CFDT Cadres

CFDT Cadres

Cadre
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1967
Identité
Siège 47-49, avenue Simon-Bolivar
75019 Paris
Secrétaire général Laurent Mahieu
Affiliation européenne Eurocadres (Confédération européenne des syndicats)
Affiliation internationale Comité Mondial des Cadres de l'Union Network International
Membres 80 000 au 31/12/2014
Représentativité 1re organisation syndicale chez les cadres en France
Site web www.cadrescfdt.fr

La CFDT Cadres (anciennement UCC) est l'Union confédérale des ingénieurs et cadres adhérents de la Confédération française démocratique du travail (CFDT). Elle fédère les cadres des secteurs privés et publics qui adhèrent aux syndicats de base.

En nombre d’adhérents et de votants aux élections professionnelles, la CFDT est la première organisation syndicale chez les salariés cadres en France. Son union confédérale, la CFDT Cadres, a pour mission d’anticiper les mutations du travail et d’innover afin de mieux répondre aux attentes des cadres.

On lui doit notamment l’invention du forfait jours (1997) qui répond à la préoccupation des cadres d’équilibrer leur investissement. La CFDT Cadres est également engagée dans la promotion du télétravail négocié (obligeant les entreprises à gérer l’impact des nouveaux outils numériques) et la revendication d’un droit d’alerte (qui pose l’enjeu déterminant de la prise de parole et de l’exercice de la responsabilité).

Histoire

  • 1944 : fondation de la FFSIC[1] (au sein de la CFTC) : Fédération Française des Syndicats d’Ingénieurs et Cadres.
  • 1964 : la FFSIC se prononce en faveur de l’évolution de la CFTC en CFDT.
  • 1967 : la FFSIC devient l’Union Confédérale des ingénieurs et Cadres (UCC).
  • 1984 : l’UCC devient membre de la FIET (Fédération Internationale des employés et techniciens cadres).
  • 1993 : l’UCC participe à la création d'Eurocadres (Conseil des Cadres Européens).
  • 1997 : lors des élections prud’homales, dans la section encadrement, la CFDT Cadres arrive en tête avec 31,5 %.
  • 2001 : l'UCC devient CFDT Cadres.
  • 2018 : la CFDT Cadres crée, avec 16 autres organisations, la Maison des Lanceurs d'Alerte[2],[3].

Adhérents

En 2004, la CFDT Cadres comptait 70 000 adhérents.

Représentativité

Aux élections prud'homales (section encadrement), la CFDT Cadres est arrivée en tête en 1997 et 2002. Elle se fait devancer en 2008 par la CFE/CGC. Au total, la CFDT demeure numéro 1 en rassemblant 23,40 % des voix des cadres du privé et du public.

En 2013, la CFDT annonce avoir récolté 26,8% des voix chez les cadres, lors du calcul de la représentativité (agrégation des résultats aux élections professionnelles 2008-2012 dans les entreprises du privé)[4].

Dirigeants

Présidents

  • François Lagandré
  • Maurice Luneau

Secrétaires généraux[5]

  • Roger Faist : 1967-1975
  • Pierre Vanlerenberghe : 1975-1984
  • Daniel Croquette : 1984-1991
  • Marie-Odile Paulet : 1991-2001
  • François Fayol : 2001-2009
  • Jean-Paul Bouchet : 2009-2016
  • Jean-Claude Barboul : 2016-2018
  • Laurent Mahieu : depuis 2018

Lien externe

Références

  1. Michel Rousselot, « Aux origines de notre syndicalisme cadre », sur Revue Cadres (consulté le 8 juin 2021)
  2. Fabien Grasser, « Des associations et syndicats français créent la Maison des lanceurs d’alerte | Le Quotidien » (consulté le 11 mai 2020)
  3. « 17 associations et syndicats créent la Maison des Lanceurs d'Alerte », sur Maison des Lanceurs d'Alerte, (consulté le 29 avril 2020)
  4. La CFDT, n° 1 chez les cadres
  5. « Bureau national de la CFDT (depuis 1970) », sur archives.memoires.cfdt.fr (consulté le 10 juin 2020)