Camp de la Lande de Monts

Camp d'internement de la Lande de Monts
Monts - stèle camp de la Lande.jpg
Stèle commémorative à l'emplacement du camp
Présentation
Gestion
Victimes
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Localité Monts (Indre-et-Loire)
Coordonnées 47° 14′ 52″ nord, 0° 37′ 52″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Camp d'internement de la Lande de Monts

Le Camp de la Lande de Monts est un camp d'internement de la Seconde Guerre mondiale, situé sur le territoire de la commune de Monts (Indre-et-Loire).

Historique

Le camp fut construit vers 1937, avec trois autres, pour loger une partie des nombreux ouvriers travaillant à la poudrerie nationale du Ripault, toute proche. Il fut réquisitionné par la Gestapo après l'armistice du 22 juin 1940[1]. Il abrita d'abord des juifs polonais évacués de Moselle. En septembre 1942, 422 Juifs furent dirigés de ce camp vers le Camp de Drancy puis déportés à Auschwitz. 14 personnes survécurent.

Le rabbin Moïse Kalhenberg, de Metz, était le guide spirituel de ces détenus.

Après les détenus Juifs, ce furent 298 femmes communistes qui furent détenues dans ce camp[2]. Une d'entre elles fut exécutée, elle avait été dénoncée comme juive par une infirmière française[3]. Le camp servit également à abriter les populations sinistrées dans l'explosion de la poudrerie du Ripault le [4].

La guerre finie, le camp sert de résidence à des employés du Ripault et du laboratoire Roger Bellon. Ses installations sont détruites dans les années 1960 et des lotissements construits à son emplacement.

Bibliographie

  • Sophie Paisot-Béal et Roger Prévost, Histoire des camps d'internement en Indre-et-Loire : 1940-1944, Joué-lès-Tours, autoédition, , 239 p. (ISBN 2-902559-08-9).
  • Yvette Sémard (préf. Gilles Perrault), En souvenir de l'avenir Texte imprimé au jour le jour dans les camps de Vichy 1942-1944... : La Petite Roquette, les camps des Tourelles, d'Aincourt, de Gaillon, de La Lande et de Mérignac, Montreuil, l' Arbre verdoyant, , 197 p. (ISBN 978-2-86718-022-4, OCLC 1009618115)

Articles connexes

Notes et références

  1. Jacques Féneant, « Du côté d'hier : la poudrerie du Ripault », Le Magazine de la Touraine, no 15,‎ , p. 23.
  2. Raymond Bailleul, « 1939-1945 : le temps des déchirements », dans Claude Croubois dir., L'Indre-et-Loire : la Touraine des origines à nos jours, Saint-Jean-d'Angély, Bordessoules, coll. « L'histoire par les documents », , 470 p. (ISBN 2-90350-409-1), p. 397.
  3. Voir, Le camp de la Lande à Monts...
  4. (en) Geoffrey P. Megargee et Joseph R. White, The United States Holocaust Memorial Museum Encyclopedia of Camps and Ghettos, 1933–1945, vol. III : Camps and Ghettos under European Regimes Aligned with Nazi Germany, Indiana University Press, , 1100 p. (ISBN 978-0-253-02386-5, lire en ligne), p. 158.