Calisto Tanzi

Calisto Tanzi
Calisto Tanzi
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Entrepreneur, homme d'affaires, président-directeur général
Autres informations
A travaillé pour
Condamné pour
Distinctions

Calisto Tanzi, né à Collecchio en 1938, est un chef d'entreprise italien, fondateur de l'entreprise agro-alimentaire Parmalat. Il est au centre de l'affaire Parmalat.

Biographie

En 1961, il fonde la société Parmalat et ouvre une petite laiterie à Collecchio à proximité de Parme. Au cours des années 1970, la forte demande de lait à longue conservation permit à la société d'accroître sa part de marché. Dans les années 1990, après sa mise en bourse, la société commence à acquérir un grand nombre de sociétés en Europe, en Amérique latine et en Afrique pas forcément liées au secteur alimentaire. Ainsi en Italie, Parmalat acquiert la société de football Parme FC, le groupe de villages touristiques ParmaTour et le réseau de télévision Odeon TV.

Fin 2003, Parmalat est secouée par un scandale financier qui l'oblige à déclarer banqueroute. L'affaire Parmalat révèle un trou de 14 milliards d'euros dans les comptes de l'entreprise Parmalat en 2003. Il s'agit des scandales financiers « les plus retentissants » en Europe[1].

Calisto Tanzi et son directeur financier, Fausto Tonna, avaient créé six sociétés écrans au Grand-Duché du Luxembourg, à l'aide de prête-noms.

Un procès à Milan porte sur des manipulations des cours boursiers de l'action Parmalat. Dans une première étape (procédure négociée), Fausto Tonna, le bras droit de Calisto Tanzi, et dix autres personnes ont été condamnés à des peines allant de 10 mois à deux ans et demi de prison ferme. Calisto Tanzi est condamné fin 2008 à dix ans de prison notamment pour « manipulation de cours de Bourse », une peine confirmée en appel en mai 2009[1].

Le procès Parmalat s'est ouvert le au tribunal de Parme. Calisto Tanzi y est condamné en 2010 à 18 ans de prison notamment pour « banqueroute frauduleuse et association de malfaiteurs ». Quatorze autres ex-dirigeants sont également condamnés dont Fausto Tonna, qui se voit infliger 14 ans de prison, et Giovanni Tanzi, frère de Calisto, qui est condamné à 10 ans et demi[1].

Le film L'Empire des Rastelli s'inspire en partie de ces faits[2].

Notes et références

  1. a b et c Faillite du groupe italien Parmalat: les ex-dirigeants lourdement condamnés, lepoint.fr, 9 décembre 2010
  2. « « L’empire des Rastelli » ou la folle course en avant des chefs d’entreprise », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 21 avril 2018)

Liens externes