sénart, Quincy-sous-Sénart, Varennes-Jarcy et Yerres.

Le décret du le scinda afin de créer le canton d'Yerres avec la commune d’Yerres[8].

Le canton fut à nouveau scindé par le décret du afin de créer le canton d'Épinay-sous-Sénart en ne laissant que Brunoy comme ville-canton[9].

Un nouveau découpage territorial de l'Essonne (département) entré en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 24 février 2014[10]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[11]. Dans l'Essonne le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21[10]

Dans ce cadre, le canton est supprimé, et le territoire de la commune de Brunoy est réparti entre cantons d'Épinay-sous-Sénart et d'Yerres[10].

Représentation

Conseillers généraux du canton de Brunoy

Liste des conseillers généraux successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1979 Pierre Prost DVD Sénateur, maire de Brunoy, président du conseil général de l'Essonne
1979 1985 Daniel Lobry UDF Conseiller municipal de Brunoy
1985 2001 Laurent Béteille RPR Maire de Brunoy
2001 2008 Michel Dumont UDF puis UMP Adjoint au maire de Brunoy
2008 2015 Édouard Fournier PS Conseiller municipal de Brunoy

Résultats électoraux

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Économie

Emplois, revenus et niveau de vie

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Canton de Brunoy 0,1 % 6,2 % 19,6 % 29,1 % 32,6 % 12,4 %
Département de l’Essonne 0,2 % 4,5 % 22,1 % 27,7 % 27,6 % 17,9 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Canton de Brunoy 0,3 % 3,7 % 5,6 % 9,9 % 8,8 % 7,8 %
Département de l’Essonne 0,8 % 11,5 % 6,1 % 15,4 % 18,8 % 6,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[15],[16],[17]

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Sources

  1. Fiche multicommunale d’occupation des sols en 2008 sur le site de l’Iaurif. Consulté le 17/11/2010.
  2. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  3. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  4. Pyramide des âges cantonale 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 08/07/2012.
  5. Pyramide des âges de l’Essonne en 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  6. « Décret du 28 janvier 1964 portant modification de limites territoriales de cantons et création de nouveaux cantons (Seine-et-Oise) », Journal officiel de la République française,‎ , p. 1090-1092 (lire en ligne [PDF]).
  7. JO du 22/07/1967 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 01/01/2009.
  8. Texte du décret du 7 décembre 1975 portant modification des limites cantonales sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 20/05/2009.
  9. Texte du décret du 24 janvier 1985 portant modification des limites cantonales sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 20/05/2009.
  10. a, b et c Décret no 2014-230 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Essonne.
  11. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  12. Résultats de l’élection cantonale 1994 sur le site du Figaro. Consulté le 21/10/2009.
  13. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 20/05/2009.
  14. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 20/05/2009.
  15. Rapport statistique cantonal sur le site de l’Insee. Consulté le 27/04/2010.
  16. Rapport statistique départemental sur le site de l’Insee. Consulté le 16/08/2009.
  17. Rapport statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 05/07/2009.