Calonne (rivière)

La Calonne
(La Morte, Rivière Morte (avant sa résurgence))
Illustration
La Calonne à Saint-Pierre-de-Cormeilles.
Caractéristiques
Longueur 44,7 km [1]
Bassin 205 km2 [1]
Bassin collecteur la Touques
Débit moyen 1,84 m3/s (Les Authieux-sur-Calonne) [2]
Organisme gestionnaire le SMBVT ou syndicat mixte du bassin versant de la Touques[2]
Régime pluvial océanique
Cours
Source la Fosserie
· Localisation Le Planquay
· Altitude 197 m
· Coordonnées 49° 05′ 50″ N, 0° 26′ 31″ E
Confluence la Touques
· Localisation Pont-l'Évêque
· Altitude m
· Coordonnées 49° 17′ 14″ N, 0° 11′ 06″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Eure, Calvados
Régions traversées Normandie
Principales localités Cormeilles, Pont-l'Évêque

Sources : SANDRE : « I03-0400 », Géoportail

La Calonne est une rivière de Normandie, affluent de la Touques. Après un début de cours dans le département de l'Eure, elle conflue en rive droite à Pont-l'Évêque, dans le département du Calvados.

La Calonne est, avec la Paquine (autre affluent de la Touques), l'un des deux seuls cours d'eau du département de l'Eure qui ne soit pas tributaire de la Seine[3].

Géographie

La Calonne prend sa source à 197 mètres d'altitude au Planquay et finit sa course dans la Touques à 8 mètres d'altitude à Pont-l'Évêque, après un parcours de 44,7 km[1], entre Lieuvin et pays d'Auge.

Une résurgence de la Calonne se trouve sur la commune de Fontaine-la-Louvet et a été aménagée en lavoir. En 1900, le lavoir possédait un toit qui couvrait les deux côtés de la source. Aujourd'hui, seul un côté du lavoir reste aménagé. Le débit moyen à cet endroit est de 370 m3 par heure[4].

Communes traversées par la Calonne

Les premiers mètres après la resurgence à Fontaine-la-Louvet.
La Calonne à Saint-Pierre-de-Cormeilles, au lieu-dit les Bréards.
À partir de la résurgence
Basse-vallée[5]

Organisme gestionnaire

L'Organisme gestionnaire est le SMBVT ou syndicat mixte du bassin versant de la Touques[2].

Bassin et affluents

Trente et un affluents grossissent la Calonne provenant d'un bassin versant de 220 km2 concernant 43 communes de l'Eure et du Calvados.

Principaux affluents

Histoire

Au XIXe siècle, la Calonne jouait un rôle économique important pour les communes qu'elle baigne comme celles de Bailleul-la-Vallée et de Bonneville-la-Louvet ou encore celle de Cormeilles où elle permettait le fonctionnement de dix tanneries, dix mégisseries, cinq tanneries-corroieries et deux parchemineries. Un ancien atelier de tannerie avec le lavoir et le grenier pour faire sécher les peaux est d'ailleurs observable dans cette commune.

La Calonne permettait également la production d'électricité grâce à l'ancien moulin à blé situé sur la propriété du manoir Augustin-Hébert transformé par ce dernier en usine hydroélectrique. Il vendait sa production directement aux habitants jusqu'en 1952 avant de passer contrat avec EDF.

Écologie

La Calonne est un cours d'eau particulièrement propice à la reproduction des salmonidés, et en premier lieu des truites de mer, puisqu'elle constitue le premier affluent d'importance sur leur route vers les frayères.

Galerie

Voir aussi

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - La Calonne (I03-0400) » (consulté le 29 juin 2016)
  2. a et b « La Calonne », sur www.smbvt.fr (consulté le 29 juin 2016)
  3. Le statut de la Risle, se jetant dans l'estuaire de la Seine, est controversé. Appelée par le Sandre « rivière la risle », elle est cependant définie comme « fleuve côtier » (fiche Sandre de la Risle).
  4. Panneau informatif situé à la source (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Panneau_Calonne.JPG)
  5. Basse-vallée de la Colonne sur l'INPN.